Un croc soudain et brutal !

Ha! C’est beau ! C’est bucolique !

Mais… Attendez…Mais, mais oui! Regardez !

Notez ces deux charmants petits gendarmes qui copulent tendrement sous les doux feuillages de cette fleur aux couleurs si voluptueuses !!! 1

On en croquerait !

C’est d’ailleurs ce que se sont dites certaines gourmandes brebis,  attirées par ces chatoyantes couleurs!

Réflexion rapidement accompagnée par un croc soudain et brutal !

On aperçoit la pauvre future victime à l’arrière-plan, snif !

La suite  de ces sulfureux et  chitineux ébats nous restera à jamais inconnue.

Ainsi, en cette belle journée de juin 2015, après quelques jours d’acclimatation dans la zone comprenant leur abri et l’accès à l’étang, les jeunes brebis Mérinos d’Arles et du Portugal sont parties à la découverte de la première pâture !

Ne restait qu’à immortaliser l’instant !

Youpi !

  1. Ah, avec des mots-clefs comme ça, je vais apparaître dans d’étranges rubriques à braques sur certains moteurs de recherche ! ;)

L’Arboretum et le rucher pédagogique de Châtillon-sur-Chalaronne

Quelle belle et instructive visite que celle-ci !

Et quand je dis instructive, je ne pense pas aux enfants, mais à moi, qui ai appris plein de choses ce jour-là. Les enfants aussi certainement, mais c’est moi qui raconte ! ;)

L’Arboretum de Châtillon-sur-Chalaronne (01400) est un bel endroit. Nous nous y sommes retrouvés avec tout un groupe de familles en ce début du mois de juin 2015, et nous y avons passé une bien sympathique journée.

Le parc est magnifique. Je pourrais ajouter qu’il s’y trouve une variété très impressionnante d’arbres, mais c’est un arboretum, alors forcément, on ne s’attendrait pas à moins. Le résultat est là, on y voit des arbres qu’on ne croise pas tous les jours.

Une présentation sympathique des lieux, une visite guidée avec passion, des exemples de réalisations faciles à faire chez soi pour accueillir une diversité d’auxiliaires dans nos villes et jardins et enfin, comme c’était aussi la saison, les enfants ont pu chacun participer à l’extraction de miel de rayons prélevés dans des ruches.

Ils ont pu aussi ramener un petit pot de miel qui avait été extrait la veille par un autre groupe de visiteur. Celui extrait par le nôtre ira aux visiteurs du lendemain.

Voilà, pour ceux qui passent par Châtillon-sur-Chalaronne et ses environs, voilà une pause bien sympathique, oxygénante, verdoyante et colorée ! ^_^

Les brebis Mérinos noires du Portugal

Quelques jours après ce 26 mai 2015, en cette belle journée du 1er juin 2015, voici l’arrivée au Bief des brebis Mérinos noires du Portugal !

Brebis Mérinos Noire du Portugal

Enfin, avant l’arrivée, il fallait déjà les chercher ! :)

Et encore en amont, il fallait surtout les trouver.

Et encore avant, les découvrir !

Il vaut donc mieux que je commence cette histoire par son commencement, histoire de ne pas perdre le fil.

Et de fil, il en est justement question ! ^_^

Continuer la lecture de « Les brebis Mérinos noires du Portugal »

Les brebis Mérinos enfin au Bief! Voyage à Sisteron (04200).

Sisteron est une belle bourgade, assurément. Le rythme y semble paisible. En tout cas,  il l’était ce 26 mai 2015.
2015 !?!
Nom de Zeus! Encore une faille temporelle!
Il faut s’y habituer sur ce blog, la vraie vie se situe en dehors de l’écran et impose, de fait, un certain cyberdécalage! ;)

Mais, heureusement, les photos me permettent aussi de me souvenir, avec recul, de ce qui s’était passé deux ans auparavant. :)

C’était une belle journée, je m’en souviens bien, et pour cause, la raison de ce relativement long voyage était d’aller chercher nos premières agnelles Mérinos, et de les ramener ici, au Bief. Rien que ça!

4h30 de voyage aller, 4h30 de voyage retour, autant dire que le programme de la journée était tout tracé! :)

Continuer la lecture de « Les brebis Mérinos enfin au Bief! Voyage à Sisteron (04200). »

L’abri pour les brebis Mérinos… 3/x

Février 2015! Le chantier se poursuit.

Il s’agira ici tout simplement de se préoccuper de l’eau de pluie.

Eau qui va couler sur le toit et salir, par ses éclaboussures, cette belle façade arrière!

Sans compter, l’humidité apportée par ces éclaboussures sur la paille qui ne manquera pas de dépasser (les planches des parois n’étant pas en contact avec le sol).

Alors, avec cette ancienne gouttière récupérée  sur un précédent chantier, et un habile bricolage pour la raccourcir, nous avons pu la placer de manière à ce que l’eau finisse sa course dans la pente du talus.

L’abri est maintenant presque à l’abri de l’eau, reste encore les tuiles de rives (sur les côtés), et l’huile de lin qui protégera le bois. Et plein d’autres détails encore, des petits et des très gros…

Chantiers à suivre! :)

Mangez Bio !

Épandage de diarrh… euh, de lisier, sur cultures après récolte, en octobre 2014, sur un terrain non loin d’ici. Heureusement, pas au-dessus de l’étang, mais la rivière Le Mussy coule juste au fond, le long des arbres! Bonjour les nitrates! Et bon appétit! ^_^ 1

Cette culture aura produit du grain dédié au nourrissage des bovins, des vaches charolaises au Label bien Rouge, même si pour l’instant, c’est plutôt bien Brun! ;)

Cette terre, ici sur laquelle on se sera, comme à chaque vidange de fosse à lisier, débarrassé d’un encombrant et nauséabond déchet d’élevage très déséquilibré pour les sols,  servira la saison prochaine, après labours, à produire encore et encore du fourrage pour les animaux (les pauvres!), qui seront consommés ensuite par les humains (les pauvres!). Oui, car manger ce qui va pousser sur ce sol ne me semble guère inspirant et vivifiant! :/

Alors, comme c’est le moment des bonnes résolutions, mangez des légumes bio ! ;) Ce sera déjà ça de moins pour les sols… Ou plutôt, ce sera déjà ça en plus pour les sols, qui n’auront plus à subir de telles pratiques.

  1. Oui, je sais, la photo n’est pas terrible, mais c’est la seule que j’avais prise ce jour-là. Mais, en l’ayant revu en préparant les photos de l’article précédent, j’ai eu envie de la partager, car je la trouvais très parlante pour illustrer le contenu de vos assiettes. Pour illustrer le traitement que l’homme inflige à la terre, et donc à lui-même, et pire (sic), à ses enfants!