Après tout, pourquoi pas ?

Cette question, je viens tout juste de me la poser après avoir rédigé une bafouille à tous mes anciens collègues de boulot que je viens de quitter en démissionnant de mon poste en cette belle journée anniversaire du vendredi 16 avril au soir. Après tout, pourquoi pas ?

Pourquoi ne pas rendre publique ma démission ? C’est un évènement important pour moi, alors pourquoi ne pas en parler un peu par ici ?

Rien de grave, rassurez vous, c’était prévu depuis longtemps. C’est une démission volontaire, fruit d’une réflexion et d’un projet de vie que nous sommes en train de mener aujourd’hui, car en effet, avant notre arrivée ici, nous avions aussi une autre vie. Une vie, qui bien que confortable, ne nous convenait plus car elle était voué non pas à l’échec, mais à constater des regrets à la fin. A se dire qu’on aurait du ou pu. Alors on a choisi de faire avant de constater quoi que ce soit :o)

Je me dirai sûrement que j’aurais du ou pu quand même, mais ce choix là, celui de vivre autrement, je l’aurais fait. Je l’aurais choisi.

Et oui, choisi, car sans aller jusqu’à dire qu’on a toujours le choix, ce n’est plus vrai pour nombre d’entre vous, il y a une frange importante  de notre société qui l’a ce choix, elle va je pense de la classe moyenne moins à moyenne plus. Les moins n’ont plus forcément de choix, ou en tout cas ont plus de difficultés pour pouvoir réfléchir en paix pour le prendre, et les plus n’en ont que faire, quand tout le reste est offert…

Bref, nombreux sont donc à pouvoir faire ce choix de faire autrement. Bien sur, il y a l’argent. Mais il y a aussi le moyen d’en nécessiter moins, on l’oublie souvent.

Mais c’est un peu le choix de la pilule rouge ou bleu, il faut choisir la bonne pour se rendre compte de ce qui se passe de l’autre côté et qu’il est possible de faire autrement. Il faut arriver à quitter la rive, à passer les premières vagues, et ensuite selon la voie navigable choisie, à mener son embarcation vers sa propre destination qui n’est jamais forcément finale. Car ce choix perdure encore et toujours. On a toujours le choix, quel qu’il soit. C’est du moins mon avis, et je le partage ^_^

Le choix de choisir la simplicité du bonheur, la chance d’en savourer chaque instant. Le choix du respect de la vie, de son rythme naturel qui n’est pas aussi rapide que je ne le croyais. Le choix de penser librement. Le choix de penser que nous devons faire autrement. Le choix de ne pas vouloir travailler jusqu’à 72 ans pour des nèfles. Le choix de faire un pied de nez au système qui a tenté de me formater, et ce dès mon plus jeune âge. Le choix de m’asseoir et de contester. Le choix de choisir mes aliments et nutriments. Le choix de respirer de l’air et de voir le ciel. C’est beau le ciel. Il nous rappelle que penser est une chose merveilleuse et source de liberté. Le choix de m’informer et de savoir. Le choix de refuser. Le choix de faire différemment. Ce choix là, nous l’avons souvent. Il nous tend sans cesse les bras, mais on nous a trop appris et habitué à le laisser pleurer, à l’ignorer.

Sur la mer métaphorique de son chemin de vie, quitter la rive nécessite souvent un moteur, sous forme de projet ou autre source de motivation, les premières vagues sont un peu secouantes, mais au delà de cette barrière systémique, se dévoilent alors des horizons merveilleux, ou toutes les vies différentes y sont possibles. Elles sont souvent liées à la parentalité, source primaire et importante de motivation ^_^ . Elles y sont souvent de ce fait plus respectueuses, plus en phase avec ce qui devrait être le cas pour tous. La vie, l’amour et toutes ces pensées fleuries.

Oui je sais, ça fait un peu peace and love et tout ça, mais c’est comme ça, c’est en moi, c’est mon côté seventeen… oui bon, thirty seven je sais, pas la peine de me le rappeler, la blessure est récente :o)

Voilà, encore une page qui se tourne donc. Une sacré page ! Puisse le livre en être encore bien fourni ! ^_^

Et oui, promis, je vais parler des travaux à l’occaz, car je blablate certes, je démissionne et tout ça, c’est youpi, c’est beau et fleuri, mais c’est pas tout ça, mais on bosse beaucoup par ici. Ça a le défaut de ne pas forcément se voir quand on visite ici, c’est tout le malheur des auto-déconstructeurs. Je viens de lancer l’air de rien un nouveau mouvement, après les auto-constructeurs :o)

Chose promise, voilà ma lettre de démission officielle, envoyée à mon directeur d’alors.

Téléchargé 904 fois

Lettre de démission Antoine - 2010 - 75.98 kB

Mots-clefs :

10 commentaires sur “Après tout, pourquoi pas ?”

  1. Karine Chretiennot dit :

    Merci Antoine pour ce partage poétique et, comme toujours, plein d’humour!
    Peace and love…le choix…ça me parle bien tout ça!
    Bon courage pour la suite de l’aventure et amitiés à vous 4!
    Au plaisir de vous recroiser… (nous étions à Muzillac en août dernier)

    Karine et Eric, avec Ilan, Ninon, Léandre, Domitille et Syméon.

    • Antoine dit :

      Salut Karine !

      Welcome ! Au plaisir de se revoir effectivement. Cette année peut-être ? ^_^
      en tout cas, si la famille passe par ici, elle est la bienvenue !

      Bizz à tous,

      Antoine (et Roxane qui se joint à moi :o) )

  2. jean-françois dit :

    Félicitation

    je viens de lire le mot concernant ta démission et surtout ton changement officiel de vie.
    Félicitation. Non d’avoir écrit ce mot trop tôt vers 4H00 du mat, ce qui n’est pas une heure raisonnable, mais pour faire parti du club très fermé des « Oui mais toi c’est as pareil ! »

    Oui mais toi c’est pas pareil, tu l’entends et tu l’entendra encore bien longtemps. Tu l’entendra surtout de ceux qui n’ont pas eu « Le choix » (je pense vulgairement les couilles) de faire un choix de vie. tu l’entendra de ceux qui renoncent (ou a qui on a « renoncé ») à la libertés de décider. tu l’entendra de ceux qui t’envient

    le seul réel problème est de pouvoir choisir sans réellement pouvoir en mesurer les conséquences (mais toi t’es capable; c’est pas pareil !).

    Comme disait un couillon bien connu le passé est derrière toi mais il te rattrapera chaque fois que tu fait demi-tour! Quoi que des fois, faut surement regarder vers le passé pour voir comment on en est arrivé là. mais bon toi c’est pas pareil puisque tu sais ou tu vas ..

    A +

    (Espace Pub SVP : http://www.kokopelli.asso.fr — les seuls qui vont de l’avant en regardant derrière )

  3. Reynald dit :

    Modeste témoignage.

    Bien le bonjour !
    Je me permet de vous féliciter pour avoir osé franchir le pas.
    L’avoir fait en famille est encore plus méritant.
    Cela fait… depuis le début du Bief, que je suis vos moments de bonheur familiaux par le biais de ce site.
    Je suis tombé dessus par un hasard comme le net en réserve quelques fois. De liens en liens.
    Par curiosité et à la recherche d’infos « rénovation », « écologie », et pour me rassurer car moi aussi j’ai osé.

    Le 1er janvier 2009 j’ai quitté mon emploi de téléconseiller commercial auprès de France Télécom après 20 ans.
    Nous avons rénové une partie de notre maison dans la Meuse à l’aide de matériaux écologiques et depuis 1 an je travaille dans les jardins des anciens du canton qui ne peuvent plus les entretenir seuls.

    Le contact humain et l’impression de servir enfin à quelque chose ont transformé ma vie. Et que dire de ma disponibilité auprès des miens !
    Il m’a fallu 2 bons mois pour me décider à tout plaquer mais je ne voudrais pas faire machine arrière.

    Voilà. c’est donc en connaissance de cause que nous pouvons apprécier la valeur de votre démission et de tous les efforts que vous avez déployés depuis 1 an pour aller au bout de votre rêve familial.

    Et c’est en famille que nous vous disons « chapeau » ! et à bientôt sur lebief.fr ou en vrai lors d’un éventuel passage dans votre coin de paradis si le coeur vous en dit.

    Fabienne (ma moitié, mon soutien) Guillaume, Nicolas et Pauline (nos zouaves) et Reynald (votre serviteur un peu bavard)

    • Antoine dit :

      Bonjour Reynald.

      Bien sûr, pourquoi pas.
      en tout cas, chapeau moi aussi, bosser dans le jardin des anciens du canton, je trouve ça formidable. L’idée est super. C’est le genre d’activité de service qu’on imaginait pas faire plus tard quand on était petit ^_^

      A tort.

      A bientôt,

      Antoine

  4. Zoubida dit :

    Félicitation Antoine!
    très heureuse de lire tout ça
    Je ne sais pas si tu as vu ce film:
    http://www.delaservitudemoderne.org/
    Grosse bise à Xan et aux enfants

    • Antoine dit :

      Salut Zoubida, heureux de te revoir par ici…

      Non. Je ne l’ai pas vu. Ma connexion satellite limitée en téléchargement (Sat2Way) ne me permettra pas de télécharger les 550 Mo du film. Mais je vais tacher de m’arranger pour me faire envoyer un cd. Il a l’air bien intéressant en tout cas. Et gratuit et en libre téléchargement pour ceux qui hésiteraient.

      MErci pour le lien, et pour le coucou ^_^

      Bizz de tout le monde ici jusqu’à chez toi tout là bas !

      Antoine

  5. Marion dit :

    Fière de toi, Toini, fière de mon petit frère qui a les couilles de vivre sa vie et d’emm.. les « qu’en dira-t-on ».

    Tu t’es donné les moyens, et Roxane avec toi, de vivre votre choix jusqu’au bout et pour cela vous méritez bien votre grand bol d’air frais et une longue vie heureuse et pleine de rires !

    Ta grande soeur, pas toujours d’accord avec tous vos choix, mais je l’espère, toujours respecteuse et cherchant à les comprendre.

    PS : Je pense que ton ex-boss va l’encadrer cette lettre, il ne doit pas en recevoir bcp des comme ça !! ;o)

    • Antoine dit :

      Hello sœurette,

      Précision sur les qu’en dira t-on… au contraire, j’y ai toujours été plutôt sensible. Après, que j’en tienne compte ou pas, c’est autre chose. ^_^
      D’ailleurs, tout le monde mérite de l’air frais, des vies heureuses et pleine de rires ! Sans blague… ce ne doit pas être une récompense, mais un droit. Un droit simple et universel. Nous avons tous largement assez de ressources sur cette planète pour cela. Si seulement 1% n’avaient pas décidé qu’il fallait les marchander et les rendre indispensable.
      Quant à la lettre, il parait qu’elle me ressemble, c’est un beau compliment qu’on m’a fait ce jour là ^_^

      Bizz

      Tonio

  6. simon dit :

    Trop fort! j’ai moi aussi démissioné la semaine derniere!
    Jolie décision, Bon courage pour la suite
    :)
    Simon

Laisser une réponse