Résolution du vol 714 des cartons 11 à 14 qui n’existaient pas… hum..

… hum… ce jour sera celui une fois de plus où je vais me débattre dans la fange de la honte… En effet, suite à un inventaire plus précis des cartons 1 à 18 (sans les 11 à 14 évidement), il semblerait, je le confirmerai demain, que tout soit là. Oui, c’est ballot, il semblerait que je sois passé dans ma numérotation, du 10 au 15… Sans 11 à 14. Non, non, pas la peine de commenter cet article :o)


Je ne sais pas comment j’ai réussi ce coup là, mais les faits sont là, il ne manque pas de DVD, ni de jeux console. Je me suis fait avoir car j’ai ouvert les cartons 15 à 18, et je n’avais pas vu les jeux Wii, ni certains DVD. Or, ces derniers avaient été mis dans d’autres cartons, que nous avions faits plus tard. Alors, évidement, avec nos 296 cartons, notre mémoire, et encore plus la mienne, n’avait pas souvenir de ce détail. Détail, qui, avec ma légèreté habituelle a suffit pour me faire penser que nous avions été dévalisé et injustement accuser le déménageur de ce terrible méfait.

Donc, après inventaire, il ne manque rien a priori. Je vérifierai mes CD audio demain. Il y en a plusieurs centaines, d’où la difficulté pour m’y retrouver rapidement. C’est pour cela qu’on se basait beaucoup sur les jeux Wii et DVD, car nous en avons beaucoup moins… Bref, a priori, tout est clair maintenant, je suis une grosse quiche et Charl’Antoine est heureusement innocent de ces disparitions qui n’en étaient pas.

Un coup de téléphone plutôt embarrassant m’attend lundi. Je corrige les articles précédents dans ce blog histoire que Google n’induise personne en erreur. Inutile de dire que ma petite femme est très remontée contre moi pour ce stress inutile. Pour ma part, le soulagement d’avoir retrouvé mes CD, et le reste, et surtout de savoir que l’on a pas été volé, est plus grand que le stress d’avoir été stressé pour rien, bref, l’équilibre est mince, mais suffisant pour ma lâcheté personnelle. A suivre encore donc, mais ça se présente mieux…

Sinon, hier fut une journée bien physique… Mise à nu de la pierre dans le local derrière la cuisine. Au marteau de plâtrier, à l’huile de coude, masque intégral sur le visage, c’était physique, mais ça valait le coup. Que de poussières… La porte du local ne fermant pas très bien, j’ai pu conclure la journée par un nettoyage intégral de la cuisine, toutes les étagère comprises :o)
Mais le résultat est là, il va falloir encore pas mal de nettoyage pour enlever tout ce vieil enduit entre les pierres pour le remplacer par un beau mélange par la suite, mais on aime bien voir la pierre. Ca donne tout de suite un autre style.

Nous avons quand même pu commencer à remplir les bennes déposées le matin par le chauffeur.

Aujourd’hui, il faisait beau, et chaud. Nous avons donc passé la journée dehors, exit la poussière du petit local. Sarclage de la cour pour enlever les herbes naissantes. Simple et écologique, mais fatigant quand même pour le dos. Nettoyage, encore partiel bien entendu, du terrain, verre, métal, etc… Quelques broutilles quoi :o)

Ah oui, Virgile a fait à manger pour nénèsse aussi ^_^

Nénèsse et Darius, une grande histoire d’amour…

3 réponses sur “Résolution du vol 714 des cartons 11 à 14 qui n’existaient pas… hum..”

  1. Rahhh excellent !

    Maintenant si sur mon chantier je braille que ma femme m’a paumé un truc, que je le retrouve 2 minutes plus tard, juste sous mon nez la ou je l’avais laisse avant, je pourrais dire que j’ai fait une « Antoine » :D

  2. La honte!!! Mais t’es pas le seul, même anecdote pour moi avec Lapeyre. J’étais persuadé qu’il me manquait la porte d’entrée et je les ai accusés pour pouvoir mieux m’excuser par la suite… :oops:

Laisser un commentaire