Poursuite de l’élagage non raisonné… Promenade humide…

Youpi, c’est parti pour le désouchage manuel des thuyas… Une trentaine de trentenaire, il m’en faudra plus pour venir à bout de mes abdos tout mous… :o)

Pendant que je désouche des arbre d’un côté, la luzerne et la moutarde poussent de l’autre…

C’est ça la nature, bon, surtout que là, je « l’aide » des dans les deux sens… hum…

Bon, en tout cas, ma pioche de cantonnier va devenir mon outil de travail quotidien, ça change de mon clavier et de ma souris d’auparavant :o)

C’est un boulot vraiment éreintant. Les trentenaires sont bien implantés, mais la vue se dégageant un peu, je ne regrette pas le travail qui m’attend…

Après tout ces efforts, une chouette ballade humide autour du Bief avec mes deux fils me remet d’applomb. Une bonne dégustation d’oseille bien fraîche nous fait du bien, et j’adore contempler le paysage qui nous entoure, les lumières sont vraiment terribles…

Au retour, une petite chasse pour les enfants histoire de courir un peu, quant à moi, je vais sauver ma princesse d’amour, en détresse seule derrière sa fenêtre :o) hein ? mais non j’exagère pas…

Laisser un commentaire