25 stères… 2 bras… 2 jambes… non, le compte n’y est pas…

Première commande de bois. 25 stères de bûches de 50cm. Voilà, c’est parti pour le stockage de bois. Celui-ci nous servira pour l’insert et la cuisinière. Nous sommes partis sur 25 stères afin d’effectuer une rotation annuelle, en fonction de notre consommation encore à déterminer. Nous devrions en effet en consommer moins.
Le but du jeu est de, petit à petit, au fil des ans, de se constituer une réserve de bois de plus en plus sèche. Il nous faudra donc en commander à chaque fois plus que notre consommation.
C’est pas super clair ce que je raconte ? Mouai, c’est vrai…

Une chose est sûre, c’est que ranger 25 stères de bois, tout seul, c’est un sacré boulot ! J’ai bien tenté de « mécaniser » le système en utilisant un diable (chariot à deux roues) pour améliorer le rendement. Mais j’ai très vite abandonné, cette méthode occasionnait plus de mouvements, et ces derniers avaient tendance à me faire mal au dos. De plus, le temps de charger le diable, j’avais fait plus de voyage à la main, donc en plus, question rendement, pas top. Mais c’est surtout pour tous les « mauvais gestes » pour mon petit corps que j’ai arrêté. Quand on fait le bois à la main, on l’a dans les mains justement, pas besoin de se baisser/relever donc pour le remettre en haut de la pile de bois par exemple. Idem pour le chargement, on se met à genoux, on se charge les bras, on se lève et on va le ranger. Avec le diable, on le charge en faisant moultes mouvements, surtout pour faire une belle pile qui justifie son utilisation, le déplacement vers la pile de bois est par contre plus rapide, car sur roues, mais ensuite, c’est reparti pour une série de mouvement baisser/relever pour mettre tout ça en haut de la pile.
C’est passionnant n’est ce pas ?

Et oui, car ranger le bois est visiblement quelque chose que je vais faire annuellement pendant de nombreuses années. J’ai donc intérêt à ménager mon petit corps justement et à réfléchir à la meilleure manière pour moi de le faire.

Ce bois est constitué majoritairement de chêne, complété par du charme et je sais plus lequel encore. Le tout a 2 ou 3 ans, c’est tout juste pour être brûlé. D’où la nécessité de faire une gestion de stock qui nous permette de brûler le bois acheté quelques années auparavant. Cette méthode présente simplement l’inconvénient qu’il nous faudra quelques années avant de pouvoir brûler du bois bien sec.

Pour l’instant certaines bûches pèsent pas loin de 6-8 kilos pour les plus grosses, au bout de quelques stères, ça commence à peser. J’ai donc mis plusieurs jours… tout seul…

Eh bé, 444 mots pour juste dire que j’ai rangé 25 stères de bois… c’est pas comme ça que je vais raconter tout le reste…

Bon, et pour tous ceux qui pensent qu’une stère de bois ne peut faire qu’un mètre cube (1m3), regardez plutôt par ici

Une pensée sur “25 stères… 2 bras… 2 jambes… non, le compte n’y est pas…”

  1. tout seul, tout seul…. Virgile et Darius ont bien aidé leur papa quelques heures quand même, et à eux deux ils ont bien dû rentrer un demi-stère!
    (oui on dit un stère, comme un mètre cube)

Laisser un commentaire