Promenades, ménage, fête et dépollution… tout un programme :o)

Aujourd’hui, c’est un paysan qui brûlait ses balles de foin. Elles étaient certainement pourries, mais avec le plastique autour évidement :o/ Ça devait être trop compliqué de l’enlever avant et d’étaler son foin pour qu’il sèche un peu avant de le composter. Voire même de le brûler si vraiment, mais pas avec le plastique autour ! Faut être con. Désolé de le dire, mais ce sont des gestes simples. Ce ne sont souvent que des gestes simples d’ailleurs.

Il n’y a pas de petits gestes pour préserver l’environnement et notre santé, tout geste est utile; on ne le dira jamais assez. IL N’Y A PAS DE PETITS GESTES !!!!!!!!!!!!


Ce matin, peu après le petit déjeuner pour certains, vers 8h30, promenade le long du chemin qui borde l’étang. La lumière est toujours belle à ces heures là. Du moins, jusqu’à présent :o)…

Le matin ce fût le tour du reste du sol du salon. Le combat s’étalait sur tout le front du dernier tiers. Mais Roxane a encore gagné haut les gants. Pendant ce temps, pour Virgile et moi, séance de patauge dans la bouse, avec bottes, pour dégager des palettes de bois qui sont en cours de séchage, avant nettoyage, pour être utilisée ensuite pour du stockage en lieu pas forcement super secs. A moins que je ne récupère le bois pour en faire une porte pour sécuriser l’accès à l’escalier de la cave.


Ce sont d’anciennes palettes en je ne sais pas vraiment quel bois, mais une belle essence. Chaque palette faisait bien son poids et trouvera sa place quelque part :o)

Avec Virgile, nous avons donc dépollué une partie de l’endroit ou les vaches viennent manger leur foin. On a enlevé les palettes, des bouteilles vides, du métal, des flacons vides…

Séance de toboggan pour Darius. Il a beaucoup grandi ces derniers temps et s’affirme dans ses choix, ce qui est un euphémisme selon le cas ;o)

En tout cas, il aime beaucoup sa nouvelle salopette…

Pour se remettre de tout cela, promenade au Viaduc de Mussy (celui que l’on voit de notre chemin) et fête de la jonquille à Oyé (à 10 kms du Bief ; et non, ce n’est pas le nom d’un village alsacien, mais ça aurait pu, en tout cas, le nom nous a rappelé un peu le pays…), au profit de la cantine de l’école. C’était simple, sympa et bien organisé. Et la région dans ce coin là est tout simplement magnifique. Les maisons superbes et anciennes. Tout semble très rustique ici, dans le sens noble du terme.

Ballade au Viaduc, où juste en dessous, se trouve un espace de jeux pour les enfants (et VTT) très sympa, super propre (ça change des aires de jeux pleines de caca de chiens et de tessons de verre du Neuhof Stockfeld) :

Fête de la jonquille à Oyé:

Au Bief, la cuisine se dégage encore. Le WE n’aura pas suffit. En même temps, on a pas de pistolet sur la temp…euh, de couteau sous la gorg… euh…. bref, on est pas pressé. Du moins, nous fonctionnons sur un planning qui nous est propre et biorythmé (oui oui, je néologise si je veux), c’est dire…

Ce soir, vers 23h (ça sent le mot clef (cf récit de samedi 29 février))… Des gratouilles dans la cuisine. Encore la souris. Entre parenthèse, en nettoyant la cuisine, de ses cartons en tout cas, Roxane a remarqué 2 paquet de farine attaqué (un quinoa, dommage. Et un autre de maïs, pas grave, on en mange plus). Dans les tiroirs de la cuisine, c’est une cuillère qui a été attaqué :o). Bref, ça gratouille. Nénèsse et moi nous levons, je prends mon reflex, le chat les siens et elle fonce moi derrière dans la cuisine. Iiiiik iiiiik fait la souris du dessous des meubles de la cuisine intégrée (mais percée). Le chat longe le meuble. La souris s’évade par l’arrière des meubles, prends un passage dans le mur et se faufile sous l’escalier. Le chat ne peut que longer le mur, l’escalier et renifle une grille d’aération située au sol. Où mène t-elle ? En tout cas, le chat redresse vivement la tête vers le haut de l’escalier. La souris est partie. Enfin, elle reviendra :)
Cela dit, nous sommes confiants quant au combat qui s’annonce.

Voilà, il est 23h30 maintenant, j’ai pas l’impression que l’intégralité de ces longues journées soit réellement retranscrite (c’est sûr, quand je parle du sol du salon, ou de la cuisine qui avance, cela ne décrit pas correctement les heures réellement écoulées, mais en tout cas, depuis 7h30, il s’est passé pleins de choses, et si peu en fait :o) Ca fait du bien. En tout cas, je baille sévère, je file au lit rejoindre les miens…

Une pensée sur “Promenades, ménage, fête et dépollution… tout un programme :o)”

  1. Les souris ne devraient pas résister très longtemps avec votre chatte. En tout cas, nous qui en étions infestées dans notre première maison, on n’en a plus vu une seule du jour où notre petite Zoé (notre chatte) est arrivée chez nous avec ses 90 jours de vie.
    Maintenant elle va les chercher dehors et les ramène à l’appartement pour consciencieusement les découper en morceaux sur le lino : elle est trop mimi!

Laisser un commentaire