Le Congélateur mystérieux….

Découverte du marché du vendredi, à Chauffaille cette fois (7kms) (chef lieu du canton (http://www.chauffailles.com). Un maraîcher 70% conventionnel et 30% « bio » (argentine, pérou, espagne, etc) sera notre seul étal, avec celui d’un petit producteur chèvre/brebis et un autre de la Drôme qui à la question « qu’est ce que vous mettez comme produits sur vos fruits et légumes (pommes et pommes de terre) ? » répondra « oh, presque rien »… nous c’est le « presque » qu’on aime pas :o)
Bref, nous allons devoir nous mettre au potager plus vite que prévu.


Premier contrôle routier de gendarmes aussi. C’est la première fois qu’on se fait contrôler par des gendarmes. Avec femme et enfant je veux dire. Au moins, ce sont de vrais contrôle routier ici, pas de simples délits de faciès. Les voitures que l’on pouvait voir dans les contrôles à Strasbourg étaient bien souvent conduites par des étrangers, et en ce qui nous concerne, nous n’avions jamais été arrêtés. Non pas que cela me fasse plaisir de me faire contrôler, nôtre contrôle technique était d’ailleurs périmé depuis 1 mois, mais au moins, ça à le mérite de remettre tout le monde à égalité… Bon, il ne faut sûrement pas généraliser non plus mais bon.

Après-midi consacré à l’achat d’un marteau de plâtrier pour Virgile et de quelques outils manquant pour les travaux du WE.

Réaménagement de la cave. J’ai été la visiter ce matin avec Virgile, et dès que nous aurons changé les 2 ampoules sur 3 qui ne fonctionnent plus, nous explorerons cette dernière qui est plus grande que dans mon souvenir car c’est une cave voûtée, sol en terre, qui fait quasiment toute la surface de la maison.

Il y a un congélateur coffre débranché dans un coin de la cave. Il est poussiéreux, rouillé, vétuste et fermé. Je l’ouvrirai demain avec un outil à grand manche. Je ne veux pas respirer l’exhalaison d’une malédiction quelconque.
Comme je le disais à Virgile quand j’étais sur le point de l’ouvrir « En général, dans les films, c’est là qu’un truc pas cool se passe avec ce type de congélateur ». Alors, j’ai courageusement remis son ouverture à demain. Avec de nouvelles ampoules.

Des patates ont germé dans un coin. Vainement, leurs germes ont tenté d’atteindre la lumière faiblarde d’un soupirail. Mais elles ont été rattrapé par la gourmandise d’un rongeur et gisent maintenant, le bulbe vide. Des bouteilles vides s’entassent dans un autre coin, nombreuses, vides :o) Un animal a creusé un passage sous la porte du fond de la cave, qui mène sur le terrain de la maison secondaire voisine. Est-ce le mangeur de patate ? les ampoules, achetées aujourd’hui nous permettront d’y voir plus clair demain…

En ce vendredi 29 février, nous avons notre ligne téléphonique à nous ! Finalement, cela aura été vite réglé. Youpi… Mais cela ne change rien au fait que nous n’aurons pas l’ADSL, nous sommes à 8 kms de la 1ère plateforme… trop loin. Heureusement, il existe aujourd’hui des kits émission/réception via satellite avec des abonnements raisonnables (49 euros pour le notre 1024/200 kbs) mais avec un coût de matériel/installation important (600 euros/ 300 euros). Mais bon, il faudra ce qu’il faudra, car notre projet nécessite un accès a la Toile. Indispensable source d’information pour nous.

De plus, nous rencontrons le besoin de rencontrer des gens du coin, et certaines adresses se trouvent plus facilement via le net.

Et encore, je n’évoque même pas Le Petit Monde de Couillaler (http://www.couillaler.fr & http://ebay.couillaler.fr), qui, sans internet, deviennent durs à gérer :o)

Nous avons un petit visiteur, du moins, tel le monstre du Loch Ness, je crois l’avoir eu dans le viseur de mon Sony. Il ne semble pas apprécier le pain sans gluten, il le grignote, mais ne le mange pas :o). Il faut vraiment qu’on s’organise très vite. Cela dit, avec les enfants, la faune est à la fête chez les Collet. Pour l’instant, nous contenons encore les choses, et nous devrions y voir plus clair dans la cuisine à la fin de ce WE.

Nous n’oublions pas pour autant nôtre projet et continuons d’aborder des idées sur l’organisation des travaux, demande de subvention et leurs contraintes/obligations (par exemple, cas récent chez les voisin, une subvention accordée pour leur toiture avec interdiction d’y mettre des panneaux solaires (vive la france))… Nous comptons sur internet pour nous aider à démêler ce écheveau.

Une pensée sur “Le Congélateur mystérieux….”

  1. Et oui! Nous aussi on n’a pas pu mettre de panneau solaire car dans le périmètre d’un bâtiment historique. Pas de covisibilité bien sûr, mais quand même, on n’a pas le droit, c’est comme ça ! et pis c’est tout!!!
    Ah si j’exagère on avait le droit mais il fallait construire une dépendance et les mettre sur son toit! Non mais ils fumeraient pas un peu de trop au bâtiment de france? (Un peu de trop ou …. pas assez peut-être)

Laisser un commentaire