Salon EcoHome à Lyon – Rooôh, la ville !!!! I/II

Les deux articles qui suivent, dont celui-ci ont été rédigé dans le train, à l’aller comme au retour… je ne fais que les retranscrire sagement et décline donc toute responsabilité pour quoi que se soit… :o)

Après un lever à 6h, et une petite chicorée bio de derrière les fagots, direction Lyon pour le salon EcoHome (le salon de l’habitat naturel). Roxane et les enfants restent à la maison avec leur grand-mère venue pour 5j.

26€ aller/retour en train Chauffailles-Lyon, imbattable, sans compter bien sûr les kilos de CO2 en moins…

Sur le quai, je discute avec un usager. Pas de machine à composter sur le quai, pas de guichets non plus, je l’interroge donc pour asvoir quoi faire avec mon billet. La gare est en rénovation (y seront rassemblés plusieurs administrations (SNCF, EDF,…)), mais il n’y avait pas plus de guichets juste avant. Ce qui devrait changer après les travaux puisqu’un guichet devrait refaire son apparition. En fait, avant, le guichet se trouvait pendant un temps à l’office de tourisme, me raconte ce monsieur, situé de l’autre côté du centre ville !!! Pratique… Et encore, ce guichet a lui aussi disparu (pas l’office du tourisme :o) ). Cet usager m’apprend aussi que le député du coin avait proclamé que les usagers n’avaient qu’à prendre leur voiture pour aller à Charlieu ( 15 kms) où se trouve un guichet SNCF… bravo ! :o/

Ce politicard a heureusement disparu de la scène et est sûrement en train d’éduquer ses petits-enfants avec de telles inepties. Mais cela montre quand même que question écologie et bon sens, en politique surtout, il y a encore un douloureux apprentissage à réaliser.

La voiture et nos modes de déplacement associaux ont encore de beaux jours devant eux en France. Contrairement à notre atmosphère mondiale…

Cela dit, la vieille micheline desiel qui nous emmène tous à Lyon-Perrache n’est pas en reste :o). Et comme la SNCF préfère rajouter 2000kms de voies TGV plutôt que de rénover le maillage de rails dense existant, on est pas près d’abandonner la voiture en milieu rural… 2000 kms d’autoroutes ferroviaire en plus ! Que de destructions. Ces impitoyables constructions, présentées bien sûr comme des bienfaits écologiques (tu parles d’un bilan), n’ont qu’un but, hormis celui d’engranger pleins d’euros, aller plus vite. Plus vite, plus vite et encore plus vite. Je ne suis pas contre la grande vitesse, et c’est vrai que Paris-Strasbourg en 2h1/2 c’est pas rien, cela a grandement simplifié la vie de milliers de gens. Mais si on avait bâti une société où le besoin de production/consommation était moindre, on pourrait se contenter de la vitesse corail, préférer la rénovation des lignes ferroviaires si vitales en milieu rural, et ainsi rendre service et améliorer le quotidien de millions de gens ! C’est quand même mieux non ?

Bon, ça y est ! je suis mûr pour le salon EcoHome, et je peux enfin lire mon livre « Fosse septique, roseaux, bambous ? Traiter écologiquement ses eaux usées » par Sandrine Cabrit-Leclerc, Février 2008, TERRE VIVANTE


Laisser un commentaire