Les Scutigères Véloces

DSC01720Vous souvenez vous de ce post de mars 2008 : Encore quelques bugs… ?

Et bien moi oui, je m’en suis souvenu. La bête a été identifié. Cela fait longtemps, mais je viens, je ne sais pas pourquoi, juste de me souvenir que j’avais soumis la question au public.

Cet animal donc est un scutigère véloce

Pas de soucis avec les scutigères, nous cohabitons sans trop se voir en fait, sauf moi qui bosse la nuit dans un bureau pas du tout isolé et restauré façon 1970 (carrelage et ciment), le top pour les scutigères qui adorent l’humidité :o). La maison est ancienne, pour l’instant en cours de rénovation, il y a encore plein de zones légèrement humides, des trous entre les pierres, du papier peint qui se décolle. Bref, un petit paradis pour les scutigères véloces.

C’est vrai qu’ils ne sont pas ragoutant et qu’on a pas envie de les voir galoper sur soi. Surtout qu’ils ont pleins de pattes et vont vraiment très vite. Ici, comme pour les grosses araignées,je les attrape dans un verre doseur en verre et vais les jeter dehors. Le verre doseur en verre a un bon format et est glissant ce qui empêche les insectes de remonter le long du bocal, cela laisse tout loisir de les observer de près et de les découvrir. Les enfants aiment bien voir mes captures avant que je ne les relâche dehors. C’est toujours l’occasion de voir un insecte de près sans risque de le voir sauter à notre gorge toutes mandibules déployées. ^_^

En me renseignant sur le net, j’ai lu plusieurs témoignages de personnes qui cherchaient absolument à s’en débarrasser, sans trop chercher à comprendre pourquoi ils étaient là. En effet, il ne faut pas oublier que ces insectes sont des nettoyeurs de maisons. Si vous les tuez, vous supprimer les prédateurs de toutes les autres petites bêtes qui reviendront, même après tous les traitements horribles que vous ferez subir à vos poumons et à ceux de vos proches par une utilisation de cochonneries chimiques, c’est ahurissant de lire ce que les gens sont capables d’asperger dans leurs appart pour se débarrasser d’une bestiole, sans trop s’attaquer aux causes réelles, ce qui fait qu’à terme, c’est inefficace. Si vous voulez voir les scutigères véloces partir, révisez les points d’humidité de votre maison (supprimez ciment et carrelage qui empêchent vos murs de perspirer, revoyez les aérations, au lieu d’empirer la solution par du chimique positivez plutôt en profitant de ce que l’insecte vous apprend sur votre domicile), si votre papier peint se décolle, réglez le soucis en éliminant la cause de ce décollement. Bref, revoyez l’hygiène respiratoire de votre domicile pour l’assécher et le laisser perspirer.

S’il vous voit, il a plus peur que vous, et court pour aller se planquer dans un coin. Quand il peut, il sort chasser, pas vous, mais des insectes qui pourraient vous être nuisibles. Voyez pourquoi ces insectes sont là, réglez la cause (souvent les proies des scutigères sont là car il y a aussi de la bouffe pour eux, supprimer leur, ils partiront, les scutigères aussi), sans nourriture, ils iront s’installer ailleurs, ou en tout cas, leur densité de population s’adaptera à la quantité de nourriture dispo et vous ne les verrez presque plus.

Ne les voyez plus comme des nuisibles, ce terme est comme celui de « mauvaise herbe », un très mauvais terme, car il est tout le contraire. On a pas idée à quel point les frelons sont utiles, alors qu’ils ne produisent pas particulièrement de choses, mais ce sont de redoutables prédateurs, régulateurs de population.

S’il y a beaucoup de scutigères, c’est qu’ils ont beaucoup à manger, réglez ce problème naturellement et tout s’équilibrera, dans le calme et la sérénité, pas dans la panique chimique, pensez à votre santé et à celle de vos enfants ou autres occupant de votre domicile !

Si vous réglez chimiquement le problème sans régler le déséquilibre qui fait que vous avez beaucoup de scutigères, ils reviendront car la nourriture reviendra, et vous paierez encore des produits, et votre santé aussi le paiera.

Ne dites plus locataires gênant, comprenez pourquoi ils sont là remontez jusqu’à la source et réglez le problème à ce niveau.

Cet insecte peut mordre avec ses mandibules si vous essayez de l’attraper à la main ou si vous vous asseyez dessus ^_^

Laissez tomber les insecticides, pensez les choses plus globalement, il n’y a pas de nuisibles dans cette histoire.

Wikipedia : Il s’agit d’un animal très utile car il débarrasse la maison de nombreux nuisibles pour l’homme, tels les moustiques, les punaises des lits, les fourmis, les termites, les blattes ou les poissons d’argent. Son installation dans une maison est le signe de la présence d’insectes, dont elle se nourrit. Pour éliminer ce carnivore, le meilleur moyen est d’éliminer les insectes, eux-mêmes attirés en général par les denrées périssables.

15 réponses sur “Les Scutigères Véloces”

  1. merci pour ce petit article intéressant sur cette bête beurkoutante qui vit (je devrais dire sévit!!) aussi dans notre vieille appart en rénovation!!
    je suis maintenant moins dégoutée d’avoir ça chez moi…quoi que…pas sure!!
    en tout cas d’autant plus motivée pour les travaux….

    1. Hello Suzette,

      ben, c’est qu’elles y trouvent à manger quand même :o)

      Une maison neuve n’empêche pas les ponts thermiques (au contraire même selon le type de maison), ni du coup des zones plus froides que d’autres sur ces fameux ponts, et donc des zones plus « humides » que d’autres. Et donc, la micro flore et faune qui v avec… Les scutigères sont plus loin dans la chaîne de l’alimentation, un peu plus au dessus :o)

      Pour vivre avec maintenant depuis plusieurs années, ce sont plutôt de braves bêtes. On est pas envahi, non, on en voit juste passer un de temps en temps, qui court se planquer derrière un truc. Un soir, j’en ai vu un qui a chassé une mouche sur le plafond de la cuisine (une cuisine de campagne sans mouche au plafond, c’est comme un troll sans mouches, ça n’existe pas ;o) ). C’était très impressionnant, une vitesse de course qui n’a laissé aucune chance à la mouche. Alors moi je dis, les scutigères sont mes amis :o)

      Dommage, ils ne chassent pas les limaces au jardin :o)

      Antoine

  2. bonsoir
    je cherche à me procurer ces « petits » insectes
    habitant en résidence étudiante, je suis en colocation avec une tribu de punaises de lit qui a élu asile politique dans mon 9m2
    j’ai réussi à réduire le nombre de boutons horriblement démangeant (sur les joues, sur les doigts, les chevilles, les orteil, oui c’est un bonheur quand ça se met à gratter en pleine journée quand tu portes des chaussures)
    à réduire je disais, à grands coups de bombe super bionique qui élimine toutes formes de vie
    néanmoins, je me réveille parfois avec un petit cadeau de mes potes au matin
    donc ces vicieuses continuent à se reproduire à raison de 500 œufs par ponte (la famille s’agrandit)
    J’ai donc développé une rage inconditionnelle envers ces nuisibles ultra collant au point de me surprendre à les torturer lorsque j’en trouve une sous mon oreiller (tu paiera pour toutes les autres)

    et la il est 1:42 et un éclair de génie vient d’illuminer ma nuit blanche (merci rampantes)
    quoi de plus efficace qu’un prédateur naturel pour décimer une population (cf race humaine)
    alors tant qu’à choisir entre un insecte et un autre (qui a l’air vraiment sympa, discret et qui ne pique pas, bref le colloc’ idéal)
    autant prendre l’option « je mesure 5 cm et j’ai une sale tête »
    et puis une fois qu’il m’auront bouffé les vampires, ils mourront surement de faim
    Alors où pensez vous que je puisse en trouver ??!

    merci beaucoup
    cordialement
    soraya

    1. Tu peux les trouver Chez moi. Avant je les aspirer avec l’aspirateur. Ils auraient pu êtres utiles pour les moustiques mais j’ai déjà des putain de migal en liberté chez moi. En plus les deux se tape sur la gueule pour choper les moustiques.

  3. Bonjour, je tombe sur votre article un peu par hasard en faisant des recherches pour identifier un type d’insecte bien précis et j’ai bien l’impression qu’il s’agit comme indiqué » de « Scutigères Véloces » car j’habite dans un endroit où l’environnement est à peu de choses près similaire aux votre en tout cas merci pour ces informations !

  4. Merci de confirmer tous les points trouvés sur le net, et d’en apporter de nouveau, notamment le point sur l’humidité !
    n’ayant retenu que le point sur la nourriture (moustiques, fourmis et autres petites bestioles …) le détail de l’humidité et des murs en ciment me fait penser (et repenser) qu’il faut faire des travaux sur les murs en question !!!
    Il n’empêche, que ces scutigères (tiens la correction auto me propose « charcutières » !!!) sont souvent dans la cave et le local chaufferie, et s’il fait nuit, j’en aperçois un de temps à autre dans le couloir, mais il y a un prédateur à ces scutigères … les chats !!! Ma minette joue avec avant d’en faire de la purée :-/ qu’elle laisse trainer au milieu du passage hein, sinon on ne sait pas que c’est elle ;-)
    Encore merci pour les infos et bonne continuation !

  5. MOI IL Y A DEUX JOURS JE M APPRETAIT A DORMIR QUAND TOUT A COUP J AI CONSTATE DES PUNAISES DE LIT AVANT ON AVAIT DES SCUTIGERES VELOCES QUI PARCOURAIT LA CUISINE LA FORME QU ELLES ONT ME FAIT PEUR SI J AURAIS SU AVANT QU ELLES NETTOIE NOS HABITATIONS JAMAIS JE NE LES AURAIS ECRASER .

    1. Hello,
      C’est vrai que, encore aujourd’hui, je n’aime pas trop l’idée de savoir qu’elle peuvent me parcourir pendant mon sommeil. Cela dit, je ne les intéresse pas, elle préfère les proies vivantes à la taille de leur propre nature. Il n’y a guère que l’homme qui chasserait un animal des milliers de fois plus grands que lui (nécessitant ainsi toute une structure technique complexe, et destructive de son propre environnement, pour abattre, dépecer, acheminer et conserver) plutôt que de se contenter de ses simples besoins vitaux! ;) Cela dit, concernant les punaises (de lit ou autre), je n’ai pas d’idée si le scutigère les a à son menu.
      Antoine

  6. J habite en ville…à quatre étages au dessus du sol et pourtant tous les jours depuis deux ans j en vois passer des dizaines !!! J ai fini par ne plus ouvrir les fenêtres et ça n à pas l’air de les déranger, autant le froid glacial de l hiver que la chaleur de l été.
    Peut être y a t il cause à effet mais depuis que les pigeons ont élu domiciles sur nos balcons on voit les scutigeres roder près des déjections.
    Pour ma part, pas de pitié pour ces bestioles ! Je me suis fait piquer la fesse et ça fait un mal de chien durant 3 longs jours. Grrr
    Alors, oui, je cherche à m en débarrasser DEFINITIVEMENT !!!
    J.Luc

    1. Bonjour Jean-Luc,
      Effectivement, les morsures de scutigères (ils ne piquent pas, ils n’ont pas de dard, mais de belles mandibules pour saisir proies et fessiers!) peuvent s’avérer relativement douloureuses. S’ils pullulent, ce qui semble être le cas si vous en voyez des dizaines (nous c’est un de temps en temps, et encore, selon les saisons [en ce moment, pas du tout]), c’est bien entendu parce qu’ils ont trouvé une source de nourriture quelque part. Sachant que ce sont des prédateurs d’autres animaux, il faut donc, pour que les scutigères aillent voir ailleurs, chercher à supprimer ces ressources en nourriture.
      Si les pigeons passent par vos balcons, ils logent peut-être aussi ailleurs, dans des endroits moins accessibles ou plus cachés. Là, les nombreux coprophages et leurs autres prédateurs, vont fournir une belle corne d’abondance pour ces efficaces scutigères véloces! Qui, cela dit, régulent aussi les nombreux parasites qui se développent sous les nids et lieux de détente des pigeons ou autres oiseaux! si les scutigères sont nombreux, leur nourriture l’est sûrement d’autant plus, ne l’oubliez pas avant de tenter de vous débarrasser uniquement des scutigères! ;)
      Mon conseil, donc, tentez de trouver les sources d’approvisionnement des scutigères, ils partiront rapidement alors. Si vous êtes en immeuble, c’est le moment de faire du lien social autour de cette enquête qui peut vous faire découvrir de nouveaux recoins dans vos immeubles! ;)
      Toits, sous-toits, chaufferies, soupirail, vide-ordure, caves, bouches de climatisations ou tous ces joyeux endroits où les pigeons aiment venir se réchauffer les pattes ou faire de joyeuses cabrioles, où se nichent fientes et plumes, nourriture ou déchets…
      Antoine
      qui n’aimerait pas en voir passer des dizaines, ça fait beaucoup de pattes, je ne suis pas fan! ;)

  7. Bonjour,
    J’ai également des sculiferes. Je ne vois cependant pas quelles seraient leurs proies. Je ne vois rien… comment faire?

    1. Hello,

      Une des questions possible serait éventuellement de savoir qui des proies, ou de leurs prédateurs préfère t-on voir gambader dans nos intérieurs ? ;)

      S’ils sont là, c’est en tout cas qu’ils trouvent quelque part gîte, et éventuellement couvert. Si vous ne trouvez pas de proies qui pourraient les attirer, examinez peut-être les endroits où ils se terrent et examinez en quoi ces endroits conviennent aux scutigères, et agissez en fonction. En général, ils aiment les coins où ils peuvent se terrer et rester immobile, le temps d’attendre une meilleure heure pour aller chasser (fissures, espaces sous ou derrière plinthes ou gaines, arrière des affiches ou tableau, trous dans murs, derrière un papier peint décollé (coins)…).
      En assainissant on éloigne proies et prédateurs : supprimer fissures et boucher les espaces aux plinthes (plâtre ou enduit), recoller les papiers-peint, isoler les tuyaux d’eau chaude (empêche formation de condensation dans des recoins de la maison où ils passent), supprimer les ponts thermiques du lieu de vie, aérer les pièces de la maison 5-10 min tous les jours… L’humidité créée par les mauvaises isolations et les ponts thermiques suffit à créer un lieu de vie propice à la vie (fraicheur et humidité), celle-ci attire forcément d’autres vies attirée par cette vie.
      C’est donc assez efficace de s’occuper aussi du lieu de vie des scutigères, même sans voir les proies.
      Antoine

      1. Bonjour,
        Merci d’avoir pris le temps de répondre. Je commence à m’habituer mais bon en voir quasi chaque jour et plusieurs, c’est pas très agréable (je me couche tard). Par contre j’en avais vu quelques une avant l’hiver puis plus rien et là une dizaine en une semaine.
        Elles sont essentiellement dans la pièce à vivre où se trouve la cuisine. Je n’en ai encore jamais vu à l’étage où se trouve buanderie, salle de bain et chambres (ouf).
        Nous habitons une très vieille maison en pierre rénovée, nous venons de refaire l’enduit sur la façade. Mais c’est vrai que nous avons deux vieilles caves… elles viennent peut être de là bien que je n’en ai jamais vu à l’intérieur. Nous avons aussi un grand bassin à poissons sous la fenêtre de la cuisine… Nous allons essayer de chercher l’endroit où elle se cachent (on change notre cuisine le mois prochain). Mais en attendant nous n’avons pas d’autres insectes.
        Je fais toujours un bond quand j’en vois une :)
        Merci pour vos conseils.
        Adeline

Laisser un commentaire