Faut pas regarder en l’air quand on marche… nan, faut pô !

Grosse journée aujourd’hui…

Elle a commencé par mon envie et nécessité d’aménager mon bureau, pour pouvoir préparer correctement la réouverture de ma société. Quelle surprise de trouver devant la porte de la chaufferie (non non, ce n’est pas mon futur bureau) une belle bouse bien fraîche. Mais que faisait-elle là ?

Hier soir, je me souviens avoir vu l’ancien propriétaire m’avoir dit qu’il avait oublié de fermer le portail de ses vaches. Mais il était justement revenu pour le fermer.. Alors que faisait cette bouse ici ? Je vais voir vite fait une des portes possibles de sortie pour les vaches. Grande ouverte. Je fais le tour du domaine vite fait. Plus de vaches dans aucun de nos trois pâturages – il y a encore quelques mois, je ne me voyais pas écrire une telle phrase :o). Je descends à pied le chemin en terre qui amène au Bief. Je rejoins le premier croisement. A gauche, la petite route communale descend vers le croisement qui en rejoins une autre, rien. A droite, le chemin en terre continue, longe un étang où veille un pédalo, et dans un champs, sur la gauche de ce chemin, paissent tranquillement les trois vaches échappées. Je pénètre dans le champs, les contourne et me voilà donc, entre 9 et 10h ce matin, en train de ramener 2 vaches et un veau à la maison. Dire qu’à la même heure il y a quelques mois encore, je m’asseyais devant mon écran d’ordinateur, le casque sur l’oreille, en train de prendre la main sur un ordinateur distant pour assister un utilisateur en difficulté, de composer d’obscures commandes élitistes sur un terminal vert sur fond noir, je me dépêtrais dans l’inextricable jungle des câblages réseaux et téléphoniques afin de relier deux prises en plastique par lesquelles transitaient les plus fabuleux brevets d’états de génétique moléculaire, dire qu’à la même heure je me posais d’étranges et vaines question sur le comment du pourquoi que peut m’inspirer un ordinateur qui refuse de fonctionner comme on le lui demande, et que l’insondable complexité de l’administration absurde dans laquelle nous brazilons tous (indice : les cinéphiles comprendront ) ne pouvait nous mener que droit dans le trou noir d’une folie destructrice. Bon, je pars un peu là… :o)
Bref, en tout cas, je trouve ça plus rigolo de ramener les vaches au bercail :o)
Mais comme j »avais un peu de mal à les faire aller dans la bonne direction au niveau du croisement, j’ai donc été chercher un cow-boy de première, Virgile. Et c’est ainsi, qu’à nous deux, nous avons, grâce à de subtiles manoeuvres, et des courses entre les champs et les ruisseaux, réussi à ramener tout le monde à bon port.
Tout ce remue ménage a beaucoup amusé tout le monde. Même si nous dûmes déclarer un incident avec la bouse précitée, puisque Darius a eu le malheur de lever le nez au mauvais moment… Il aime bien marcher pied nu…

Faut pas regarder en l’air quand on marche… nan, faut pô !

Vous apprécierez la qualité du grain de la photo prise avec mon Sony Alpha 700 (DSLR-A700) (ça ce sont les mots clefs pour le lien vers ma boutique Le Petit Monde de Couillaler http://www.couillaler.fr où je vends les accessoires pour appareil reflex, numériques et camescope Sony… PUB!

Dans l’ordre :

– Nous avons déterré, merci la pioche, avec Virgile la fameuse batterie qui était semi-enterrée au milieu du chemin dans la cour. C’est une batterie de camion. Vu l’état de celle-ci, j’utiliserais pas les vers de terre qui ce sont nourris juste en dessous pour la pêche dans l’étang :o/

– Nous avons mis de « la pommade sur la planète » (expression de Virgile pour décrire le lisier que nous avons vidé d’une rigole dans les stabulations et mis à la brouette dans le trou laissé par la batterie, sur des traces de pneu laissée par le deuxième voyage des déménageurs et sur les restes d’un feu sur lequel n’avait pas brûlé que du bois, vu les restes de plastiques, verre… Bref, on a pansé :o) )

Nous n’avons toujours pas rebranché la télé. Avant le déménagement, avec tout ce qu’il y avait à faire, nous nous en étions un peu servis comme nounou, car nous ne pouvions pas nous en occuper correctement. Non pas que les DVD qui passaient sur l’écran y arrivaient mieux, mais ils avaient un effet velcro qui était pratique, avouons le. L’inconvénient évidement, était qu’ils avaient un peu tendance à devenir accros et les DVD tournaient en boucle. Comme on savait que cela allait être temporaire, on a laissé faire. Maintenant, la télé est toujours en carton, et tout le monde ne s’en porte pas plus mal, bien au contraire. Mais aujourd’hui, j’ai, à la suite d’une demande sincère, remis un DVD de trotro sur un des ordis pour voir…
Le résultat est là, effet immédiat. :o)
Après le DVD velcro. Retour du disque dans les cartons, et pour l’instant, tous ces gentils petits personnages sont bannis de chez nous, du moins ceux sur écran… On verra un autre jour.
Virgile demande parfois quand sort SuperMario Kart pour la Wii, il adorait le jeu sur la gamecube. Le jeu est sorti, mais on a pas envie de ressortir la télé… à suivre…

no images were found

Nous avons commencé à nourrir la poule avec nos restes d’épluchures et légumes d’hiv… divers et de saison :o) Comme on en mange beaucoup, elle a de quoi faire, et comme la concurrence n’est pas sévère pour l’instant, on compte en avoir d’autres plus tard, elle a l’air de bien se porter. Quelques heures après, on a vu le lapin qui traînait dans le coin…

Encore un coup de fil à Charl’Antoine pour voir s’ils ont bien reçu mon recommandé où je leur déclare la disparition des quatre cartons… Ils n’ont pas l’air de s’inquiéter des masses, même quand je parle de la plainte que nous allons déposer… Nous allons leur préparer une page web bien référencée, cela ne changera rien, mais ça nous fera du bien… Ô comble de joie, visiblement, ma collection de CD de Jimi Hendrix y est passée (il y avait des incunables :o/ ) ainsi que mes Bob Marley…. Le fait de les savoir sur mon ordi me calme beaucoup, mais maintient un feu soutenu qui éclatera tel le BackDraft de légende sur leur immobilisme attentif de type « je bouge pas, j’observe, et j’espère que rien ne se passera ». Bref, c’est surtout ça qui nous énerve, c’est qu’on a l’impression qu’ils s’en fichent. Peut-être ont ils l’habitude… A suivre en tout cas, sans nul doute. Ils ont de la chance qu’on ait pas internet déjà, la page serait déjà en place et la pression serait un peu plus forte, un peu… [Soucis résolu – cf samedi 15 mars]

Deux bennes vont arriver demain, une de 20m3, et une de 10m3. On va donc pouvoir attaquer le plâtre dès demain et ce WE…. :o) Ca sent aussi l’arrachage de moquette au premier ^_^

Bien entendu, ce petit récapitulatif n’englobe pas la multitude de petites choses que nous effectuons au Bief, ni les heures passées à s’occuper des nenfants :o) Aujourd’hui, à noter, une belle, sympathique et ensoleillée promenade avec Virgile et Darius sur le diable de manutention acheté il y a 2 jours. Sympa, même si ça fatigue mes bras, et leurs fesses :o)

Une pensée sur “Faut pas regarder en l’air quand on marche… nan, faut pô !”

  1. Télé, play, wii et consorts c’est vraiment de la merde mais qu’est ce que c’est pratique de temps en temps!!! On est dans le même cas même s’ils sont un peu plus grands. (He oui je continue la lecture même si je ne commentaire pas à chaque fois).

Laisser un commentaire