Oh radon, je ne t’avais pas vu ! 1/2

DSC03195Je cite 1

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a divisé mardi [22/09/2009] par dix le seuil recommandé pour le radon présent dans l’air des maisons et bâtiments. Ce gaz naturel radioactif, sans odeur, couleur ou goût, est considéré comme une des principales causes de cancer du poumon après le tabagisme.

Voilà, ça tient pourtant en quelques lignes, mais quelle nouvelle ! une division par 10 du seuil acceptable, et on en entend absolument pas parler. Pourtant, le radon, c’est jusqu’à 5000 morts par an en France. 5000 ! On parle de maladies ou d’accidents qui en font beaucoup moins que ça. On parle souvent du cancer du poumon en France, la radio que j’écoute beaucoup en parle souvent sur ses stations gouvernementales, mettant en garde contre l’utilisation du tabac. Mais jamais, ou très rarement un mot sur le radon, deuxième cause du cancer des poumons en France et souvent ailleurs. La deuxième cause !

Surtout ne pas associer radioactif et morts ! Surtout pas ! tel est le mot d’ordre, c’est cela sans doute l’action correctrice particulière dont il est question ci-dessous.

Vite fait, avant de passer à la longue suite de ce long article que je sens que mes petits doigts graciles vont gratouiller tantôt, encore une fois, la France, pays de l’éternelle luminescence, nous irradie encore de sa fumiste vision de la chose puisqu’on peut lire ici ceci

En France, les pouvoirs publics estiment que l’on peut distinguer trois niveaux en termes d’exposition : en dessous de 400 Bq/m3, « la situation ne justifie pas d’action correctrice particulière » ; entre 400 et 1.000 Bq/m3, « il est souhaitable d’entreprendre des actions correctrices simples » ; au-delà de 1.000 Bq/m3, « des actions correctrices, éventuellement d’envergure, doivent être impérativement conduites à bref délai, car on aborde un niveau de risque qui peut être important. »

Voilà, encore une fois, les nuages ne passent pas, les accidents sont prévisibles et inexistant, des réacteurs fantômes sont dit vendus alors qu’il n’en est rien, sauf à La France bien sûr, l’atome même naturel est propre et la caravane meurt.

Aux Etats-Unis, le ministère de la santé préconise d’agir dès 150 Bq/m3, au Canada, dès 200 Bq/m3. Et bien entendu, pour ne pas inquiéter le consommateur français, pas la peine de faire quoi que ce soit en dessous de 400 !

A ce propos, sur le site de l’OMS on peut y lire 2

Le choix des niveaux d’intervention se fonde en général sur la notion de risque acceptable, c’est-à-dire un niveau correspondant, selon les estimations, à un risque sanitaire pour la population semblable à d’autres risques quotidiens.

Je préfère la version du site du ministère fédéral de la santé du Canada 3 qui a une approche plus saine de la chose

Puisque toute concentration de radon pose des risques, le propriétaire devrait réduire le niveau d’exposition peu importe la concentration détectée.

Mais en quoi donc cela concerne t-il le Bief ? Cela vous le saurez dans le « Oh radon, je ne t’avais pas vu ! 2/2 » [pas encore rédigé à cette heure-ci]. Pour l’instant, j’aimerais rester sur des divagations abstraites et intemporelles… tout un programme. ^_^

Comme vous le savez sans doute, pour ceux qui suivent ce blog (et je les en remercie toujours), je suis un peu sensible et euh… réticent :o) sur le nucléaire et c’est donc tout naturellement un sujet sur lequel je me tiens au courant en m’informant régulièrement. Au hasard de mes pérégrinations sur le web, je suis passé par le site de la CRIRAAD 4, sur lequel bien entendu je vous invite à aller vous informer sur tout ce que l’on ne vous a jamais dit sur le véritable faciès du nucléaire. Ca change des liens vers le Réseau Sortir du Nucléaire que je mets d’habitude ^_^ … Et sur le site de la Criraad, un chapitre est aussi dédié au radon.

Sensibilisé à cette nouvelle information, je me suis empressé d’aller la confirmer sur d’autres sites. Alors sur le site du ministère français de la santé 5 , alors là, c’est le néant. Le radon ? quoi qui ? Atchoum ? Bon, j’exagère un peu, il y a toute une rubrique sur le radon, mais je ne sais pas, la manière dont tout cela est rédigé me laisse soit dans l’incompréhension car cela devient vite très barbant à lire, mais en plus, c’est limite incomplet par rapport à ce que l’on trouve sur les autres sites gouvernementaux. Evidement, pas un lien vers la CRIRAAD ^_^

On y apprend entre autre que

le nombre annuel de décès par cancer du poumon dû à l’exposition domestique au radon est estimé entre 1 200 et 2 900 en France

Entre 1200 et 2900 ?  ^_^ Sur le site indépendant de la CRIRAAD, on lit

Le radon serait la deuxième cause de mort par cancer du poumon (après le tabac). Il y aurait, en France, entre 3000 et 5 000 victimes du radon par an.

Un poil plus précis, mais qui croire, la police ? les manifestants ? peu importe, le nombre est vraiment important dans les deux cas pour qu’on en parle, qu’on informe, qu’on diffuse l’information.

On connaît tous quelqun qui est parti avec son petit cancer du poumon. Qu’il ait fumé ou pas, on trouvait toujours une histoire à raconter, toujours associée à la clope, au stress, à la malbouffe, à la vie moderne. Mais jamais au radon. Et pourtant, celui qui n’avait  jamais fumé et qui est parti en crachant son sang, celui qu’on plaignait en souriant pour être un vrai malchanceux que de ne pas fumer, vivre sainement, manger bio et de quand même partir avec son cancer du poumon. Où vivait-il finalement ? Passait-il beaucoup de temps chez lui ? Et si on y avait testé le radon ? Et si des mesures avaient été prises ? Finalement, une fois que l’on sait que des choses peuvent être évitées, cela prend tout de suite un autre sens. Le tout est de le savoir. Maintenant, vous devriez commencer à savoir vous aussi… reste à agir ensuite.

Car oui, non seulement on sait mesurer le radon pour une bonne trentaine d’euros en moyenne (voilà les tarifs sur le site de la CRIRAAD ), mais en plus, on sait comment en diminuer sa concentration avec des solutions adaptées au bâti.

Alors que demande le peuple hein ? de l’information, politiques, de l’information !!!

DE L’INFORMATION !!! MARRE DE L’INTOX !!!

bon, calmos… je prends ma petite pilule rouge, les bleu ont un trop sale goût, et je reprends le récit…

Cet été, lors de nos vacances dont je trouverais peut-être le temps de parler un peu, non pas qu’elle passionne le monde, mais ça nous permettra de nous y replonger, je discutais de ce soucis du radon avec un breton, faut dire qu’on était en Bretagne, ça aide. La Bretagne est une région à sous-sol granitique, et donc propice à des taux de radon plutôt élevés. Rien n’est fait encore aujourd’hui non seulement pour sensibiliser les habitants, encore moins, c’est dire, pour les nouvelles constructions, alors que cela serait si simple, mais rien non plus pour résoudre le soucis sur le parc de maisons existant. Bref, même chez les plus concernés, le sujet n’est pas soulevé.

Ne pas associer la radioactivité à un quelconque négativisme, tel est l’action correctrice. Le nitrate c’est mal, et le radon… le quoi déjà ?

Bon, un peu d’information écrite maintenant…

Téléchargé 375 fois

Radon : Un gaz radioactif dangereux - 947.37 KB
Téléchargé 415 fois

OMS : Radon et Cancer - 78.32 KB

Alors moi, si j’habitais une maison, avec ou sans sous-sol, quel que soit ma région, je ferais une petite mesure de radon dans mon domicile, car je préfère agir avant, plutôt qu’après où il sera un peu tard…. c’est justement ce que nous avons fait au Bief, des mesures. Les résultats à suivre dans « Oh radon, je ne t’avais pas vu ! 2/2« … oui je sais, encore un super titre ^_^


  1. The Canadian Press – 2009
  2. OMS : Radon et Cancer
  3. http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/environ/radon-fra.php
  4. Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité : http://www.criirad.org/
  5. http://www.sante-sports.gouv.fr/dossiers/sante/radon/

2 réponses sur “Oh radon, je ne t’avais pas vu ! 1/2”

  1. coucou
    bien interessant, une fois de plus. Mais je fais partie des61% des gens qui ne sont pas vraiment informés, voire n’en avait jms entendu parler ailleurs qu’ici.
    Alors, eclaire donc ma lanterne : que faire contre le vilain radon ?

    J’espere trouver des mesures simples et claires dans le 2/2 que je lirai avec grand interet.

    des bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *