Les toilettes sèches du RDC… Elagage pas raisonné du tout.

Ayait ! on a reçu les seaux en inox. Si tout se déroule comme prévu (sait-on jamais ?) alors samedi après-midi, nous devrions utiliser aussi des toilettes sèches au RDC. Ca tombe bien, on reçoit de la famille pour le goûter (dont 4 enfants) ce jour là… Eh voui, cette année Pâques se déroule en Bourgogne, donc la famille profite pour faire un tour du propriétaire avant que nous nous retrouvions tous le lendemain, dimanche, mais pas chez nous :o)

Et oui, j’en profite pour faire un peu de pub pour les outils Festools, un achat que je n’ai jamais regretté ! Nos toilettes sèches sont fabriquées avec cette scie sauteuse


Ces derniers jours ont été consacré pour ma part au déboisement d’une partie du terrain. Nous allons enlever toute cette rangée de thuya. Les bâtiments derrière appartiennent aux voisins. Ce sont de belles bâtisses en pierre. Nous n’allons pas nous priver de fleurir cette zone là plutôt que cette rangée de conifères pour la plupart morts de toute façon. Une plante bien vivace dans ce coin là par contre est le lierre, qui telles des lianes vivantes ont tendance à s’entortiller dans vos cheveux de manière très invasive.

Une autre espèce pas trop menacée dans ces eaux sombres est celle du déchetus de nimportoitus jeténimportou. Notre benne s’est remplie aujourd’hui de déchets très divers, plexiglas, verre (trop pilé pour être efficacement trié), plastique, bref, les photos devraient en dire plus que moi. :o)

Pour l’instant, il s’agit de faire un élagage pas raisonné du tout, en vue d’y voir quand même un peu plus clair avant de tout enlever. Mais on peut d’ores et déjà penser que par rapport à la touffitude sombre et impénétrable de l’avant, nous allons préférer les couleurs florales, et les insectes pollenisateurs aussi :o)

Le tout est très touffu, et le travail est fait à la main, du moins, à la scie, et nous avons déjà amassé un tas de branche vraiment important… Elles sont ramassées puis entassée en gros tas. Elles serviront pour nos feux d’extérieur.

Pour ce qui est des travaux d’intérieur, c’est un peu plus difficile, non pas les travaux en eux même, enlever l’enduit est quand même assez fatigant, mais le temps nous manque :o) C’est très long à faire, et entre les diverses activités familiales, ça avance m2 par m2. C’est toujours ça :o) Virgile ne peut pas m’aider en fait, car la poussière générée par ce nettoyage est trop importante (le réduit dans lequel je travaille n’a pas de fenêtre).

Finalement, mes conditions d’emploi sont ici aussi plutôt discutables :o)

Les travaux dans la maison de Strasbourg avancent eux aussi (eh oui, ça en fait des choses à penser en même temps), et nous devrions pouvoir mettre la maison en location peut-être même dès la semaine prochaine :o)

Dire qu’on a pas encore le net pour communiquer ça :o/ Va falloir compter que sur l’agence en attendant… super, on est très confiants (ça c’est au cas où ils liraient cet article :o) )… Vivement que ceux-ci soient terminés et la maison occupée, ça nous fera déjà un gros soucis en moins.

Roxane potasse à fond sur le potager, elle en est déjà à son deuxième ouvrage sur l’agriculture sauvage, et ce qu’elle projette m’emplit d’impatience. Comme elle a l’habitude de toujours bien réaliser ce qu’elle entreprend, et qui la passionne (ses oeuvres culinaires, de patchwork/quilting/broderie ou figurines warhammer en sont une preuve évidente (non non, ça ce n’est pas pour le cas où elle lirait cet article)), je lui fais entière confiance pour cette partie du projet, surtout que de toute façon, c’est un chapitre bien trop gros pour que je puisse le rajouter dans mon emploi du temps… Pour l’instant, on exploite les pissenlits (pour les salades) et surtout les orties du terrain, et la famille entière se délecte quasi quotidiennement de soupes à l’orties….. miam, c’est incroyablement bon la soupe à l’ortie, et pas cher :o)

Voilà, pour le reste, tout le monde va bien. Quand on regarde le mois qui vient de s’écouler, on a l’impression d’avoir déjà pas mal progressé, et pourtant, nous n’en sommes qu’au tout tout début… Heureusement, depuis hier, nous avons notre nouvelle carte grise. (‘vois pas l’rapport… bêh, moi non pu.)

2 réponses sur “Les toilettes sèches du RDC… Elagage pas raisonné du tout.”

  1. je confirme : pour le patchwork Roxane est super douée (la couverture pour la naissance d’Isabel est magnifique). Pour les enfants aussi elle se débrouille pas mal : ils sont beaux vos garçons. Bah oui Antoine tu y es pour quelque chose aussi !! Votre blog est super on s’amuse et on découvre plein de choses. Merci pour toutes ces précisions : les croquettes pour souris, l’hypothruc pour les oeufs, les vrais (bravo la poule), les images du veau pascal et de belles vaches (ça donne presque envie de reboire du lait.. mmm j’exagère ?). mais bien sur derrière ces beaux moments de la nature, on a compris beaucoup de travail. Bon courage encore. Carine Alain les enfants
    (on a oublié vos anniversaires, pfff…)

  2. Pour la culture sauvage, j’ai eu la chance de voir une petite serie de 4 episodes diffusés par la BBC (je crois) sur justement les jardins sauvages.

    2 voisins, l’un en sauvage, l’autre avec pelouse anglaise, rosiers taillés et tout le tralala. Et bien sur le voisin tatillon voyait ses rosiers pleins de pucerons, des limaces partout, etc. Le voisin bio avait de superbes rosiers ou les cocinnelles faisaient le nettoyage, avait loué un canard qui avalait goulument son poids en limace par jour (un gouffre !!!) …

    Tres interessant tout cela.

    Maintenant que vous avez le net, vous pourrez peut-etre retrouver ces 4 petits episodes.

    Tony

Laisser un commentaire