Ah ! Enfin la guerre !

Ah ! Enfin la guerre ! on peut enfin agir concrètement sur un problème ! Ça permet aussi et surtout d’éviter de se souvenir, à force de moins en moins en parler, que sur un autre problème, l’ensemble de toutes les nations n’ont aucune, mais absolument AUCUNE solution1 à proposer, si ce n’est de rentrer la tête dans les épaules … bien profondément.

La criirad est une association indépendante, elle a besoin de soutiens…

On trouve pleins d’infos partout, à la téloche, à la radio, sur le net, dans la presse écrite… alors pourquoi diffuser cette information là ?
Parce que c’est insupportable d’entendre tant de bétises dans nos médias. N’ayant pas la télé, je n’ose même pas imaginer les horreurs qu’on y débite. Les journalistes sont complétements largués, pour ceux qui ont le droit de s’exprimer librement, les stations ou créneaux horaires empêchent toute diffusion massive d’idées intéressantes et innovantes. Et je les trouve bien incapables de transmettre une information de qualité. Oui oui, on trouvera de l’exception partout, heureusement.

Par contre, pour passer des pages de pubs entière sur les beaux joujous des armées des pays belliqueux dont nous sommes aussi, là, ils sont tout excités les chroniqueurs (quand on connait le nom de certains patrons de groupe de presse qui vendent aussi de l’armement, on se dit que la doc technique ne doit pas manquer si besoin…) . Et vas-y que tel coucou volant armé jusqu’au dent a fait exploser tel tank rampant, et que je te fais de la pub sur tel armement léger, sur telle roquette qui fonctionne si bien contre tel char, etc… c’est écœurant de voir à quelle vitesse ce sujet a pris tant d’importance. Mais les nations sont contentes, car enfin elles peuvent agir sur quelque chose, le vilain n’est plus inodore et invisible, et surtout, cela ne remet pas en question nos modes de vie, de consommation. Circulez et vite ! Vous aviez failli réflechir, ouf… le gouvernement respire.

Je ne morigénerai pas tout du long, pas la peine de me facher avec tout le monde, car, face au nucléaire, nous ne sommes qu’une très  très très infime minorité à militer contre. La grande majorité silencieuse car la tête dans le trou est bien trop occupée à se dire qu’on ne peut rien y faire et que c’est comme ça, que de toute façon c’est une énergie propre (c’est sûr l’extraction du combustible se fait de manière très écologique et respectueuse des droits des populations (le Niger nous le rappelle parfois à très juste titre, merci qui ? merci Areva encore une fois !)),  et que les accidents n’arrivent qu’aux autres et qu’on peut faire confiance à notre élite politique pour diffuser de la vraie information.

GRrrrrr… ça se voit avec un accident grave de deux ou trois réacteurs qui se situent à plus de 10 000 kms et qui contaminent la planète entière sans que PERSONNE ne sache quoi faire à part envoyer les pompiers (Anne Lauvergeon, sainte patronne d’areva, illuminateur de notre société, sur France Info il y a quelques jours), ou balancer des seaux de sable dans la piscine. Super la technologie. On maitrise à fond. On est très confiant.

Une petite animation du nuage ? Par ici la bonne soupe… C’est très parlant
http://www.irsn.fr/FR/popup/Pages/irsn-meteo-france_19mars.aspx

Alors, que pouvez vous faire concrètement, à part mieux consommer ? Changer de fournisseur électrique déjà ? Puis militer ensuite, même si ce n’est qu’en vous inscrivant à des associations, cela vous donnera déjà accès à de meilleures informations, et les associations ont besoin d’argent pour promouvoir leurs idées et l’inéluctable changement de société qui s’amorcera tôt ou tard. J’espère le plus tôt possible, avec optimisme, bonnes idées et espoir.

Une réflexion intéressante, parmi d’autres bien entendu :

 

En attendant le prochain accident, qui se produira inévitablement quelque part sur le globe, peut-être plus près de chez nous alors, voilà déjà les infos que j’attendais d’entendre sur les médias mais que bien entendu je n’ai entendu nulle part, sauf via la CRIIRAD, qui, comme les médias ne le précisent jamais, a besoin d’adhérent pour poursuivre son indépendance :

PANACHES RADIOACTIFS :
Quels sont les risques attendus sur la France ?

Téléchargé 390 fois

21_03_11_Panache_radioactif_france - 159.76 kB


 

  1. Ça me fait bien pas du tout rigoler d’entendre les journalistes sempiternellement répéter : « … le gouvernement japonais ne maitrise pas le réacteur bidule, ou n’arrive pas à rétablir le courant… ». Parce que les ingénieurs français y arrivent eux ? ils maitrisent quelque chose ? Non ! Bien sûr que non, si un seul pays savait quoi faire ce serait déjà fait ! On est comme des gosses devant un jouet cassé, incapables de savoir par quel bout le prendre pour que la sirène s’arrête. Sans leur jeter la pierre, si on pouvait arrêter d’en jeter aux japonais qui ne contrôlent pas plus le nucléaire qu’aucune autre nation, contrairement à ce qu’on nous rabâche ces derniers jours, l’humanité n’en survira que mieux.

2 réponses sur “Ah ! Enfin la guerre !”

  1. http://mablysansnucleaire.over-blog.fr/

    tiens en parlant de nucléaire va faire un tour par là, je viens juste de l’apprendre et je tombe des nues…bon vous ça vous fait un peu « loin » mais c’est « chez moi » dans le sens à côté et dans le sens où j’étais à l’école là bas et je trainais là bas ado…
    envie de pleurer du coup (la fatigue aidant)

    1. J’étais justement en train de rédiger un truc là dessus… ou du moins de commencer à y songer. J’ai pris connaissance de ce bidule il y a une quinzaine de jours. J’espère qu’il y aura un rassemblement, nous en serons tous les quatre ! Ça fera au moins 12 personnes sur plusieurs dizaines de milliers qui s’en préoccuperont, quand je pense qu’en allemagne, le lendemain du japon, ou le surlendemain, ils étaient 100 000 dans les rues !

Laisser un commentaire