Le potager passe chez le coiffeur

Un bon truc pour les limaces, et pour les potager en plein champs comme le notre : la tonte !

D’ailleurs, pour le chemin d’accès au potager aussi… L’herbe commence à devenir haute par ici… on commence à se poser des questions sur nos premières bandes, car couper toute cette herbe commence à devenir usant. De plus, les cultures sont gênées par la concurrence drue de l’herbe et des renoncules voisins. Sur les buttes par contre, ça prend plutôt bien.

Pour en revenir aux limaces, c’est très simple, elles aiment l’herbe haute, car il y fait doux et humide, même par temps chaud. Quand on tond, non seulement, elles ne sont plus à l’abri des prédateurs qui passent par là, mais elles ont moins d’abri contre la chaleur, et vont donc voir ailleurs pour en trouver. Simple, efficace et écologique : ne nécessite pas de produits pour fonctionner, sauf de l’huile de coude.

Il faut tenir compte du fait que cette terre n’a pas vu l’ombre d’un potager depuis quelques siècles, et il faudra donc un peu de temps pour avoir une terre comme celle à laquelle on peut s’attendre à trouver usuellement dans un potager.

Le fait d’être en plein champs est aussi terrifiant pour le nombre de limaces que l’on voit chaque jour. Rien à voir avec un potager « urbain » ou même de village. Il faudra aussi du temps pour modifier la situation, car oui! nous allons modifier cela. Par l’installation futures de plusieurs systèmes pro-limaço-prédateurs, et oui, je néologise si je veux !

Laisser un commentaire