Toutes ces petites briques…

DSC02254… finiront bien par donner un très beau mur.

En moins imagé, si j’ai l’impression que les choses ne bougent pas aussi rapidement que je ne le désirerais, c’est peut-être à cause de la largeur du spectre de notre projet. Pour le réduire, et ainsi faire avancer le schmilblick, c’est une myriade de petites choses, de petits bricolages, qu’il faut aussi faire. Comme dans toute maison avec jardin bien entendu. Sauf que là, ce sont plusieurs maisons sur deux hectares et demi :o)

Les exemples qui suivent ne sont absolument pas exhaustifs et finalement ne représentent pas trop tous ces petits travaux qui s’en sentent irrémédiablement réduits. Mais ne me déplaçant pas perpétuellement avec un appareil photo autour du cou, je ne cours pas le chercher à chaque fois que je vois / découvre une bricole.

Arrachage d’une dizaine de lauriers

L’air de rien, ils finissaient par l’embêter ce pauvre fruitier. En effet, ils étaient tous plantés juste en dessous, et commençaient à prendre le dessus… et pis en plus, j’aime pas trop les lauriers, ça a tendance à devoir être taillé un peu souvent, au moins une fois par an :o)

J’en ai profité pour découvrir dans l’arbre ce joli petit nid. Virgile l’a trouvé très beau. je l’ai donc photographié ^_^

Par contre, le nid était abandonné...
Par contre, le nid était abandonné...

Nettoyage d’une partie de la remise en face de chez nous…

Se terraient là une bonne dizaine de cm de terre, de verre et de folichonneries en tout genre sur toute la surface… je n’ai pas pensé à prendre de photo avant ce jour là… pas grave, c’est le résultat qui compte ce coup-ci :o)

Installation d’un câble métallique pour la glycine

C’est qu’elle finissait par se glisser sous nos tuiles celle-là !

Bon, la glycine, c’est un peu comme les lauriers en ce qui me concerne, une engeance qui ne fait rien qu’à pousser partout (d’ailleurs, à l’heure où j’écris ces quelques lignes, quelques branches curieuses tentent de pénétrer dans notre salon par la fenêtre). J’ai donc tailladé sévère en compagnie des abeilles qui butinaient ce jour là, mais j’ai pu ainsi empêcher la végétalisation de notre toit par cette… cette… cette glycine. Je tente de la rediriger vers le sapin d’en face en ayant tendu un câble entre la maison et celui-ci. Cela fera un joli passage quand la glycine aura envahi le câble, soit en quelques heures.. hein ? mais non j’exagère pas…

Bien sûr, aujourd’hui, elle tente déjà de revenir aussi vers le toit. Je n’ai donc pas fini de tailler.

Le câble ne se voit pas trop sur la photo, mais il est bien là :o)
Le câble ne se voit pas trop sur la photo, mais il est bien là :o)

Construction d’une maison pour les escargots de Virgile

On est en Bourgogne ou on ne l’est pas :o) dimanche dernier, lors d’une promenade avec des amis, Virgile a rammassé deux escargots. Ce n’est bien entendu pas la première fois que l’on en croise, mais ce coup-ci il a voulu les rammener à la maison. Pourquoi pas. Restait juste à leur fabriquer un abri.

Bien entendu, cela n’a l’air de rien, mais entre trouver les planches, le matériel, le grillage de récup, la conception, c’est encore une partie de l’après-midi qui file. Mais au vu du plaisir que cela a procuré à Virgile qui est très content de ce nouvel abri pour ses escargots, c’est tout sauf du temps perdu, les escargots partagent d’ailleurs mon avis qui ont quitté leur seau en plastique avec joie ^_^

D’ailleurs, pour toutes ces petites choses, et les innombrables autres non citées ici (récupération de pierres sur le terrain, rebouchage de trous sur certaines partie du terrain, nettoyage de chardons dans un champ, débroussaillage, construction d’un château en terre/pierre pour les enfants, dégagement des ouvertures des stabulations (bouchées par cette scrongneugneu de vigne vierge), remplacement de tuiles, fabrication de mousticaires, rangement des stabulations, paillage, réparations diverses…), à chaque fois, ce sont des demi jounées entières qui y passent. Même pour les petites choses faciles. Combien de morceaux de ficelles qui dépassaient un peu de terre ai-je tiré pour m’apercevoir qu’il y en avait 12m enfouis sous terre. Chaque petit truc prend un temps fou, et les journées sont toujours trop courtes. Mais comportent néanmoins une variété dans les travaux qui est très appréciable.

Une pensée sur “Toutes ces petites briques…”

  1. Bienvenu à la campagne avec enfants, projets, jardin et vie de tous les jours. A chaque jour suffit sa peine comme l’on dit et tous les jours tu remettra sur ton métier ta tache, ta vie, ton rêve, que sais-je ! Ne désespére seul la volonté nous fait avancer. Et encore bienvenue au club.
    A bientôt ici ou ailleurs
    Helene et sa tribut

Laisser un commentaire