Pour une histoire de phase

dsc00312Tout avait commencé comme d’habitude par une simple constatation, les prises électriques du 1er ne fonctionnait plus.

C’est un problème connu au Bief. Encore un fusible, un de plus.

Mais ce que regardent nos deux garçons n’est pas leur père en train de grimper en haut de son escabeau pour tenter de changer ledit fusible, non non…

Il faut dire tout d’abord que nous avons un circuit électrique totalement délirant par ici. Voire un peu dangereux :o)

L’anecdote que je cite souvent est celle où je changeais un jour l’ampoule des toilettes et que, quand je touchais la douille de cette lampe, au niveau de la douille du plafonnier de la pièce à côté se produisaient des étincelles :o) ça fait envie n’est ce pas ?
Un jour qu’un électricien professionel passait chez les voisins, je l’ai invité chez nous pour qu’il jette un coup d’oeil. Il nous a dit que jamais il ne mettrait les doigts la dedans si ce n’est pour tout enlever et mettre du neuf à la place. Je le comprends.

Malheureusement, nous ne pouvons encore nous permettre de refaire l’électricité ici. Même si bien entendu cela est prévu. En effet, pour la refaire, il faut tout décabler, faire des saignées partout, tirer tout un tas de câbles, installer tout un tas de prises, et ces gros travaux là ne sont pas encore prévus, car nous avons déjà un planning plutôt serré. Cela dit, après l’aventure du fusible, nous avons décidé de refaire au moins le tableau électrique cette année, tout dépendra des volontaires disponibles ^_^

Il y a 3 tableaux électriques dans la maison d’habitation, les voilà :

Evidement, ça donne plus envie de prendre ses jambes à son cou que de vouloir changer un fusible :o)

En plus, non seulement l’installation est sale et dangereuse, mais en plus elle est plutôt mal conçue. Par exempe, un fusible que je change régulièrement, celui qui alimente : la machine à laver, le sèche linge, toutes les prises électriques du 1er et une lumière au 1er. Tout ça sur un fusible 16A !!! la classe :o) Donc, si vous avez une machine qui tourne, voire 2, et que vous branchez un truc, genre un radiateur dans la salle de bain pour vous laver, je vous laisse imaginer la noirceur qui envahit l’espace tout autour de vous par un simple chtonk !

Bon, pour en revenir à mon fusible. une fois de plus, celui qui alimente les prises du 1er et les machines saute. Je le change, rien à faire, c’est pareil. Super. Mon programme de la matinée et fichu, car je sais que pour retrouver quelque chose dans ce fatras de câbles électrifiés, cela prend toujours trop de temps. Après avoir fait sauté le courant en brûlant un tournevis d’électricien en touchant deux bornes sur le tableau dans un flash éblouissant (et heureusement sans dommage sur moi), je me rends compte du bordel ambiant. Des phases arrivent (pour rappel la phase c’est le câble où il y a l’électricité, le neutre, non), alimentent plusieurs disjoncteurs avec des ponts entre chaque. Ca part dans tous les sens. Cela me prendra plus d’une heure pour comprendre plus ou moins le schéma général de ces tableaux et comprendre que finalement, non seulement ce n’est pas un fusible, mais qu’à priori cela vient du disjoncteur général de la maison. Nous sommes en courant triphasé et 3 phases arrivent donc sur notre disjoncteur. Sur ces trois, un n’a plus de jus. J’ai même échangé les câbles au niveau du disjoncteur pour m’en assurer (merci Steph de m’y avoir fait penser)

Ah! cela ne vient donc pas pour une fois de notre installation :o)

Tentative pour trouver un numéro téléphonique d’EDF. Evidement impossible. Tous les numéros azur ou autres que j’ai pu trouver sur les pages jaune, sur le web, sur leur site, n’indiquait qu’une chose pour trouver ce fichu numéro de téléphone des service techniques, c’était de regarder sur sa facture, où c’est écrit. Super. Mais nous, on est chez Enercoop, et donc, on a pas de facture EDF, et avant, à Strasbourg, on était chez EDS – Électricité De Strasbourg (encore une spécificité alsacienne :o) ).
Je tente donc encore un ou deux appels vers des services robotisés qui font rien qu’à me répéter sempiternellement la même chose « regarde ta facture, c’est écrit ». J’ai donc regardé ma facture Enercoop, je l’es ai appelé, au bout de 2 sonneries, un être humain me répond, me donne avec le sourire et gentillesse le numéro de téléphone d’ERDF qui s’occupe de ces problèmes là maintenant, plus EDF (depuis l’ouverture des marchés à la concurrence, c’est ERDF qui s’occupe de ses lignes). Ca sert d’avoir un fournisseur d’électricité qui embauche encore des humains.

Appel à ERDF. On explique le soucis. 1h après, le technicien était là. Il voit que le soucis ne vient pas du disjoncteur, mais de plus haut, en amont. Il est seul et n’a pas d’échelle ni de nacelle, et ne peut donc monter réparer le soucis dans les airs. Il nous change alors notre disjoncteur, qui datait de 1967 par un tout neuf en plastoc et se debrouille pour nous remettre la phase manquante en fonction avec un petit branchement, augmente l’ampérage du disjoncteur pour qu’il supporte ce branchement, et cela s’arrête là. Le lendemain matin, c’est une équipe plus complète qui débarque, nacelle, échelle, varap en haut des poteaux et zou, la panne est repérée, réparée, le disjoncteur est rebranché correctement, l’ampérage rétabli et voilà, ERDF was here :o) Et le tout est « gratuit », entendez que votre opérateur lui paie déjà à travers votre abonnement, le service. En tout cas, plus efficace, cela aurait été difficile. Donc, merci aux services techniques d’ERDF, voilà, et une fois de plus, pas à EDF qui ne sait même pas donner un numéro de téléphone, na.

Donc voilà, tout est reparti, comme en 40, ce qui doit coller avec l’âge de l’installation ici :o)

Nous avons tout de même pris la décision cette année de mettre au propre ces tableaux électriques, entendez par là que nous allons les changer/rassembler. Pour les branchements et les câbles dans la maison, on verra plus tard, ce sont des travaux trop important pour l’instant.

2 réponses sur “Pour une histoire de phase”

Laisser un commentaire