En rentrant de vacances…

… Il y avait les moins bonnes nouvelles :o/

Non non, il ne s’agit pas d’une invasion d’araignées ( j’aimais bien cette photo prise sur la fenêtre de la cuisine ) ouf, mais juste de frelons :o)

Bon, pour être juste, nous n’avons pas constaté leur apparition en rentrant de congés, mais nous avions déjà vus avant. Il en trainait de plus en plus autour de la maison. Bon, il y en a toujours eu un peu, c’est la campagne quoi, mais là, on en voyait quotidiennement, ce qui n’était pas le cas avant. Des gros bestiaux, avec une collerette rouge duveteuse, désolé, j’ai pas de photos en gros plan :o) mais ils faisaient bien plus de 3 cm. A trainer dans les arbres, ils se placent sur un coude ou à la base d’une branche, contre le tronc, et ronge l’écorce, et ponctionnent la sève réparatrice qu’envoie l’arbre pour se soigner, sales bêtes. Idem sur nos tournesols, ils se placent à la base, et ronge ce qui vient, sales bêtes.
Le soir La nuit, quand je travaille, là où avant me tenait compagnie Marcel mon regretté compagnon, j’entendais maintenant des schpok contre la vitre, mais c’étaient des frelons, qui venaient attaquer les papillons de nuit sur la vitre, et les bouffaient en live, devant mes yeux impuissants. Ils ne ramènent rien à la ruche, tu parles, ils boulottent sur place, et vive la reine !

J’ai donc de jour mené une discrète enquête, et c’est avec surprise, et une bonne ballade à suivre les frelons volant, que j’ai repéré leur nid, tout en haut de la tour, bien peinards, au chaud, la haut…sales bêtes.

Bref, devant tant d’égoïsme, nous avons donc appelé les pompiers, et surtout que les frelons c’est quand même pas glop. Ah ben non monsieur, on ne vient plus gratos, il faut raquer maintenant. Ah bon ? Et comment fait-on quand on a des enfants et pas de sous ? On attend les premières piqures ?

Bon, on te file un numéro d’une boîte privée qui fait ça très bien, et si elle répond pas, vous nous rappelez, et on rapplique. 135 € pour l’équipe légère, 168 € pour la grande échelle… sales bêtes.
La dite boîte ne répondant pas, va donc pour les 135 €. La tour ne nous appartenant pas (voui voui, elle appartient au château), les propriétaires de celle-ci se sont plus que gentiment proposé pour régler la facture, nous et nos enfants les en remercions encore d’ailleurs…

C’est donc le soir, vers 19h, quand la majorité des frelons est au bercail que cela se passe. Nous montons donc dans la tour – avec une échelle double car il faut encore à la base du toit monter de quelques mètres pour aller juste sous la pointe, à travers le sous-toit – les deux pompiers et moi même afin de tenter de trouver le nid, ce qui vu sa taille ne traine pas trop. « Ca c’est un ben gros » me disent-ils. Je monte moi même à l’échelle histoire de prendre le nid en photos, séquence frisson… Je passe prudement le bras à travers la charpente et photographie presque à l’aveugle le nid qui se trouve encore à deux bons mètres de moi. Au bout de 2 flash (j’ai un HVL-F56AM sur mon Sony Alpha DSLR-A700), les frelons commencent à s’exciter et à me bourdonner autour, le pompier me presse de descendre, je ne me fais pas prier bien sûr… Voilà, donc je ne ramènerai que deux clichés du nid, mais coup de bol, et classe extrême bien sûr ;o), j’ai le nid bien comme il faut, même si la lumière du flash a atterri sur une poutre et non pas sur le nid (heureusement peut-être :o) )…
Bref, le nid est donc reperé. On redescend tous, les pompiers s’habillent comme il faut pour aller asperger le nid avec un bon produit bien bio, j’rigole, avec un gros truc chimique qui les tue net au moindre contact. Bon, vaut mieux quand même parce que ça bourdonne sévère la haut…

La manip dure dix bonnes minutes, le nid est décroché avec une gaffe pour être encore plus arrosé ensuite, il restera dans le toit quand même. Les frelons qui ne sont pas dans le nid survivront, pe,dat quelques jours en tout cas. Quand je demande au pompier à quoi ressemble l’organisation d’une ruche de frelons, il me dit qu’il n’en sait rien. Y a t-il une reine comme chez les abeilles ? ‘n’en sait rien. Comment ça se passe en hiver ? ‘n’en sait rien… Et votre produit, il est plutôt dangereux non ? ‘ben pour les frelons c’est sûr, pour nous ça va… Font bien leur boulot ces industriels… il faudrait voir à leur expliquer un peu plus ce qu’ils manipulent ces braves et courageux pompiers, parce que toute la manipulation des produits s’est faite sans gant, sans masque ni rien… Même les agriculteurs et viticulteurs mettent des masques aujourd’hui :o) Bon, bref, en tout cas, joli boulot et bravo aux deux héros du jour, parce que le nid n’est plus, les frelons non plus… reposez en paix… sales bêtes.

Entre temps, on a quand même demandé à notre apicultrice du marché, que nous avons croisé alors qu’elle livrait nos maraîcher bio préférés en miel d’abeille :o), comment ça se passait chez les frelons. Donc, ces gentilles bébêtes on bien une reine, ils ne ramène rien au nid ou presque, ils ne font pas de miel de toute façon, pas besoin de réserve. Ils boulottent tout sur place et en hiver, leur maman chérie s’en va, va se terrer bien au chaud toute seule dans un bouge quelconque et au printemps elle ressort et s’en va se refaire un nid bien au chaud quelque part chez vous… Et pendant ce temps, ces petits chéris ont tous trépassé pendant l’hiver… carnivores et égoïstes… sales bêtes.

9 réponses sur “En rentrant de vacances…”

  1. Tiens, ça me rappelle des souvenirs… Il y a un mois on a dû faire venir les pompiers aussi pour un nid de frelons dans la cheminée… Sympa ! (Par contre, c’est payant que si c’est un service de « confort », si c’est dangereux, ils ne font pas payer… ). Je croyais qu’on en avait fini avec les frelons mais en voulant récolter les pommes, je me suis aperçue qu’il y avait un nid dans le pommier… Re-sympa ! Par contre, pour celui-là, je ne sais pas quoi faire… Pas du tout envie qu’ils balancent des trucs chimiques sur mon arbre !! Si vous avez des idées, c’est le bienvenue… :o)

  2. ‘lut par la.

    Bon je passe les commentaires sur « ils savent pas ce qu’ils font » parce que tu es juste tomber sur 2 zozos qui ne s’interessent pas au nid de guepes (ce que je comprends). Je noterais juste en passant que tu ne sais pas non plus de quoi tu parles et que tu demandes qu’on detruise les bestiole sans savoir si elles ont une utilité quelconque. Bon en l’occurence, vu la gene, l’utilité on s’en balance (regulation de certains papillons nocturnes notamment qui proliferes sinon). Il y a des formations quand meme. Et l’utilisation du matos contre les guepes, le type de produit et son action sont decrits. Bref, tes 2 zozos dormaient contre le radiateur, ou plus surement n’ont pas eu cette formation (ca couterait trop cher parait-il).

    Pour la manipulation du produit, il faut obligatoirement des gants. Pas des trucs en cuir, des gants etanches. Donc soit on prends ceux de la combi, soit on mets des gants en latex (style chirurgicaux). Et tout ca a l’air libre avec du vent, ou avec le masque a cartouche. Le produit est tres volatile (ca crame tres tres bien) et irritant pour les bronches.

    Dans le style aussi efficace, il y a une poudre aussi distribuee nationalement. Elle coute plus cher, mais on en mets moins, ca fonctionne par « parasitage » (un frelon s’en fout sur le dos, et en refile a ses petits copains). C’est beaucoup moins foudroyant … donc les gens rappeler le lendemain. Ce pourquoi c’est quasi plus utilisé.

    Ce que je vois de ton nid, c’est qu’il est pas tout jeune. La reine en question a du y passer quelques etes tranquillos.

    Vu la saison qu’on a actuellement, un nid peut etre detruit sans produit, tot le matin a la fraiche (vous savez quand il fait 3-4° comme aujourd’hui). On s’equipe d’une combi de protection (bien vi quand meme :D), d’un seau assez gros et suffisamment rempli d’eau pour y placer le nid, on decroche l’engin et on noie le tout. Couvrir le seau et attendre une semaine avant d’ouvrir et vous etes tranquille.

    Attention, ca va bien avec des guepes. Avec des frelons, faut pas trop faire le couillon : c’est pas une piqure qu’ils font, c’est des trous : gaffe !

  3. Bonjour,
    Je suis surpris d’apprendre que les pompiers aient pensé à facturer leur intervention. Serait ce depuis le passage au néo-atlantisme !…Normalement ce type d’intervention est gratuite et s’inscrit dans la charte des droits et devoirs de tout soldat du feu. Bref passons, cette aventure c’est bien terminé…
    Petit conseil du père Guillaume :
    Avant l’entrée dans l’hiver, tu peux Antoine, percer avec un fôret de cinq (ou inversement) une cale de bois. Faire cinq trous.
    Mais pourquoi donc vin Diou !…
    Pour préparer l’hiver aux larves du xylocope violacé, une des plus grosses abeilles d’Europe ;-)…Elle est utile à la pollinisation des arbres fruitiers et courageuse guerrière contre les frelons ;-)
    Cette cale doit être placé dans un arbre, à mi-hauteur, loin de l’activité humaine, mais relativement proche de l’habitation.
    Voilou pour le petit conseil.
    Embrasse toute la famille de notre part.
    The Dark Cat ;-)

  4. hello Tony, je ne peux m’empêcher de répondre à une partie de ton commentaire: l’utilité des frelons. Ils en ont peut-être bien une, mais je t’avouerai qu’avec deux enfants de cinq et deux ans qui risquaient quotidiennement de se faire piquer par un de ces affreux insectes (et peut-être de mourir? une piqûre près de la gorge peut suffire, je pense), leur utilité contre les papillons de nuit m’est totalement indifférente. Ce n’est peut-être pas très respectueux de l’écosystème qui s’est mis en place naturellement, mais la survie de mes enfants passe avant certaines autres de mes convictions.
    Bonne journée :o)

  5. je viens juste d’ouvrir le site sur le bief, je commence par la fin mais c’est super surtout que je suis aussi de chassigny sur la colline en face donc cela m’intéresse beaucoup votre site.

  6. « Je noterais juste en passant que tu ne sais pas non plus de quoi tu parles et que tu demandes qu’on detruise les bestiole sans savoir si elles ont une utilité quelconque »

    Dis donc toi là-bas, j’aime pas trop qu’on dise que je ne sais pas de quoi je parle (même si c’est parfois vrai, hum…), le dernier qui a dit ça est encore en train de sécher dans ma cave. J’vais aller brûler ta voiture sur le parking de l’igmbc vite fait bien fait moi… :evil:
    Bon, plus sérieusement, un bon gros nid de vilains frelons à moins de 25m de l’entrée de ta maison, avec deux enfants (même sans d’ailleurs), que faire d’autre ? un élevage de papillons ?
    Je ne me justifierai donc pas sur cet acte malheureux mais nécessaire…
    Par contre, merci pour le reste des infos…
    A bientôt Tony, et j’espère qu’on aura le plaisir de te voir passer par ici un de ces 12…
    Antoine

  7. Heu….. chez nous on dit « …..sécher dans le grenier. »
    Et bien brulé les voiture c’est pas très écolo et c’est pas super comme exemple pour les enfants. heu….là, je crois que tu as tout faux.
    bravo, tu as contribué au bal de fin d’année des pompiers. Bon je rigole, mais les pompiers sont bien utile, surtout que les nôtres sont bénévoles.

  8. Bien le bonjour Lily,
    c’est pas écolo, mais c’est une fête locale de fin d’année de là où on vient, Strasbourg Neuhof, et l »écologie n’est effectivement pas une de leur préoccupation majeure. :mrgreen:
    Et en ce qui me concerne, meuh non, j’irais jamais bruler la voiture de Tony sur aucun parking, c’est un être rare et trop précieux pour notre petite planète, et là, je ne plaisante pas…
    Antoine

  9. :shock: :shock: arrete ! va falloir que je me retiendes d’emettre du methane pour mieux contribuer a la planete si tu continues. Risque d’explosion rapide avérés :twisted:

Laisser un commentaire