Première journée avec l’insert 851HR de chez Godin

dsc01936

Température ce matin, et depuis plusieurs jours/semaines maitenant : Il fait 6° dans le salon. Il fait 5° dans mon bureau. Il fait plus de 10° dans la cuisine. Environs 5° dans les chambres. Voilà le tableau.

La mission du 851HR, faire changer la pilule de couleur et que la réalité laisse place à un monde vaporeux de chaleur et de sueurs nocturnes.

Ce fut donc une mise en route assez douce ce matin. Doux comme peuvent l’être parfois nos deux garçons…

Première mise en route de l’insert, une certaine émotion règne dans la pièce. Peut-être les 6° y sont pour quelque chose :o)

Le feu qui naît dans la cheminée est délibérément laissé doux, afin que la mise en température de toute la machinerie se fasse en douceur, que les huiles et produits utilisés lors de la fabrication de l’insert et surtout des conduits se dissolvent dans l’air pur du Bief. Que du bonheur quoi… De plus, cette mise en route douce aurait pour but de « culotter » l’insert, que les joints se fassent progressivement à la chaleur pour mieux résister ensuite (il est vrai que c’est le tout premier feu de toute la « vie » de l’insert). Je n’ai pas vérifié plus officiellement ce dernier aspect des choses, vu que je veux bien le croire, et que de toute façon, pour la raison précitée juste avant, comme ce pléonasme bien inspiré l’indique, il faut que les vapeurs et fumées huilesques s’enfuient à chaleur douce. ouf.

Bon, en tout cas, malgré un temps glacial dehors, neige glace et verglas sont au rendez-vous, l’humeur est plutôt bonne en ce qui me concerne. Rien que de savoir que l’insert est en fonctionnement, j’ai déjà plus chaud.

A mi-journée le temps change. Le brouillard s’abat sur le Bief et ses environs (voire une bonne partie du Brionnais :o) ). C’est très beau, l’air est totalement immobile, tout est très silencieux (sauf deux petits garçons de ma connaissance), la glace est figée, le froid est très sec, cassant comme la glace. Le tirage de nos poêles s’amenuise donc soudainement :o)

Il y a plusieurs type de météo qui ont un impact sur le tirage des cheminées, selon leur conception pourrait-on préciser, une météo immobiliste comme celle décrite ci-dessus, ou bien si le soleil tape dur par temps froid, sans vent particulier. Le haut du conduit s’échauffe alors et l’air et la fumée ne sont plus aspirée autant qu’avant (c’est le froid en haut des conduits qui induit le tirage, la chaleur étant toujours attirée par le froid). Surtout si, comme chez nous, les combles ne sont pas isolés.

Bref, nous sommes donc partis à notre troisième marché de Noël du coin…
Pour ceux qui suivent depuis peu, nous avons quitté Strasbourg au mois de février de cette année pour venir nous installer par ici. On salue d’ailleurs tous nos amis anciens collègues/amis et famille qui sont sur place, vous êtes bien loin de nous aujourd’hui… :cry:

Et à Strasbourg, où nous avons plus ou moins toujours vécus, se trouve Ze marché de noël, le krischtidl… krishtendelmar… le quichtrindleméri…. [google google] Christkindelsmärik… hum. Et donc, même si ce marché de Strasbourg n’est plus ce qu’il était auparavant, quand j’étais petiot, vu que c’est devenu un gros business qui fait venir des hordes de cars de touristes et qui ne signifie plus grand chose si ce n’est que Strasbourg est une jolie et magnifique ville florissante où les bancs ont une assise arrondie histoire que le sdf aille surtout dormir ailleurs plus loin du centre où les assises sont bien planes (logement social oblige) où l’on expulse encore les faibles revenus du quartier de la gare pour que la belle gare tgv ne soit pas déparée par toute cette popularité qui en faisait d’ailleurs un quartier très sympa (j’mets des virgules si j’veux), eh bien à ce marché de noël, on y trouvait au moins tout un tas de décos de noël, de santons divers et variés, de guirlandes colorées, de décos sympas et de tous styles. Bref, malgré tout, ça avait quand même un rapport avec Noël.

Je n’ai pas l’impression que cela soit pareil par ici.

Les deux premiers « marchés de noël » que nous avons fait tout près d’ici ressemblaient pas vraiment à des marché de noël. Aucune déco de noël. Pas une boule. Des stands avec des idées cadeau, bon, ok. Mais à part la consommation, il n’y a donc vraiment plus rien ?
De plus, les articles en vente ne sont pas forcément pas cher, au contraire. On nous a dit que les emplacements étaient très chers, d’où la répercussion. Bon, pas vérifié, mais au final, le résultat est le même, deux marché, et pas une seule guirlande simple.

C’est donc aujourd’hui à Charlieu, dans le 4-2, que nous avons été plutôt confiant à notre troisième marché de noël du coin…
La Hongrie était l’invitée cette année. Tiens ça ressemble déjà un peu plus à ce que l’on connaissait à Strasbourg. Une ambiance calme et sympathique pour un vendredi après-midi (pas comme sur le marché de strass’ au même moment :o) ), des santons, quelques stands avec des décos de noël artisanales, et des idées cadeaux/artissans/artistes. On s’y retrouvera donc déjà un peu plus.

Retour à la maison en fin d’après-midi. Le poêle s’est valeureusement éteint. L’insert vaillament continue de consumer une dernière bûche. Il fait 11° dans le salon à ce moment là !
L’insert est rapidement remis en route. Le poêle est plus sensible à la météo, qui n’a pas bougé d’un poil forcément vu que c’est une météo où rien ne bouge (pas même elle), et rechigne donc à démarrer.

Maintenant, tout est rentré dans l’ordre, les deux feus brûlent, il fait 18° dans la cuisine, 16° dans le salon et 5° dans le bureau :o) et voui, la porte est toujours fermée, on concentre la chaleur pour l’instant dans les pièces de vie.

Quant à moi, je profite d’un câble RJ45 de catégorie 6 de 50m pour faire du net dans la cuisine. Câble que j’installerai demain dans l’atelier couture du premier, où se trouve la bouche d’évacuation de chaleur du 1er étage… ^_^

Voilà, la météo n’était pas aujourd’hui la plus idéale pour tester l’insert en terme de tirage. Mais vu la température de la maison qui tournait en moyenne entre 5°C et 8°C, et l’épaisseur de pierre à réchauffer (les murs font 50cm en pierre), le 851HR ne s’en tire pas trop mal pour l’instant (16° dans le salon en quelques heures, ça a l’air de rien comme ça, mais pour nous, c’est un vrai mirakeul). A suivre donc…

La maçonnerie autour de l’insert n’est pas encore terminée, celle de la hotte au dessus de la cheminée non plus. Il n’y a pas encore de sortie de chaleur vers la cuisine. En fait, cela semble un peu plus compliqué que prévu puisque le conduit est déjà bien rempli de tubes, et que derrière l’insert se trouve la hotte de cuisine (plus de 2m de large). Il va falloir réfléchir à cela d’ici janvier, quand ils termineront les travaux. Pour l’instant, l’insert est en marche, c’est le principal.

A noter tout de même une visite dans les combles ce matin m’a apporté la confirmation de ce que je craignais : le tuyau de la hotte aspire bien, même sans hotte, la chaleur de la cuisine pour la balancer dehors. J’avais donc bien fait de boucher la bouche côté cuisine jusqu’à ce que la hotte soit installé, car vu le souffle d’air chaud que l’on sent en mettant la main devant la sortie je le dis que c’est une sacrée perte énergétique. Bon, il n’y a pas que la chaleur de la cuisine, il y a aussi celle dégagée par les autres tubes du même conduit (poêle et insert). Mais tout de même, je me demande s’il n’y a pas moyen d’intégrer un système de fermeture de ce tuyau quand on utilise pas la hotte. Une sorte de clapet, je suis aspiré, je m’ouvre, plus d’aspiration, je retombe. Ou un truc manuel. Je n’en sais rien encore, je suis preneur d’idées, ou de retour d’expérience.

16° dans le salon…. je suis [presque] impatient de me coucher pour voir si le changement est sensible dans la chambre… je dis presque car je n’y crois pas trop pour l’instant :o)

6 réponses sur “Première journée avec l’insert 851HR de chez Godin”

  1. Nous sommes bien contents pour vos et on admire votre résistance, l’an dernier quand nous avions environ 14 ° pendant quelques semaines, on trouvait ça horrible et nous ne sommes pourtant pas frileux. Gilles confirme que le style de clapet que tu imagines pour fermer le conduit de la hotte existe marque Aldes ou France air, plus qu’à trouver ça par chez vous ;-)

    Bisous

    Gwenaële

    1. Hello,
      merci pour l’info ! j’ai justement un catalogue Aldès de l’année dernière, quand on installait la vmc bahia hygro à Strasbourg… je vais fouiller un peu…
      Antoine

  2. youpi.
    quand je pense aux commentaires du blog qui nous ont dit dans je sais plus quel article qu’avec le HR machin chose on allait étouffer de chaleur et que ce serait l’horreur! ouaf ouaf ouaf.
    16° dans le salon, 5°C partout ailleurs quand on a de la chance, plutôt entre 0 et 2 en ce moment.. d’ailleurs ce matin la fenêtre de la salle de bains (au nord) était toute pleine de glace… à l’intérieur :mrgreen:
    ouala ouala… j’attends toujours la surchauffe promise…
    surtout qu’au moment de choisir, tous les pros le disent: en deux ou trois heures, avec un insert, vous chauffez la maison. Youpi.

  3. ce soir… 20°C dans le salon et 21°C dans la cuisine !!!!!!!
    rhaaaaa ça fait du biennnnnn
    surtout qu’après faut aller se coucher dans la chambre où il fait 5°! courage, courage…

  4. Surchauffe ? Ah ben vi mais on imaginait pas que vous aimiez chauffer les z’ozios :mrgreen:

    21° sans isolation, le jour ou c’est isolé, il faut savoir manier la Bête pour chauffer juste comme il faut.

    Alle, y’a plus qu’a faire des demarrages de feu en top down et ca tournera tout seul tout ca.

Laisser un commentaire