Une future friche. Un futur riche ! 1/x

Une étape de plus : la plantation de la haie mellifère, comestible, fourragère et forestière. Un futur petit bois. Appelons-ça une friche !

Ou une future friche pour un futur riche! :)

Voilà ce que devrait être le message politique environnemental digne d’un Champion de la Terre ! :)
Je vais y penser lors des prochaines élections…

Ci-dessus, la vue de la future bande forestière, sachant qu’elle se prolonge au-delà, jusqu’aux arbres d’arrière-plan.

Sur la droite, quatre grandes courbes d’une lisière nourricière, protectrice et productrice. À gauche, la friche, qui se composera de ce qui viendra y pousser tout seul.

La lisière, un monde qui n’est ni la prairie, ni la forêt.

Attirant et abritant une vie diversifiée et riche, la lisière d’un bois est un tiers-monde, un monde tiers. Un monde qui longe tout le pourtour des bois, et qui présente donc bien des faces, bien des milieux différents.

Les lisières sont le lieu de rencontre entre les deux faunes et les deux flores de ces deux milieux distincts que sont ce qui entoure la forêt, et la forêt elle-même. C’est aussi le lieu de vie d’une faune et d’une flore propre aux lisières. Cette grande diversité en fait donc un milieu très riche.

Si nous pouvons simplement contribuer à en favoriser leur création, allons-y ! 

Ici, en tout cas, il va surtout maintenant falloir attendre que tous ces arbres poussent pour concrétiser tout cela. :)

Les lisières sont les accompagnatrices d’une riche biodiversité qui ne demande qu’à prospérer.

Mais pourquoi des lisières courbes ?

Les courbes ne font qu’augmenter leur longueur linéaire, et ainsi pouvoir planter plus d’arbres (j’ai estimé la longueur supplémentaire à 50m, ça fait son nombre d’arbres). En plus, offrant des expositions différentes au soleil, et donc à d’autres paramètres encore (humidité, température, fraîcheur, douceur, ombre…), la diversité n’en est ainsi que plus grande !

Sans parler de l’eau que captent et ramènent ces variations. 

C’était un peu plus embêtant (et onéreux) à réaliser, mais le résultat se voit maintenant, au vu du nombre d’arbres à planter et de l’esthétique plaisante des courbes ! :)

Je m’en souviens, j’en avais parlé sur ce blog en 2015, l’action se déroulait alors en 2014… Comme ici, quand en 2021  je vous parle de novembre 2015! On notera que l’écart s’est creusé…

Nom de Zeus! On s’y perd! quel charabia temporel! ^_^

Planches et Cie.

Voilà, en tout cas, ainsi se poursuit ce projet et le temps est venu de la plantation de la haie mellifère.

Je place les photos ici, je détaillerai les variétés plantées dans un article prochain. L’idée était surtout de présenter aujourd’hui la haie fraîchement plantée, la friche fraîchement démarrée. Rendez-vous dans quelques années pour voir où en sera cette haie bien diversifiée (130 arbres pour 24 variétés différentes 1 ).


  1. Liste à venir dans un prochain article sur ce blogue

Depuis 2006, Le Petit Monde de Couillaler permet à ce projet de devenir chaque jour plus concret.

Vous aussi, participez en achetant vos accessoires photo et caméscopes à ma société de vente en ligne

Le Petit Monde de Couillaler

2 réponses sur “Une future friche. Un futur riche ! 1/x”

  1. 130 arbres, quel travail ! Félicitations pour la réalisation de cette étape, plus qu’à patienter… Il paraît que le temps passe vite ;).

Laisser un commentaire