Des nouvelles de Virgile… et du potager. :o)

Et oui, c’est pas le tout de sonner le tocsin et de courir partout en propageant le feu à tous les étages, mais encore faut-il vous tenir au courant ensuite des suites :o)

Pour résumer, aujourd’hui, le pied de Virgile va beaucoup mieux, même si ces derniers jours ne furent pas de tout repos…

Comme vous aviez pu le lire ici, Virgile s’était blessé en se prenant le pied dans les rayons de mon vélo alors qu’il se trouvait sur mon porte-bagage… Quelques jours ont passé depuis. Des journées pas facile pour Virgile du fait d’être coincé, sans pouvoir trop se déplacer, alors que les journées sont chaudes, chaudes, chaudes et ensoleillées !
Son pied lui a fait mal pendant ces quelques jours. La blessure s’est bien cicatrisée mais laissera sûrement une marque pendant quelques temps, le pied s’est aujourd’hui bien dégonflé, et il est passé par toutes les couleurs, du plus violacé à une beau petit rose cicatrisé. Pas facile pour un petit garçon de rester coincé sur un divan, une chaise ou un transat pendant qu’il fait beau et très chaud… Surtout quand il est plein d’énergie comme Virgile. Heureusement, il prend plutôt bien la chose et ne nous en fait pas trop baver :o) Mais les journées sont longues, et heureusement que l’état de son pied s’améliore quand même, Virgile devrait bientôt pouvoir se mouvoir comme il veut. Pour l’instant, ses déplacements se font dans les bras de papa, sur ses épaules, dans les bras de maman, ou à quatre pattes…

Voilà. Finies les buttes au potager !!! pour cette année en tout cas. Nous avons maintenant assez de surface pour tenir le coup et subvenir à nos besoins pour l’instant. J’ai crée une dernière butte dédiée au maïs et au tournesol, et qui sera sûrement assez grande pour y mettre d’autres choses aussi. Nous allons pouvoir maintenant passer un peu plus aux travaux… Il était temps :o)

Le potager se porte bien, grâce aux buttes, et à ses chemin, nous n’avons pas eu besoin d’arrosage jusqu’à ce WE, malgré les nombreuses dernières journées chaudes et ensoleillées. Il suffisait de prendre l’eau entre les buttes pour arroser. Simple, écologique et efficace. En attendant les cuves de récupération d’eau de pluie, c’est nickel. Ensuite, on verra bien pour l’évacuation de cette eau via des systèmes drainant… Ce n’est pas désagréable de travailler les pieds dans l’eau en fait, c’est frais, ça permet de se rincer les mains en cours de travail, elle est toujours à portée. De plus, effectivement, pendant les journées de soleil, la terre de ces buttes était chaude et humide, l’idéal pour les plantes… Par rapport à notre terrain, qui a tendance à retenir l’eau, et qui noyait les plants sur nos premières bandes qui ne se trouvaient pas sur buttes, les buttes se sont révélées indispensables. Tout pousse beaucoup mieux, et, toujours par rapport à notre terrain, nous n’aurions jamais obtenu de tels résultats sans ces buttes. Merci Lespinasse ! Sans compter que tout le monde, surtout les enfants, profite vraiment de la vision de tous ces plants et de leur croissance au jour le jour, en jouissant d’un point de vue très particulier. Voir les légumes d’aussi près, sans se coucher dans la terre je veux dire, nous rapproche vraiment de notre nourriture.

Les légumes transférés des premières bandes vers les buttes n’ont pas tous survécus (nous n’aurons pas beaucoup de haricots ni de petits pois cette année :o) ), mais les autres revivent, et respirent surtout, parce que entre l’eau et l’herbe, ils commençaient vraiment à avoir du mal.
J’ai repiqué plusieurs soucis (les fleurs) un jour de gros soleil vers 11h30 environs, faut pas. Non, non, faut pas :o) Comme le savent déjà plusieurs personnes qui sont en train de lire ce billet et qui sont en train de se dire « oh le fou, ça a dû bien cramer », eh bien, oui, pour repiquer des semis, il vaut mieux attendre la fin d’après-midi :o) Quelques soucis ont effectivement bien cramé, et les autres mettront plusieurs jours pour s’en remettre, et auront perdu beaucoup d’énergie pour se faire. Bon, on a pas fini d’apprendre n’est ce pas ?:o)

Avec ce soleil, les limaces se font un peu plus rares. Mon ramassage quotidien n’y est pas pour rien non plus. Avec le Snapper (notre nouvelle tondeuse), j’ai tondu tout autour du potager, cela aide aussi, surtout avec ce soleil. L’ombre se fait plus rare pour ces gluantes et humides petites limaces.

De nouveaux prédateurs ont fait leur apparition au jardin, leur petit nom les « Grandes Sauterelles vertes ». Bon, on en a vu que trois ou quatre :o)
Une fois la première appréhension passée dûe à quelques reportages sur les invasions de ces bestioles sur des champs dans des pays tropicaux, une petite recherche sur Google s’impose pour en savoir un peu plus avant de paniquer pour rien. Finalement, le résultat est plutôt positif :
un exemple ici http://www.insectes-net.fr/locuste/locuste1.htm… Bon, quelques végétaux ont l’air d’y passer, mais en faisant la moyenne des sites internets visités, ce charmant petit animal semblerait plutôt s’intéresser aux autres insectes et larves (de doryphores particulièrement, intéressant non ?)… Bon, comme on a planté qu’une seule patate, c’est pas pour les doryphores qu’on s’en fait… ^_^

Bref, pour l’instant on observe depuis plusieurs jours, pas de dégats au potager. Pas de raisons d’enlever les sauterelles donc. De toute façon, je saurais pas trop quand même comment faire pour l’instant. Surtout qu’elles peuvent mordre :o)
« à noter au passage : la grande sauterelle passe pour mordre douloureusement, mais pour ma part je dirais qu’elle peut surtout fortement pincer , et que l’effet de surprise « surdimensionne » quelque peu la douleur. J’ajouterais que l’insecte ne fait que se défendre, car correctement manipulé, c.a.d. en « douceur », il n’est pas particulièrement agressif. En d’autres termes, évitez tenir la bestiole dans le creux de la main, poing fermé, car c’est la morsure quasi assurée …et cela vaut pour bien d’autres bestioles et leurs larves ! »

Bon, sinon, comme d’habitude, pour le reste, ça se passe en images et en commentaires… :o)

Une pensée sur “Des nouvelles de Virgile… et du potager. :o)”

Laisser un commentaire