Naissance à domicile… encore.

Un événement plutôt inhabituel ce matin… une naissance à domicile :o) non non, je ne vais pas encore vous raconter celle de Darius, mais celle d’un nouveau venu au Bief : un veau. Celui-ci est né ce matin, dans l’étable, alors qu’il neigeait dehors. Nous ne nous en sommes aperçu que ce matin, il marchait déjà et semblait un peu apeuré de tout ce remue-ménage, je parle de nous là ^_^

Avec la spécifique odeur poussiéreuse du foin, le silence de la campagne, et la chaleur du soleil perçant, cette partie de l’étable semblait plongée dans une douce et sereine torpeur. Les sabots des vaches écrasaient doucement la croûte externe des bouses à moitié sèches et il en ressortait un doux bruit, scrouitch scrouitch… des moments intenses et poétiques quoi…

Voilà, en tout cas, chez nous, c’est le veau pascal, et c’est avec joie, neige, pluie et soleil que cette journée a démarré pour nous tous.

Les travaux d’élagages se terminent doucement, au rythme des éclaircies, et la nouvelle vue qui s’offre à nous nous plaît pour le moment.

Que de lumière retrouvée dans la cour !!!


Grand jour aussi que ce matin (oui, c’est long le matin ici :o) ), puisque ce samedi aura été celui du remplacement des toilettes « mouillées » du rez-de-chaussée (c’est comme ça qu’on les différenciait jusqu’à aujourd’hui) par des toilettes sèches.

J’ai avancé un peu leur fabrication car nous pensions recevoir 12 personnes aujourd’hui (finalement ils n’étaient que 5 :o) ), et, la chasse d’eau étant HS, il fallait faire quelque chose. Comme nous pensions de toute façon mettre aussi des toilettes à litières bio-maîtrisée au RDC (en plus de celle du 1er déjà en place), plutôt que d’investir dans une nouvelle chasse d’eau, j’ai fabriqué un nouveau caisson pour les toilettes sèches. Bref, ça m’a coûté quelques heures de sommeil, il fallait qu’elle soit prête ce matin ^_^, mais voilà, c’est fait. J’ai donc ce matin ôté les toilettes à eau, rebouché l’évacuation avec un regard (eh ouai, je sais faire ça rien qu’avec les yeux :o) ), et installé les toilettes du RDC. Ainsi, pour la première fois, nous n’avons plus du tout de toilettes à eau, et nous en sommes plutôt très heureux, et un peu fiers aussi.

Une journée haute en symboles donc, naissance d’une nouvelle vie d’un côté de la maison, préservation de la Vie de l’autre… pourvu que ça dure, comme disait l’autre :o)

Une photo d’une partie de la maison sous le soleil…

Une pensée sur “Naissance à domicile… encore.”

  1. Chapeau pour les toilettes sèches, moi j’aurais vraiment eu du mal (des restes de je ne sais quoi en moi qui m’empêche de passer le cap). Heureusement, on a la chance d’avoir le trop plein du lavoir qui passe sur notre terrain et une commune autonome au niveau du traitement des eaux usées (lagunage..) ce qui fait que nous n’utilisons pas de la « bonne eau » pour mouiller nos toilettes. (je me rassure comme je peux).

Laisser un commentaire