Ooh ! Encore des buttes !

Eh oui, il faut bien que je garde l’habitude d’en faire vu que l’année prochaine, j’attaque la deuxième moitié du potager, ou les deux autres tiers, on verra bien :o)

Et ce qui était nécessaire pour notre potager l’est tout autant pour notre verger, vu qu’il se situe environs 10-15 m plus au nord, juste un peu plus haut dans la pente.

Le terrain en ce moment est spongieux, les quelques visiteurs récents qu’il y a eu ici ont pu s’en rendre compte :o)

Comme je l’ai peut-être déjà expliqué précedement, les arbres plantés directement au sol, pas en buttes donc, ont tous été frappé de la maladie du « 45 degré dans ta face de tronc ». Le pied dans l’eau, la terre toute fraiche, et hop, l’arbre bascule :o)

Donc, pour une bonne moitié des arbres, c’est reparti pour les buttes. Elles sont certes plus petites, mais elles n’en restent pas moins à faire. Donc voilà, comme il fait trop froid à l’intérieur, je brave le vent glacé, la pluie rafraichissante et la boue omniprésente pour aller patouiller dehors.

C’est donc mon programme, depuis bientôt une semaine, planter et mettre en place le verger. Pas facile. En effet, il faut planter des arbres tout en arrivant à imaginer dans le froid le verger que cela donnera dans le futur, dans 5,20,50 ou même 100 ans ! On a pas trop droit à l’erreur. Bon, je suis rassuré par le fait que le plan du verger que nous avons fait ait été validé par un conseil d’expert lors de son examen pour l’appel à projet de « Création de Verger Conservatoire » par le Conseil Régional de Bourgogne. Mais respecter le plan fait sur papier une fois les arbres en main n’est pas toujours possible finalement, et j’ai déjà dû procéder à des réajustements. Je ferai un plan alors que je partagerai sur ce blog.

Comme il fait nuit tôt, j’en profite alors pour me réfugier à la cave, où je suis en train de rénover l’électricité… histoire au moins qu’il y ait de la lumière :o)

J’adore monter des interrupteurs en va et vient ^_^

Mots-clefs : , ,

Laisser une réponse