Une grosse bête poilue…

Deux nouvelles au réveil… d’abord, de la neige. Eh oui, ce matin, neige, pluie, grêle… ça n’a pas tenu, mais la boue oui :o)

Ensuite, ce sont les déménageurs qui sont venus nous rapporter le reste de nos affaires. Ca aura été rapide, merci Charl’Antoine, je peux les citer maintenant, car, hormis un contact litigieux avec un commercial macho mal réveillé, tout s’est très bien passé, très peu de casse, et des équipes très sympa et efficaces.



Découverte ce matin du marché de la Clayette. Il neigeait, il n’y avait pas grand monde, ni beaucoup de bio :o). Juste le même maraîcher 70% conventionnel / 30% bio qu’à Chauffaille. Replis sur le magasin bio de La Clayette, où heureusement on pourra se fournir avec nos produits habituels… Cela dit, le marché du Neudorf (Strasbourg) nous manque, et il va falloir s’organiser très vite.

Aujourd’hui, c’était mon tour de serpillière. youpi :o( . Avec, le rangement des tupperwares c’est mon activité favorite. Heureusement, Virgile m’a aidé, et la cuisine n’a que très peu résisté, avant de déverser ses bacs d’eau noire.

Emporté par mon élan, je me suis lancé dans la bataille avec le futur bureau du rez-de-chaussée. Pour cela, comme cette pièce est pleine de meubles pour l’instant, j’ai nettoyé une salle qui se trouve tout au sud de la maison. Cette dernière accueillera les meubles du bureau pendant son nettoyage à lui. Et ensuite, je ne réintégrerai que le nécessaire.

Derrière un tuyau du bureau se trouvait une tarentule. Rien de bien grave. J’ai juste eu une grosse pensée pour Marion, Serge et Sandra (il et elles se reconnaîtront (salut!)) qui adorent ce genre de compagnons, et ai cherché Virgile, qui aime beaucoup les voir, même si comme moi, il n’aime pas beaucoup quand elles bougent. Comme il se devait, il est allé vite chercher Roxane qui elle, adore arrêter son coeur à leur vue… Ceci fait, nous avons pu procéder à son évacuation, je parle de celle de l’araignée :o). Non non, chez nous, on écrase pas les insectes, sauf les moustiques et les tiques. Et surtout pas les araignées. Il y en a pas mal ici, des faucheux pour la majorité. Mais celle là est vraiment trop grosse. On voit même ses yeux. Impressionnant. On en a pas des comme ça en Alsace. Enfin, au Stockfeld :o) Quand je l’ai évacué dehors, j’ai croisé des artisans plombier/chauffagiste (les mêmes qui ont fait les travaux de réhabilitation de la chaudière chez nous) qui m’ont surpris en train de photographier un tupperware sur le devant de la proprieté… Peut-être dorénavant les rumeurs les plus folles sur les nouveaux propriétaire du Bief à Chassigny sous Dun circuleront dans les bourgs avoisinant :o)

Quelques photos de la pièce du sud. Les plus observateurs auront noté que c’est aussi par là que se trouve la chaudière (fuel pour l’instant). Au sud. Super :o)

Dans cette pièce, j’ai trouvé du matériel directement importé de Serbie pour faire du piercing aux vaches (je présume) et de quoi se toiletter après son office… Si les murs ont des oreilles, j’espère qu’il ont aussi des paupières, pour les fermer :o/

Bon, le réseau devrait être installé vendredi… J’espère que la météo nous le permettra, du moins , le permettra au technicien.

Le temps passe vite. Très vite…

Une pensée sur “Une grosse bête poilue…”

Laisser un commentaire