L’isolation thermique par l’extérieur ISOSAINTASTIER

Oui, tant qu’à faire de la publicité, autant l’assumer dès le titre! :)

Notez, l’idée ici n’est pas de promouvoir le produit, mais plus le procédé, l’isolation thermique par l’extérieur. Parce que si le produit change ou évolue, le principe de ce type d’isolation thermique, lui, conservera toujours ses avantages!

Comme de très nombreux sites et forums traitent déjà de l’isolation par l’extérieur, je ne m’attarderai pas sur les explications techniques des termes et procédés existants, j’irai droit à la solution que nous avons choisie, son pourquoi, et le comment de sa mise en œuvr… Enfin, non, en fait, laissons plutôt parler les concepteurs du procédé de l’isolation par l’extérieur à la chaux IsoSaintastier, ils n’ont qu’à faire leur pub eux-mêmes!

Vidéo issue du site du fabricant Chaux & Enduits de Saint-Astier (http://www.c-e-s-a.fr). Attention à l’énergique musique de démarrage, ne vous faites pas surprendre à votre bureau! ;)

Voilà, comme vous voyez, c’est un produit formidable! ^_^

L’isolation de cette façade, qui est le mur est, celui du soleil levant, est un chantier qui s’est très bien déroulé, en juin 20121. Oui, j’ai pris le temps pour l’écrire cet article-ci. :)

Avant, c’était une façade de pierres pour les uns, une sombre ambiance pour les autres, de l’autre côté du mur…

Ce chantier faisait suite à un autre plus difficile, celui des ouvertures et des fenêtres qui s’était déroulé en 2011.

Ce dernier fera l’objet d’un article prochain, car il comportait des points légaux intéressants2. Aussi, ouvrir des fenêtres dans des murs anciens quand on habite dans la maison est une expérience assez particulière, surtout quand s’y ajoutent d’autres tracas, ceux de la vie courante, ceux de la vie des autres et d’autres billevesées administratives! J’ai donc laissé filer un peu de temps après tous ces travaux pour rédiger un article ici.

En plus, je trouvais la façade étrange, avec ce rendu pavillonnaire tout neuf sur cette longue façade3, et ce toit tout vieux.

J’ai donc attendu de pouvoir prendre une photo moins étrange.

Avant de commencer ce chantier, nous avons pris soin de demander, par écrit, à notre voisin, l’autorisation de venir surplomber son terrain des 15cm de cet isolant externe. En effet, comme son terrain commence au pied de notre mur, il n’était bien entendu pas question de venir le léser d’une bande de 15cm sur les 25m de long de cette façade. L’isolant, d’ailleurs, n’est pas au contact du sol4, mais il empiète l’espace au-dessus! :)

Voilà, donc, ainsi, l’isolation du Bief se poursuit encore. Le nord, c’est fait, l’est aussi, le sud aussi5, l’ouest nous ne toucherons pas à l’extérieur (façade principale en pierre apparente), les combles, c’est fait aussi (mais si, souvenez-vous), reste donc encore le sol6.

Nous pourrons alors nous considérer comme bien protégés, dans cette enveloppe globale et réconfortante. Et surtout le tout avec des matériaux sains et respirants, perspirant et naturels.

Nous sommes aujourd’hui en 2017, la façade est toujours en place, elle nous protège toujours avec efficacité! ^_^

  1. toujours avec notre formidable artisan et maçon en chef : Batisse SARL
  2. Pour ceux qui veulent faire des ouvertures qui donnent chez un voisin! ;)
  3. Je préfère largement le rendu plus arrondi et doux de mon isolation terre-paille-chaux du pignon nord, mais ici, sur cette façade, il fallait faire vite et avec efficacité, car ce mur orienté est donne sur les terres des voisins, et je n’allais pas les embêter pendant les nombreux mois qu’il m’aurait fallu pour faire cela moi-même. Surtout que je n’en débordais pas d’envie, prenant déjà beaucoup de temps pour mon petit pignon nord de 64m2! ;)
  4. Voyez la photo en tête de cet article
  5. La partie de la maison sous le toit neuf y a reçu une isolation IsoSaintastier (par-dessus le toit aux tuiles plus sombres), et pour l’autre ce n’est pas nécessaire pour l’instant)
  6. Le projet est en cours de réflexion en cette année 2017, mais ce n’est pas facile d’intégrer de casser le sol des pièces de vie quand quatre personnes y habitent quotidiennement.

L’abri pour les brebis Mérinos… 3/x

Février 2015! Le chantier se poursuit.

Il s’agira ici tout simplement de se préoccuper de l’eau de pluie.

Eau qui va couler sur le toit et salir, par ses éclaboussures, cette belle façade arrière!

Sans compter, l’humidité apportée par ces éclaboussures sur la paille qui ne manquera pas de dépasser (les planches des parois n’étant pas en contact avec le sol).

Alors, avec cette ancienne gouttière récupérée  sur un précédent chantier, et un habile bricolage pour la raccourcir, nous avons pu la placer de manière à ce que l’eau finisse sa course dans la pente du talus.

L’abri est maintenant presque à l’abri de l’eau, reste encore les tuiles de rives (sur les côtés), et l’huile de lin qui protégera le bois. Et plein d’autres détails encore, des petits et des très gros…

Chantiers à suivre! :)

Diversités potagères

DSC09011

Un petit coup d’œil en musique sur les diverses évolutions des différents potagers au Bief.

Vous y verrez une ou deux photos de deux de nos fenêtres et leurs vitraux de Floriane Larue (71170 Coublanc), une photo de notre cuisinière Godin La Châtelaine après 6 ans d’utilisations multiquotidiennes, un énième aperçu du pignon nord de la maison en isolation extérieure terre-paille et de sa ruche intégrée, des photos des divers potagers sur buttes, de toutes ces belles plantes qui y poussent, qui y regorgent de vie, le tout sans aucun produit (même naturel), on y entrapercevra ma tour à carottes, équivalent de la tour à patates, mais pour les carottes! Voilà pour le résumé. Après, il faut ajouter que tout ceci s’étale sur deux mois, c’est déjà plus long que ces quelques mots… (^.^)

Ah oui! On y verra aussi deux limaces sur une jeune courgette ! Quel diaporama passionnant! ^_^

Continuer la lecture de « Diversités potagères »