Haro sur les parpaings !

Bon, ben, c’est pas tout ça, et c’était pas prévu si tôt, mais puisqu’il n’y a maintenant plus de fibro… il ne me reste plus qu’a enlever ces quelques bâtiments qui nous dérangent tant la vue :o)
Et c’est parti… en commençant par le haut bien sûr :o)

On m’avait conseillé de faire venir une machine pour démonter ces bâtiments, histoire d’aller plus vite et de ne pas se briser le dos, ou le cou :o), mais à vrai dire, bien que tentante, cette solution ne nous sied guère.

  • Pollution
  • Bruit
  • Coût
  • Un peu trop facile pour être honnête :o) En fait, ce ne sont que quelques parpaings monseigneur ! oui mais des parpaings cimenté ! c’est vrai, mais j’ai une grosse masse, monseigneur. Ah, alors si elle est grosse, frappe mon fils, frappe.

Alors j’ai dévissé.

Parce qu’avant de frapper, c’est démonter qu’il faut. Enlever les charpentes, en chêne je précise… mmmm, c’est lourd, mais c’est beau. J’ai commencé par grimper sur le toit du « garage » en parpaing et ai démonté tout ça, ou presque, pour les 3-4 plus grosse, j’attends du renfort car elles sont un peu lourdes pour moi tout seul.

A noter, de nombreux petits nids de guèpes sous les tuiles. Et elle n’aiment pas quand je viens taper trop près de leurs oreilles…

Ensuite, je suis allé faire un peu de mécano en altitude pour démonter les poutrelles en acier (IPN). Fouchtra, c’est lourd ces machins là, heureusement, ça ne casse pas en tombant, sauf les oreilles, et quelques tuiles quand ça tombe sur le toit, hum… ;o)

Il m’en reste encore, mais pareil , j’attends du renfort…

A noter, un nid de guèpe derrière une des plaques métallique que j’ai fait tomber, je ne savais pas qu’on pouvait descendre si vite d’une échelle :o)

Une fois ces quelques IPN descendu, j’ai saisi ma masse, et j’ai frappé, frappé.. Finalement, les deux rangées de parpaings que j’ai eu le temps de faire ce jour là ont été assez facile à faire tomber. Et même si c’est plus long qu’avec un bruyant et coûteux bulldozer, c’est nettement plus gratifiant.

Mais il me reste encore quelques murs :o)

en ce moment, nous avons pas mal de visites, et nous en profitons pour faire du tourisme (cf les articles à venir…), je ne suis donc pas toujours en train de bosser sur les chantiers. De plus, mes prochains chantiers école à Mardore approchent (1-2-3 Août), il faut que je sois en forme…

Laisser un commentaire