La grenouille du bout du fil, le pédiluve à moutons, des animaux dans tous leurs états!

Tournesols et abri à brebis

Octobre 2015…. Pose des tuiles de rive frontales sur l’abri pour les brebis Mérinos, un pédiluve pour les pattes de ces même brebis, un peu de potagers sur buttes, quelques paysages du Brionnais-Charolais, ou Charolais-Brionnais selon les officiels et les clochers, et zou, direction le gros projet suivant, la création et plantation de la haie mellifère, enfin !

Pose des tuiles de rive frontales

Ce dernier point sera traité dans l’article suivant, voilà de quoi vous donner l’envie de vous inscrire sur la page « Et vous ? suivez-vous l’actu du Bief ? » !

Courge musquée... ah non, masquée !

En attendant, suite et fin de ce mois d’octobre 2015.

Conception d’un pédiluve pour les brebis.

Il arrive que les ovins, et caprins, bovins ou même nous, humains, rencontrions des soucis d’inflammation entre nos doigts, nos ongles. Chez le mouton, cela peut se caractériser par ce qu’on appelle le fourchet (inflammation), qui se transformera ensuite en piétin (infection 1). De plus, selon les saisons, des mouches peuvent venir se régaler de cette chair inflammée et attendrie par la chaleur de l’infection, et les bactéries présentes, et viennent alors pondre des asticots qui vont se développer sous les ongles et creuser cette bonne chère goûtue. L’un, comme l’autre, comme le dernier, font qu’il vaut mieux couper régulièrement les ongles de chacun et chacune, et être attentif aux premiers boitillements. Signes que l’ongle commence à être long, ou que la douleur est déjà présente à chaque pas.

Ce petit pédiluve permet un soin, préventif ou curatif, sans avoir à manipuler la brebis.

La fine poudre de chaux pénètre à chaque passage. Au début, ça les picote un peu, comme quand on met une solution alcoolisée sur une plaie, mais, très rapidement, le soin opère et l’inflammation diminue, la douleur avec. Elle passe alors naturellement le pédiluve, sans paraître en être dérangées.

Avec le temps, la pluie, les passages répétés, la poudre se transforme en pâte, puis en gros morceaux, le tout part ou se solidifie sur place. La chaux ne pollue pas les sols, et la nature reprend vite le dessus.2

  1. Maladie du pied du mouton, se manifestant par une nécrose sous le sabot. Maladie qui peut aller jusqu’à l’amputation, la mort.
  2. En 2019, quand j’écris cet article, je n’ai pratiqué cela que deux ou trois fois, celle décrite ici comprise, il est plus important de surveiller ses brebis et d’agir en amont pour éviter le boitement. La coupe des ongles se fait une ou deux fois par an, en moyenne (lors de la tonte, on vérifie toujours les pieds, il faut profiter de ce moment de manipulation pour que le tondeur le fasse

Depuis 2006, Le Petit Monde de Couillaler permet à ce projet de devenir chaque jour plus concret.

Vous aussi, participez en achetant ici vos accessoires photo et caméscopes à ma société de vente en ligne

Le Petit Monde de Couillaler

Logo Le Petit Monde de Couillaler


Palissage de la vigne sur béton et le règne de la courge sur butte

En cette fin août 2015, les courges prennent toute la place dans ces petites buttes… Pourtant, cachés parmi ces imposants végétaux se plaisent choux, basilic, salades et quelques autres plantes avides pourtant de lumière aussi. Mais, sûrement, l’ombre de ces courges leur plaît tout autant…

Continuer la lecture de « Palissage de la vigne sur béton et le règne de la courge sur butte »


Depuis 2006, Le Petit Monde de Couillaler permet à ce projet de devenir chaque jour plus concret.

Vous aussi, participez en achetant ici vos accessoires photo et caméscopes à ma société de vente en ligne

Le Petit Monde de Couillaler

Logo Le Petit Monde de Couillaler


Des tuiles de rive de l’abri à moutons à ces arbres que l’on ébranche comme fourrage

Oui, j’aurais pu trouver un titre plus long encore ! :)

Cet article pourrait se passer de texte tant son titre en dit long.

Mais, finalement,  il y a toujours des choses à dire sur ces images qui ne retranscrivent pas tout.

Par exemple, pourquoi cet énigmatique sourire ?

À l’instar d’un certain tableau, on peut se demander s’il retranscrit un état de bonheur, de joie, ou une simple pose pour la prise de vue !

Oui, ces brebis Mérinos, quelles poseuses ! ;)

Continuer la lecture de « Des tuiles de rive de l’abri à moutons à ces arbres que l’on ébranche comme fourrage »


Depuis 2006, Le Petit Monde de Couillaler permet à ce projet de devenir chaque jour plus concret.

Vous aussi, participez en achetant ici vos accessoires photo et caméscopes à ma société de vente en ligne

Le Petit Monde de Couillaler

Logo Le Petit Monde de Couillaler


Le mauvais choix de la guêpe Alpha

Mince, mon script Photoshop pour mettre ces filigranes avec l’adresse de ce blogue semble avoir eu des ratés ! Je vais corriger cela pour le prochain article. Ici, et maintenant, j’ai un peu la flemme de repasser sur toute cession de photos.

Alors pour les guêpes, celles-ci ont choisi un endroit particulier. Si la branche de ce petit chêne est bien résistante, je ne leur prédit pas pour autant  un avenir certain sur le site qu’elles se sont choisi.

En effet, voyez plutôt ! Peu de protections face aux éléments, qui savent être violemment pluvieux parfois, comme un peu partout. ^_^

L’avenir, hélas, me donnera raison, car ce nid aura disparu dans quelques toutes petites semaines. Vent ? Pluie ? Prédateur ? Je ne sais pas, il n’était pas sur une de mes voies de passage fréquent, je ne l’ai pas vu disparaître.

Mais il a disparu. Tout comme ces belles prédatrices d’insectes sur mes fruitiers. :/

Et ces brebis Mérinos alors ? Hé bien, elles se portent bien et se font bien à leur nouvelle vie ici ! Un mois après leur introduction, nous voici en juillet 2015.

C’est aussi le bon moment pour finaliser ce bel abri à brebis, en lui installant ses tuiles de rives, et lui passer une belle couche d’huile de lin. Diluée, pour cette première fois sur ce bois brut, avec de l’essence de térébenthine pure gemme 1, ben oui, c’est qu’on les aime nos petites brebis !

Pour ceux qui avaient raté la conception de l’abri, en voici un lien vers le diaporama.

Des travaux toujours récompensés à la mi-journée par une cuisinière qui sait toujours y faire !

Pendant ce temps, les brebis passent aussi à table avec ces branches coupées.

La vie s’installe et se poursuit donc, tout va pour le mieux ! ^_^

 

  1. Le terme « pure gemme » indique qu’aucun additif a été ajouté à la gemme (colophane et essence de térébenthine) pour obtenir cette huile essentielle. C’est un gage de qualité mais le coût est forcément plus élevé. C’est cette appellation que l’on recherchera pour fabriquer nos propres produits à base d’essence de térébenthine. Il s’agit d’un produit d’origine naturelle et biodégradable.
    (https://patinedautrefois.fr/blog/produit/essence-de-terebenthine/ )

Depuis 2006, Le Petit Monde de Couillaler permet à ce projet de devenir chaque jour plus concret.

Vous aussi, participez en achetant ici vos accessoires photo et caméscopes à ma société de vente en ligne

Le Petit Monde de Couillaler

Logo Le Petit Monde de Couillaler


Un croc soudain et brutal !

Ha! C’est beau ! C’est bucolique !

Mais… Attendez…Mais, mais oui! Regardez !

Notez ces deux charmants petits gendarmes qui copulent tendrement sous les doux feuillages de cette fleur aux couleurs si voluptueuses !!! 1

On en croquerait !

C’est d’ailleurs ce que se sont dites certaines gourmandes brebis,  attirées par ces chatoyantes couleurs!

Réflexion rapidement accompagnée par un croc soudain et brutal !

On aperçoit la pauvre future victime à l’arrière-plan, snif !

La suite  de ces sulfureux et  chitineux ébats nous restera à jamais inconnue.

Ainsi, en cette belle journée de juin 2015, après quelques jours d’acclimatation dans la zone comprenant leur abri et l’accès à l’étang, les jeunes brebis Mérinos d’Arles et du Portugal sont parties à la découverte de la première pâture !

Ne restait qu’à immortaliser l’instant !

Youpi !

  1. Ah, avec des mots-clefs comme ça, je vais apparaître dans d’étranges rubriques à braques sur certains moteurs de recherche ! ;)

Depuis 2006, Le Petit Monde de Couillaler permet à ce projet de devenir chaque jour plus concret.

Vous aussi, participez en achetant ici vos accessoires photo et caméscopes à ma société de vente en ligne

Le Petit Monde de Couillaler

Logo Le Petit Monde de Couillaler


L’Arboretum et le rucher pédagogique de Châtillon-sur-Chalaronne

Quelle belle et instructive visite que celle-ci !

Et quand je dis instructive, je ne pense pas aux enfants, mais à moi, qui ai appris plein de choses ce jour-là. Les enfants aussi certainement, mais c’est moi qui raconte ! ;)

L’Arboretum de Châtillon-sur-Chalaronne (01400) est un bel endroit. Nous nous y sommes retrouvés avec tout un groupe de familles en ce début du mois de juin 2015, et nous y avons passé une bien sympathique journée.

Le parc est magnifique. Je pourrais ajouter qu’il s’y trouve une variété très impressionnante d’arbres, mais c’est un arboretum, alors forcément, on ne s’attendrait pas à moins. Le résultat est là, on y voit des arbres qu’on ne croise pas tous les jours.

Une présentation sympathique des lieux, une visite guidée avec passion, des exemples de réalisations faciles à faire chez soi pour accueillir une diversité d’auxiliaires dans nos villes et jardins et enfin, comme c’était aussi la saison, les enfants ont pu chacun participer à l’extraction de miel de rayons prélevés dans des ruches.

Ils ont pu aussi ramener un petit pot de miel qui avait été extrait la veille par un autre groupe de visiteur. Celui extrait par le nôtre ira aux visiteurs du lendemain.

Voilà, pour ceux qui passent par Châtillon-sur-Chalaronne et ses environs, voilà une pause bien sympathique, oxygénante, verdoyante et colorée ! ^_^


Depuis 2006, Le Petit Monde de Couillaler permet à ce projet de devenir chaque jour plus concret.

Vous aussi, participez en achetant ici vos accessoires photo et caméscopes à ma société de vente en ligne

Le Petit Monde de Couillaler

Logo Le Petit Monde de Couillaler