AAD: Accouchement à domicile

Les nouvelles sont bien tristes en ce moment, entre le lait en poudre empoisonné délibérément par ceux qui le fabriquent, et ce bébé mort, né à la maison :

http://www.rmc.fr/edito/info/60489/un-bebe-meurt-a-cause-dune-fausse-sage-femme/
http://fr.news.yahoo.com/dstsante/20080917/thl-l-accouchement-une-affaire-de-pros-be91fa4.html
http://www.letelegramme.com/gratuit/generales/france/ariege-une-fauss-sage-femme-mise-en-examen-20080917-3813496_1463355.php

Darius étant né à la maison, je ne peux m’empêcher de réagir à cette nouvelle afin d’apporter quelques précisions, sur lesquelles les journalistes ne s’attardent pas forcément, préférant mettre en valeur les mots « à la maison ».


Bref, la femme qui a accompagné ces malheureux parents n’était pas sage-femme, mais pas plus doula, un mot que tous ne connaissent sans doute pas: une doula est une femme qui se propose de remplacer la figure maternelle lors d’un accouchement, afin de rassurer la maman qui accouche; c’est une profession déclarée et pour laquelle il y a pas mal de demande, et aucune d’entre elles ne se permettrait d’accompagner un accouchement ) la place d’une sage-femme!

Et d’ailleurs voici un communiqué de l’association des doulas:

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION

16 septembre 2008

Nous venons d’apprendre qu’une fausse sage-femme, qui semble-t-il se faisait également passer pour doula, a été mise en examen pour exercice illégal de la profession de sage-femme, suite au décès d’un bébé qu’elle venait d’aider à mettre au monde. C’est un évènement tragique, et toutes nos pensées vont
vers les parents et leurs proches.

L’association Doulas de France dénonce ce genre de pratique, et a mis en place une charte que toutes les doulas figurant dans notre annuaire doivent respecter :
« – Nous ne pouvons pas être présente pendant le travail et l’accouchement sans qu’une sage-femme ou un médecin soit présent.
– Nous soutenons le travail des sages-femmes, dans le respect réciproque de nos compétences. »

Cette femme ne fait pas partie de notre association et nous déplorons l’amalgame de ce genre de pratique avec ce que font les doulas, accompagnantes non médicales à la naissance.

L’association Doulas de France oeuvre à faire reconnaître le métier de doula, ni médical, ni paramédical, justement pour éviter ce genre de dérives, et ceci en collaboration avec les institutions. Ce doit être une
activité déclarée et rester dans le cadre du service à la personne. Nous avons fait des propositions en matière de formation adaptée à la légalité française. Nous avons été auditionnées au ministère de la santé à notre demande, afin de réfléchir à la façon dont cette pratique pourrait, ou pas, se développer en France.

L’association Doulas de France
Si vous souhaitez nous contacter à ce sujet, merci d’appeler Charlotte Marchandise au 02.90.09.57.82 ou 06.68.03.04.04
Source : http://www.doulas.info/index.php


Voilà, en France l’accouchement à la maison est diabolisé malheureusement, sans doute car les gynécologues tiennent bien à garder l’intégralité de leur clientèle, alors que pourtant l’OMS, organisation MONDIALE pour la santé précise même que pour une multipare il y a moins de risque à accoucher à la maison qu’à la maternité! En Hollande une femme sur trois accouche à la maison, et avec une mortalité et une morbidité moindres qu’en France.

En ce qui concerne le Royaume Uni j’ai reçu cela dans ma boîte aux lettres il y a quatre jours:

Au Royaume-Uni…

Le Collège Royal des Sages Femmes (RCM) et le Collège Royal des Obstétriciens et des Gynécologues (RCOG) soutiennent la naissance à domicile pour les femmes ayant des grossesses sans complications. Il n’y a aucune raison de ne pas offrir la possibilité d’accoucher à la maison aux femmes à faible risque de complications, cela peut leur apporter des bénéfices considérables à elles et leurs familles. Il y a de nombreuses preuves qui indiquent qu’accoucher à la maison augmente la probabilité pour une femme
d’avoir une naissance qui soit à la fois satisfaisante et sans danger, avec des implications pour sa propre santé et celle de son bébé (…).

Voir l’intégralité de la déclaration conjointe du RCOG et du RCM sur la naissance à domicile :
http://wiki.naissance.asso.fr/index.php/HomeBirthUk_fr

Mais en France apparemment il est tellement dangereux d’accoucher à la maison, (les femmes doivent être faites différemment?), que les sage-femmes n’arrivent plus à trouver d’assurances même (ou sauf?) à des prix exhorbitants. Pourtant la demande des femmes d’accoucher à la maison est de plus en plus grande, peut-être aussi parce que les maternités de proximité existent de moins en moins et que de se taper une heure de voiture avec des contractions n’est pas très affriolant, n’est-ce pas? Etre prise pour du bétail dans une maternité à 5000 accouchement par an non plus, peut-être… Le problème est que: beaucoup de demande d’AAD + peu de sage-femmes OSANT pratiquer des AAD (je mets osant en grand, elles osent, pas parce que c’est dangereux, mais parce qu’on leur met des bâtons dans les roues dès que possible) = des ANA (accouchements non accompagnés).

Bref, c’est dans ce contexte délicat où des groupes d’usagers comme le CIANE, mais aussi des sage-femmes compétentes, se battent pour que la naissance à la maison devienne un vrai choix en France, que s’est passé ce tragique événement.

Dommage.

Dommage aussi pour ces pauvres parents dont je n’imagine pas la douleur.

3 réponses sur “AAD: Accouchement à domicile”

  1. Oui, tu as raison, chacune devrait pouvoir accoucher ou elle le veut quand la santé de la mere et de l’enfant le permette.
    Je voudrais qd meme profiter de la discussion qui s’ouvre pour dire qu’acoucher dans les hopitaux public, ce n’est pas FORCEMENT accoucher comme du betail. Pour moi cela s’est tb passé les 2 fois et pour nombre de mes amies aussi.
    Il est seulement tres « regrettable » que ce soit la chance de tomber sur une equipe competente qui fasse qu’on peut aussi bien accoucher dans un hopital et que ce ne soit pas « naturel » d’etre bien accompagnée dans tous les hopitaux.
    Accoucher a la maison doit rester un choix POUR l’AAD et non CONTRE les hopitaux.
    Vive la liberté, le peuple vaincra :wink:

  2. Marion, nous sommes absolument d’accord : à chaque femme le choix d’accoucher où elle veut, et je suis ravie d’entendre (ou plutôt de lire) que tes accouchements, en maternité, se sont déroulés selon tes souhaits :o)
    Mais je n’ai jamais dit qu’accoucher en maternité amenait forcément à être prise pour du bétail : en parlant de 5000 accouchements par an (15 par jour !) je pensais bien à ce genre de structure qui, suite à la fermeture des petites maternités publiques de proximité, se retrouvent surchargées et incapables de prendre en charge humainement les accouchements.

  3. Je suis d’accord pour que les femmes ai le choix d’accouché chez elles si elle le désire vraiment, bien entouré avec des personnes compétente.
    Dommage que toutes ses petites maternité soit fermé;
    Mais, moi aussi j’ai accouché de mes enfants dans le public et je suis très contente, et j’ai conseillé à mes ami la même maternité. si cela se passe mal, ils ont tout sur place. alors que chez vous le risque reste quand même toujours présent.
    Mais l’accouchement reste une chose formidable et merveilleux.

Laisser un commentaire