Holà la Chatelaine !

dsc00913Tant attendue par nos estomacs avides de croustillants menus, la voilà enfin dans sa robe jaune.

Nos casseroles, toutes en fonte uniquement, s’impatientaient de voir ici s’installer la Chatelaine de Godin.

Ici encore, une fois encore, je botte en touche et vous renvoie à la lecture de la synthèse des travaux réalisés ici pour l’insert et la cuisinière. Synthèse que j’espère rédiger un de ces douze et qui ne devrait pas (trop) être hypothétique :o)

Aujourd’hui encore, après une quinzaine de jours d’utilisation, nous en sommes à la phase d’apprentissage de la cuisine au feu de bois, il n’est pas rare que les repas soient décalés vers 13h30, 14h au grand dam de certains petits estomacs impatients de se voir remplir.

Elle est plutôt impressionnante, de par sa taille bien entendu, il faut dire que c’est un poste important pour nous, et par son silence. Car si nous devions caractériser la cuisine au fourneau à bois, ce serait par le mot silence. Ensuite, suivraient d’autres mots sûrement aussi, mais un des premiers mots marquant après les onomatopées d’usage en cas de brutale et agréable surprise serait le silence. Nous avions l’habitude à Strasbourg d’un four integré classique, électrique et on ne se rendait même plus compte du souffle de son moteur. Mais là, cette masse en fonte chaude est silencieuse, elle attend, elle cuit silencieusement, patiemment. Seul le crépitement du feu à l’intérieur du foyer indique au doigt sourd que non, il ne faut pas poser ses mains n’importe où. Elle est silencieuse, mais elle est en fonctionnement. C’est un confort de vie supplémentaire très agréable. Sans compter l’agréable chaleur qu’elle diffuse. Vivement que l’on isole la dalle, que l’on change les fenêtres et que les murs soient mieux isolés :o)

Sauf pour certaines journées à pression atmosphérique inconvenantes pour tout feu qui se respecte, le fourneau à bois est très facile à allumer, en entrouvrant la porte du dessous, celle sur laquelle se situe l’arrivée d’air primaire, on à l’impression qu’il y a deux lutins qui se mettent à souffler par en dessous et c’est plutôt gratifiant, au regard de certains feus difficiles à démarrer dans l’insert.

La hotte est divisée en deux en fait, un moteur à gauche, un autre à droite, selon la quantité de vapeur et le côté où on cuisine, on fait selon. Nous n’utilisons pas encore la cuisinière gaz propane et fours électrique car il faut que je règle quelques détails techniques encore (comme de faire installer la tuyauterie propane, creuser une saignée dans le mur pour passer une gaine électrique par exemple ou de faire tomber tout l’enduit, on hésite sur nos priorités actuelles en fait en ce moment… :o) )

En tout cas, le plaisir de cuisiner au feu de bois revient vite, il faut juste s’organiser un peu pour ne pas se laisser prendre par le temps.

Voilà, je raccourcis un peu mon palpitant récit sur une simple cuisinière, mais nous en reparlerons très bientôt…

… quand j’aurais dormi un peu parce qu’aujourd’hui était une longue journée…

… mais si je ne publie pas un peu par ci par là, j’accuse trop de retard dans mes travaux :o)

alors, comme il vaut mieux un tiens que deux tu l’auras, je vais poster ici cet article inachevé, pas comme le goût de tous ces plats que nous faisons cuire aujourd’hui :o)

à bientôt.

8 réponses sur “Holà la Chatelaine !”

  1. Bonjour,
    Cette Chatelaine est digne des pianos des plus grands restaurants toqués. Le reflex a la vue de ce mastodonte dédié à la cuisine, est la joie pure et simple de mes papilles…
    Notre venue prochaine risque d’égailler nos palais sans détours, autours de légumes anciens. Et j’espère avec des petits plats mitonnés avec le secret de fabrication de Roxane.
    Nos papilles n’ont cas bien se tenir, pour déguster ces fameux plats cuits au feu de bois… :lol:

  2. nous , s’est contenté d’une vielle Chatelaine d’occasion… vu notre age on n’aurait pas amorti une jeune et jolie blonde comme la votre…

    elle n’est pas branchée… on n’a aucun mode d’emploi pour savoir comment installer le bouilleur…
    avez vous quelque chose a nous suggerer??? merci
    bon courage ..et bon W E
    cordialement
    Y PAUL

  3. Hello,

    Perso j’irai faire un tour sur des forums de gens pointus avec des cerveaux tout aussi aiguisés, comme par ici par exemple : un forum plutôt complet sur le sujet, et sur beaucoup d’autres : http://forums.futura-sciences.com/habitat-bioclimatique-isolation-chauffage/ (utilisez le moteur de recherche avant de poser vos question, car ce forum est très actif, et il contient déjà des centaines de sujets…).

    Peut-être devrez vous passer par un installateur pour faire la liaison avec votre chauffage, je ne sais pas, mais en tout cas, c’est le genre d’install qu’il ne vaut mieux pas faire négligemment ^_-

    courage à vous plutôt et bon WE aussi :o)

    Antoine

  4. Bonjour, je viens d’achter une « promes » de Godin. Y a-t-il quelqu’un qui utilise cette cuisinière bois? Merci

    1. Je me réponds à moi-même, ce qui est le cauchemar du blogueur: je suis donc le seul dans le monde à posséder une Promes de GODIN? Angoisse!!!

Laisser un commentaire