Histoires de clôtures… première souris. Et vogue la poule…

Seconde visite au Cyber-base à Chauffaille, à la maison de la jeunesse. Merci à eux et à leurs promoteurs car je dois dire que sans eux, je n’aurais pas pu avoir accès à ma boutique Le Petit Monde de Couillaler pour modifier les dates de réouverture (http://www.couillaler.fr ). Cela m’embête pour mes clients de rester fermer si longtemps.

J’espère que mon opérateur Com2Sat, de Sat2Way qui utilise Tooway d’EutelSat / Skylogic de fabrication ViaSat m’offrira un service supérieur à celui de la qualité du modem envoyé (je fais partie d’un lot d’une quarantaine de modems défectueux) car après une si longue fermeture, je vais devoir mettre les bouchées doubles pour revenir sur le manque à gagner que je subis en ce moment…

Et j’espère qu’entre tous ces groupes technico-financiers, il y aura tout de même aussi des techniciens compétents pour résoudre les petits soucis à venir :o)

Sans ce cyber-acteur de Chauffailles, nous n’aurions pas imprimer non plus aucun dossier de demande de subventions – que nous ne ferons finalement pas car elles s’adressent surtout à des structures professionnelles ou associatives, ce qui n’est pas encore notre cas, et nous n’avons ni le temps, ni l’énergie de monter l’un ou l’autre avant le 18 avril, date butoir desdites subventions. Tant pis pour cette année. Les dates de notre emménagement collaient pour beaucoup de choses, sauf pour cette partie financière du projet. Nous nous concentrerons donc surtout sur notre maison cette année, tout en travaillant sur les travaux à prévoir pour le deuxième bâtiment. Cela ne nous empêchera nullement d’effectuer les demandes de subventions proposées au particulier pour certains travaux.

Encore sans eux, jamais je n’aurais pu constater le gouffre béant qui me sert de compte bancaire avant le 18 avril, date théorique d’arrivée de Saint Modem. Eh voui, passer à 600 euros/mois pour tout le foyer n’est pas sans conséquences. Congé parental oblige, je plonge donc en deçà du revenu minimum (qui se monte à 948 euros / couple avec deux enfants) et je dois donc m’y faire un peu, enfin c’est surtout mon compte qui doit s’y faire, moi je vais tâcher de rééquilibrer un peu la balance et, en attendant compter les tours journaliers du compteur des frères Agio…

Bref, en tout cas, ce cyber lieu me rend bien des services.

Heureusement, cette belle journée sans pluie et ensoleillée parfois nous a permis de profiter de tous les bienfaits de la campagne, au menu aujourd’hui : Sabayon (ou sabbayon ?) d’Amiante sur lit de Fibrociment, accompagné d’un rôti de bâche fourrée au verre piqué de barbelé. Bon, en tout cas, ça faisait du bien par où ça se jetait…

Le terrain se nettoie encore un peu, et si je n’avais pas toutes ces photos, j’aurais vraiment du mal à croire que les choses avancent réellement :o) Mais les résultats sont là, et même si la liste des choses à faire est déjà bien longue, et qu’elle se rallonge encore, visuellement les choses progressent.

J’oubliais de préciser l’autre jour que pour l’installation du potager, et du futur verger, nous avions dû modifier un peu les clôtures de nos prés. Gros boulot l’air de rien. Et pourtant ce n’est pas moi qui ai bossé le plus vu que c’est l’ancien propriétaire qui s’est chargée d’une bonne partie du travail. Déclouer les fils barbelés (4 fils sur 6 seront nécessaires là haut), déterrer les piquets en acacia planté là il y a… il y a… ben en fait, nul ne s’en souvient exactement mais ça fait « un bon bout d’temps » :o), les remonter sur l’autre champ, tronçonner le dessus pour pouvoir les renfoncer correctement à la masse ensuite, avec une barre à mine prépercer les trous (les piquets sont assez épais parfois), enfoncer ces derniers avec la masse, traîner les 4 fils barbelés de 40m du champs du bas à celui d’en haut (ce fût sûrement le plus physique de tout ça car ils n’étaient pas enroulés :o) ), les reclouer et les retendre sur leur nouvelle clôture. Bref, vive le sport (ceux qui me connaisse savent à quel point j’ai toujours aimé cette expression). Comme l’a démontré une étude récente, 10 min d’activité moyenne par jour ont un effet très positif sur notre santé. 10 minutes. Ca laisse songeur…

Il reste encore à démonter la clôture restante (2 fils d’environs 80m et tout un tas de piquets) et nous libérerons ainsi le champ jouxtant l’étang du joug de cette technologie peut-être pratique, efficace et peu chère (quoique), mais si laide, brutale, froide et douloureuse… un résidu de champ de guerre surtout, le barbelé… En ce qui me concerne, je trouve surtout que cela rouille beaucoup, que cela blesse autant les animaux que les hommes, et que c’est finalement un produit plutôt dangereux et moche. Où sont passées les haies végétales ?

Encore que, ici, beaucoup de prés sont séparés par des haies d’aubépines (nous ne pouvons le confirmer encore maintenant car les feuilles et fruits ne sont pas encore là mais en tout cas c’est ce que l’agent immobilier nous avait dit), souvent doublés de barbelés, ben oui, quand même…

Haies taillées, ou plutôt dont la partie supérieure est broyée, arrachée par un engin de la muerte attaché à l’arrière d’un engin agricole, dans un but j’imagine d’efficacité et de prévention pour la repousse pour les années suivantes, je me renseignerai à l’occasion. Enfin bon, au moins elles existent et servent de refuge à quelques animaux, en plus de couper le vent.

Ce que je trouve bien avec cette nouvelle vie pour l’instant, c’est cette diversité dans les tâches. :o)

Ca me fait penser que ce matin, suite au piège installé hier soir contenant des croquettes alimentaires pour chat, j’ai attrapé notre première souris. Est-ce la même que celle aperçue auparavant (voir le congélateur mystérieux) ?




Dans tous le cas, sa visite aura plue aux enfants, même si il était temps qu’elle se termine :o), et sa libération à environs 1km du domicile, dans un coin inhabité et perdu, aura été effectuée à sa plus grande joie et sans doute surprise :o)

J’ai choisi un piège à nasse, que j’ai eu du mal à trouver car dans tous les magasins, on trouve plus facilement des pièges un peu plus violent, de ceux qui vous écrasent aveuglément ce qu’ils peuvent avant de vous coincer pour la nuit dans le plus douloureux empalement possible, ou les chimiques, les fourbes…. J’ai dû modifier un peu le réglage du ressort du piège qui était accroché en mode « si tu te prends la queue dans la porte juste derrière toi, tant pis pour toi, sprotch », en mode plus doux. Pourquoi tant de barbarie gratuite… A la caisse du magasin où je l’ai acheté, la caissière, après que je lui ai demandé comment ce piège fonctionnait et qu’elle m’ai fait gentiment une petite démo, était très surprise que nous ne comptions pas les tuer ensuite. Quand je lui ai parlé de la porte qui pourrait se fermer vraiment très fort sur la queue et ainsi blesser la souris, et que du coup nous n’allions prendre qu’un piège au lieu des deux initialement prévus afin de tester d’abord, on a dû vraiment passer pour des drôles de gens… On a un peu l’habitude :o) Mais cela dit, c’est très simple de desserrer ce ressort, pourquoi le fournir au revendeur réglé à fond ? On doit être les premiers à avoir dû en faire la remarque :o) En tout cas, notre souris de ce matin n’était pas blessée, et j’irai donc acheter d’autres de ces nasses. Pour libérer encore pleins de petite souris dans la nature, là où elles seront beaucoup plus utile comme proies, et prédateurs, eh oui, ne l’oublions pas, si les rongeurs peuvent être nuisibles en habitât, il sont très utiles en extérieur… une fois de plus, nous exerçons un droit de vie et de mort sur ce que nous jugeons sans âme, sans droit, sans sentiments ni vie finalement…


Pour conclure, le mur de la stabulation est couvert de ces petits lézards.


Nous voyons pas mal de rapaces diurnes, les oiseaux gazouillent beaucoup ici et en plus on les entends (dingue), la poule cotcotte et fuit devant les enfants, la cane observe, le chat dort, et les souris prient….

Une pensée sur “Histoires de clôtures… première souris. Et vogue la poule…”

  1. Vu l’endroit où vous vivez (2 maisons 1habitée de temps en temps) c’est je pense tout à fait normale que vous entendiez tout plein d’animaux. C’est la vrai CAMPAGNE!

Laisser un commentaire