Une brochure très instructive sur l’IEF

Brochure sur l'instruction en famille

 

J’ai ouïe dire qu’il existait une association qui éditait L’instruction en famille, un mode d’instruction à part entière qui était fort intéressante et pas chère1

Je me suis dit qu’il aurait vraiment été bien dommage de ne pas faire suivre cette information trouvée sur ce site

http://www.lesenfantsdabord.org/l-instruction-en-famille-un-mode-dinstruction-a-part-entiere/

Où on peut lire entre autres :

Cette brochure présente l’instruction en famille : son contexte légal, les motivations des parents, … apporte des réponses aux questions que le grand public se pose sur ce choix encore mal connu comme la socialisation, « est-ce que je saurai ? », l’aspect matériel, …

Elle apporte également des informations sur le contexte politique de la loi et sur ces effets sur la pratique de l’instruction en famille.

Trois pages sont consacrées aux témoignages d’enfants et d’adolescents instruits en famille.

 

SOMMAIRE
  • L’instruction en famille, un mode d’instruction à part entière
  • La liberté de l’enseignement à l’épreuve des apprentissages informels
  • Chronologie d’une loi
  • Contrôles pédagogiques : état des lieux 2010
  • Ce que les familles attendent des contrôles
  • Nouvelle circulaire du 26 décembre 2011
  • Témoignages d’enfants et d’adolescents
  • Les associations nationales
  • Bibliographie

 

Cette brochure peut être commandée sur les sites suivants :

 

Voilà, ainsi je peux aussi redonner vie à ce blog qui le mérite bien. Surtout qu’après plusieurs mois sans un seul nouvel article, il compte toujours néanmoins un nombre sans cesse croissant d’abonnés, cela méritait d’être signalé, merci à vous tous. ;o)

J’espère que le prochain article ne sera pas aussi long à venir.
Il faut dire que ça bouge toujours par ici… et le blog en pâtit.
Normal et rassurant cela dit, mais la vrai vie avant tout !

L’enfance buissonière et la non-sco, un programme chargé pour l’année.

Il parait que c’est la rentrée scolaire actuellement.

Tout le monde court un peu partout, les programmes sont surchargés, les fournitures salées et le temps est à l’agitation. Le temps passe, le temps presse et se raccourcit.

C’est donc tout juste le moment de placer ces liens amis ici ^_^

Je n’en dirais rien, il y a trop de choses à en dire. Ça se passe donc là bas

  • Ici tout d’abord : http://nonsco.free.fr/

    Le site Nonsco est dédié à l’instruction en famille.

    Chaque famille non-scolarisante a sa propre façon d’appréhender ce mode de vie. Ce site est le reflet de la « non-sco » telle qu’elle est vécue dans notre famille. Pour avoir un aperçu des différentes facettes de l’IEF*, une liste de sites et de blogs de familles non-scolarisantes se trouve sur la page « Liens ».

  • et là bas aussi : http://enfance-buissonniere.poivron.org/

    Où tout commence par le commencement…

    Le groupe « L’enfance buissonnière » – anciennement « Tomate », et plus anciennement encore « Marmailles » – réunit des personnes de tous horizons ayant une volonté de changements de société sur la place que les enfants y occupent, et de lutte contre la domination adulte, tant aux niveaux public et politique que dans le quotidien.

    Nous nous rassemblons irrégulièrement pour réfléchir ensemble et fomenter des plans d’action ; ces rencontres sont aussi l’occasion de porter avec bienveillance un regard réflexif sur nos pratiques entre petits et grands.

    Nous avons construit ce site pour qu’il puisse être un lieu de ressources le plus complet possible sur les écrits qui ont circulé dans le passé et qui circulent encore aujourd’hui autour de ces questions, une bibliothèque où puiser l’inspiration nécessaire pour continuer à penser et lutter.

Clairvaux les Lacs, camping… première … Clap !

Mmmm, il fallait vraiment voir cela par un petit trou de souris.

Comme d’hab, notre semaine de camping annuelle lors de ces si enrichissantes et revitalisantes rencontres Led’A s’est soldée par un immense succès. Tant par le plaisir d’y retrouver pleins d’amis quittés de vue depuis l’an passé, mais aussi pour toutes ces nouvelles rencontres que l’on y fait. Je ne pourrais ici, et n’en ai pas l’envie, décrire l’intensité des échanges qui ont lieu dans cette étrange cité que devient un camping on ne peut plus conventionnel. Oui, c’est ça, les allées rassemblées du secteur réservé à l’association deviennent des rues, une sorte d’espace public privé et collectif. Les tentes, mobil-home, camions, camionettes, bus, tonnelles et parasols des espaces de vie plus ou moins communs ou relativement privés au gré des vents et du  soleil jurassien, des lieux pour dormir, de grands ou petits lieux collectifs pour y jouer, échanger, partager, rire ou pleurer, pour se décharger, pour se refaire. Pour apprendre, pour apprendre à désapprendre, pour réfléchir, pour arrêter de penser. Une cité de jeux, de savoirs. Une cité des enfants d’abord.

Il fallait voir ça par delà le trou de souris en fait…

Continuer la lecture de « Clairvaux les Lacs, camping… première … Clap ! »

Après tout, pourquoi pas ?

Cette question, je viens tout juste de me la poser après avoir rédigé une bafouille à tous mes anciens collègues de boulot que je viens de quitter en démissionnant de mon poste en cette belle journée anniversaire du vendredi 16 avril au soir. Après tout, pourquoi pas ?

Pourquoi ne pas rendre publique ma démission ? C’est un évènement important pour moi, alors pourquoi ne pas en parler un peu par ici ?

Rien de grave, rassurez vous, c’était prévu depuis longtemps. C’est une démission volontaire, fruit d’une réflexion et d’un projet de vie que nous sommes en train de mener aujourd’hui, car en effet, avant notre arrivée ici, nous avions aussi une autre vie. Une vie, qui bien que confortable, ne nous convenait plus car elle était voué non pas à l’échec, mais à constater des regrets à la fin. A se dire qu’on aurait du ou pu. Alors on a choisi de faire avant de constater quoi que ce soit :o)

Je me dirai sûrement que j’aurais du ou pu quand même, mais ce choix là, celui de vivre autrement, je l’aurais fait. Je l’aurais choisi.

Et oui, choisi, car sans aller jusqu’à dire qu’on a toujours le choix, ce n’est plus vrai pour nombre d’entre vous, il y a une frange importante  de notre société qui l’a ce choix, elle va je pense de la classe moyenne moins à moyenne plus. Les moins n’ont plus forcément de choix, ou en tout cas ont plus de difficultés pour pouvoir réfléchir en paix pour le prendre, et les plus n’en ont que faire, quand tout le reste est offert…

Bref, nombreux sont donc à pouvoir faire ce choix de faire autrement. Bien sur, il y a l’argent. Mais il y a aussi le moyen d’en nécessiter moins, on l’oublie souvent.

Mais c’est un peu le choix de la pilule rouge ou bleu, il faut choisir la bonne pour se rendre compte de ce qui se passe de l’autre côté et qu’il est possible de faire autrement. Il faut arriver à quitter la rive, à passer les premières vagues, et ensuite selon la voie navigable choisie, à mener son embarcation vers sa propre destination qui n’est jamais forcément finale. Car ce choix perdure encore et toujours. On a toujours le choix, quel qu’il soit. C’est du moins mon avis, et je le partage ^_^

Le choix de choisir la simplicité du bonheur, la chance d’en savourer chaque instant. Le choix du respect de la vie, de son rythme naturel qui n’est pas aussi rapide que je ne le croyais. Le choix de penser librement. Le choix de penser que nous devons faire autrement. Le choix de ne pas vouloir travailler jusqu’à 72 ans pour des nèfles. Le choix de faire un pied de nez au système qui a tenté de me formater, et ce dès mon plus jeune âge. Le choix de m’asseoir et de contester. Le choix de choisir mes aliments et nutriments. Le choix de respirer de l’air et de voir le ciel. C’est beau le ciel. Il nous rappelle que penser est une chose merveilleuse et source de liberté. Le choix de m’informer et de savoir. Le choix de refuser. Le choix de faire différemment. Ce choix là, nous l’avons souvent. Il nous tend sans cesse les bras, mais on nous a trop appris et habitué à le laisser pleurer, à l’ignorer.

Sur la mer métaphorique de son chemin de vie, quitter la rive nécessite souvent un moteur, sous forme de projet ou autre source de motivation, les premières vagues sont un peu secouantes, mais au delà de cette barrière systémique, se dévoilent alors des horizons merveilleux, ou toutes les vies différentes y sont possibles. Elles sont souvent liées à la parentalité, source primaire et importante de motivation ^_^ . Elles y sont souvent de ce fait plus respectueuses, plus en phase avec ce qui devrait être le cas pour tous. La vie, l’amour et toutes ces pensées fleuries.

Oui je sais, ça fait un peu peace and love et tout ça, mais c’est comme ça, c’est en moi, c’est mon côté seventeen… oui bon, thirty seven je sais, pas la peine de me le rappeler, la blessure est récente :o)

Voilà, encore une page qui se tourne donc. Une sacré page ! Puisse le livre en être encore bien fourni ! ^_^

Et oui, promis, je vais parler des travaux à l’occaz, car je blablate certes, je démissionne et tout ça, c’est youpi, c’est beau et fleuri, mais c’est pas tout ça, mais on bosse beaucoup par ici. Ça a le défaut de ne pas forcément se voir quand on visite ici, c’est tout le malheur des auto-déconstructeurs. Je viens de lancer l’air de rien un nouveau mouvement, après les auto-constructeurs :o)

Chose promise, voilà ma lettre de démission officielle, envoyée à mon directeur d’alors.

Téléchargé 1709 fois

Lettre de démission Antoine - 2010 - 75.98 kB

Par une nuit glaciale…

Entendu sur Europ’ hier soir, une brève d’un flash aux environs de 20h.

[…] La nuit dernière, un mauvais blagueur (ou une) déclenche la sonnerie incendie en pleine nuit du bâtiment de l’internat filles du Lycée Varoquaux à Tomblaine (54510). En toute logique, le bâtiment est évacué. On s’aperçoit alors que ce n’est pas un vrai incendie mais une malveillante malveillance. Brrrrr… L’ambiance est glaciale, tout le monde est dans la cour, en pleine nuit, en tenue de nuit, à Tomblaine, 54, sur une belle cour en béton bien dur et froid, températures négatives assurée.

L’ambiance se glace alors encore plus quand au lieu de rentrer, tout le monde est sommé de rester dans la cour de récréation, jusqu’à ce que le vilain canard se dénonce !

Trop classe la gestion de crise, très pédagogique. Peut-être était-ce une reconstitution historique ?

Continuer la lecture de « Par une nuit glaciale… »

One Million Campaign

PLUS DE SCANDALE DU LAIT SOUTENEZ LES FEMMES POUR QU’ELLES ALLAITENT

Des milliers de bébés sont tombés gravement maladies en Chine parce que le lait qu’ils ont bu était contaminé à la mélamine. Certains mêmes en sont morts. Ces bébés n’étaient pas allaités parce que

* les firmes de lait infantiles ont convaincu les parents que leurs produits étaient meilleurs au lait maternel
* les femmes n’avaient pas le soutien approprié pour allaiter leurs bébés sur leur lieu de travail
* les femmes n’avaient pas les informations correctes sur l’alimentation infantile.

Il y a de plus en plus de preuves de l’importance vitale de l’allaitement pour la bonne santé et la survie des nourrissons. Les femmes sont forcées de cesser d’allaiter leur bébés pour leur donner du lait en poudre, parce qu’elles ne bénéficient pas des infrastructures adéquates ni du soutien nécessaire pour pratiquer l’allaitement, mais également du fait de l’interférence commerciale grandissante.

Des catastrophes potentielles planent sur le monde.

A l’Assemblée Mondiale de la Santé en mai 2009, nous lancerons notre appel aux leaders du monde entier pour la mise en oeuvre du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et pour créer un environnement répondant aux besoins des mères allaitantes sur les lieux de travail.

CLAMEZ VOTRE SOUTIEN AUX FEMMES POUR QU’ELLES ALLAITENT
Signez la pétition maintenant……
Aux dirigeants du monde: En tant que citoyens, nous lançons un appel pour la cessation des interférences commerciales dans l’alimentation infatile, la mise en oeuvre stricte du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et le soutien aux femmes pour qu’elles puissent allaiter. Nous vous exhortons à créer/appliquer des lois qui empêchent les fabricants de laits infantiles de promouvoir leurs produits comme des substituts du lait maternel ou des aliments pour bébés. Nous vous exhortons à établir un plan d’action budgétisé pour promouvoir l’allaitement et soutenir les femmes pour un allaitement optimal, et à assurer un environnement répondant aux besoins des mères allaitantes sur les lieux de travail, avec des pauses allaitement adéquates dans le secteur privé comme public, afin que les femmes ne soient pas forcées d’abandonner l’allaitement. Continuer la lecture de « One Million Campaign »