Un Festival des mômes un peu écourté…

DSC02927Pour cause d’orage et de pluie, de vent et de gros grêlons ! :o)

C’était un lundi, jm’en souviens encore comme si c’était hier… On était tous très fatigués, et nous sommes allés assez tard dans l’après-midi au viaduc de Mussy où, cette année encore, le Festival des mômes passait par là…

Sentant l’orage se poindre, on s’est vite dirigé vers la voiture que nous avons atteinte juste au début de la pluie… On s’est mis à rouler direction la maison, la pluie s’est mise à tomber plus drue, beaucoup plus drue, le vent est devenu violent, on n’y voyait goutte ^_^ . En fait, on ne voyait même plus rien. On s’arrête. La pluie diminue un poil, on repart. Arrêt presque total de la pluie, Roxane ouvre sa fenêtre, et là les premiers grêlons tombent. Un gros atteint le bras de Roxane qui ferme vite sa fenêtre. Inutile de préciser qu’un gros grêlon comme ça qui tombe du ciel, ça fait plutôt mal.

La pluie réapparait violemment, le vent aussi, les grêlons grossissent. Ca fait un boucan d’enfer sur la tôle de la voiture. Le vent la secoue, les grêlon tapent la vitre de plus en plus fort, on s’arrête vite fait et on appose les mains sur le pare brise. Les vibrations sont ainsi un peu mieux absorbées et ça risque moins de casser.

Le bruit est terrible, on se demande vraiment si les vitres vont tenir. Et la voiture, secouée par les bourrasques de vent aussi d’ailleurs. On voit passer quelques voitures qui roulent vite, on se demande comment ils font. Ça sent un peu la panique quand même.

Ça ne dure que quelques minutes, mais ça peut être long parfois :o)

On se demande comment se sont abrités les gens venus au festival. Beaucoup étaient garés sous le viaduc, comme d’hab d’ailleurs alors que le parking est 100m plus loin, je n’aurais pas aimé être sous toutes ces grosses pierres avec cette tempête.

Bon, au final, le pare-brise a tenu. Retour au Bief sous la pluie. Accalmie, soleil même. La terre, sèche depuis de trop nombreux jours boit comme elle peut, on the rocks !

Inquiétude pour le jardin. Ouf, tout va bien, quelques feuilles cassées, des branches de tomates à terre, mais les légumes ne sont pas abimés. On a entendu la triste histoire d’un potager à 3 kilomètres d’ici qui était complètement fichu, nous avons eu de la chance. Comme quoi, tout peut toujours basculer en quelques instant.

On aura quand même fait quelques jeux au festival, et surtout, un tour au Château. ^_^

Oui, je sais, après une si longue absence sur le blog, j’aurais pu parler aussi de tout ce qui se passe par ici, mais en ce moment, je bosse d’arrache pied sur mes boutiques web la nuit, je rajoute beaucoup de nouvelles références. Et mes journées sont aussi bien prises. Quand tout ceci sera plus calme, je reviendrai vers ce blog plus sérieusement que jamais, avec peut-être de biens grandes nouvelles concernant les projets de restauration du Bief…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *