En rentrant de vacances…

… Il y avait les bonnes nouvelles :o)


Eh voui, malgré une semaine sans pluie au Bief pendant notre absence, les chemins humides les mares qui servent de chemin entre les buttes ont permis à notre potager de subvenir a ses besoins en eau et aux légumes de continuer à murir pour nous attendre gentiment :o)

Sans compter que la manière dont tous nos légumes sont agencés permet aux végétaux de conserver assez d’humidité pour rester de nombreuses journées sans arrosage… enfin, pas trop quand même :o)

Quelques plants un peu plus isolés que les autres ont tout de même un peu souffert et présentent quelques branches un peu sèches et noircies. Mais peu importe, il aura quand même fallu sortir les brouette pour aller récolter tout ça…

Comme j’écris cet article un peu plus tard (le 16/09 pour être précis :o) ), sachez que depuis, j’ai mis toutes ces tomates en bocaux sous forme de sauce, cuites en cocotte en fonte, oignons, ail, basilic du jardin… Bocaux de récup lavés, remplis et stérilisés pendant 30-40 min sur le feu dans une autre cocotte rempli d’eau bouillante.
Les courges ont été entreposées à l’abri, du moins celles que nous n’avons pas mangé, et surtout, depuis, nous continuons encore à en cueillir :o) Il en reste encore beaucoup YOUPI !!!!

Nous sommes très heureux et pas peu fier de ce résultat pour la première année de ce potager, SANS AUCUN AJOUT CHIMIQUE QUEL QU’IL SOIT (pas même des ajouts « bio »)… Bref, ceci est un mini pied de nez à ceux qui pense que plus rien ne pousse aujourd’hui si on ne met pas un p’tit quelque chose dessus, ou ceux qui pensent que le bio ne nourrira jamais la planète. Il suffit de composer ses cultures de manières à ce qu’elles soient complémentaires les unes aux autres, et pas chacun dans son coin.

Merci encore Jean-Marie Lespinasse, merci pour toutes ces erreurs évitées, et ces repas sains gagnés.

Laisser un commentaire