La miellerie du Bief

dsc01643… Tout commença aujourd’hui par un horrible cri d’effroi terrifiant venant du premier étage… c’est dire mon inquiétude alors que je parcourais huit par huit les douze marches y menant.

Alors si avec un prélude comme ça vous n’aviez pas cliqué sur la suite pour lire cet article, j’aurais vraiment été très déçu :o)

Je peux donc rétablir la vérité ici et maintenant, hum… Roxane m’a simplement appelé pour que j’évacue une abeille échouée sur le sol de la pièce de couture et elle se sentait pas de la mettre dehors. Oui je sais, c’est pas super passionant pour l’instant, mais le meilleur reste à venir…

Aussitôt redescendu après une évacuation sans violence de part et d’autre, Roxane me rappelle, trois abeilles cette fois-ci. Bigre. j’évacue tout le monde. Elles ne sont pas forcément mourantes, elles se balladent juste sur le sol ou volent contre la vitre pour sortir. Je redescends et devinez quoi ? Encore une ou deux abeilles.

C’est un peu inquietant, pas autant que s’il s’agissait de frelons ou de criquets du Zwombala, mais tout de même. Je vais donc faire un tour au grenier et à l’extérieur pour voir s’il n’y a pas un nid quelque part. Rien du tout. Bon, je bouche un ou deux trous au plafond de la pièce et plus d’abeilles.

Tout aurait pu s’arrêter là, mais le sort facétieux en avait décidé tout autrement. :o)

Dans l’après-midi, alors que j’étais en haut de mon échelle en train de dégager un peu le lierre qui entourait les fenêtres de la maison, j’entends soudain un bourdonnement grandissant. Pas un bourdonnement, non non, des milliers ! un gros bzzzzzzZZZZZZZZZZZZ qui se rapprochait très vite. Comme si on venait de libérer d’un coup x milles abeilles… des abeilles ! Je me retourne, et vois juste au coin de la maison un nuage d’abeille contenant plusieurs milliers d’individus (quelques centaines selon la police :o) ). Je descends en deux dixième de seconde de mon échelle, et juste avant de m’engoufrer dans la maison, j’ai juste le temps de voir que derrière le coin de la maison, le ciel est noir d’abeilles bourdonnantes. Elles sont plutôt agitées, pas agressives, elles sont toutes le long de la façade nord de notre maison. Bien entendu, je fonce dans la maison pour prévenir tout le monde qui ne comprends pas trop la raison de mon agitation. La vue de la fenêtre de la salle de bain est impressionante, désolé pas de photos, j’étais occupé à vérifier que je n’avais pas laissé de fenêtres ouvertes quelque part. Plein d’abeilles juste devant la fenêtre. Que faire ?

Se précipiter et appeler les pompiers ? A quoi bon pour l’instant, pour plusieurs raisons.

  • Pas d’abeilles dans la maison
  • Il n’y a pas de nid, j’avais vérifié plus tôt dans la journée et si le nid avait été là, je l’aurais vu, du moins les abeilles voletant autour. Je n’allais pas embêter les pompiers pour qu’ils chassent des abeilles sans nid qui assiègent notre maison tel les « Oiseaux » d’Alfred. Qu’auraient-ils fait ? avec une épuisette ? un insecticide aerosol (pas question !) ?

Bref, autant attendre et voir la suite des évenements, après tout, nous parlons d’abeilles pas de frelons. Je retourne donc sur mon échelle et continue à dégager mes fenêtre de tout ce lierre envahissant. Ca bourdonne toujours :o)

Je retourne voir un peu plus tard. L’activité s’est un peu calmée, mais il y a toujours beaucoup d’abeilles qui volent, plusieurs centaines c’est sûr. Que font-elles ici ? Pourquoi tout ce monde d’un seul coup ? Elles étaient apparues comme si on venait de donner un coup dans leur ruche… Après quelques minutes d’observation, plus de doutes, elles sont en train de faire leur nid dans un des trous du mur ! Incroyable, un rucher est en train de s’installer en nos murs. Après les fourmis et leurs camarades, la tour et son nid de frelons, voilà le mur de notre maison transformé en rucher :o)

Nous venions donc d’assister à une colonisation sauvage de notre territoire :o) Je ne sais pas si c’est un évènement très rare de voir toute une colonie se pointer d’un coup quelque part pour y faire son nid, mais c’était un première pour moi et la scène de leur arrivée d’un seul coup était très impressionnante. Je ne sais pas trop comment cela se passe dans la nature cela dit pour les abeilles, je ne les connais que « domestiquées ».

Bon, au final, nous avons donc, un peu au dessus de la fenêtre de la salle de bain une ruche avec des abeilles qui viennent tout juste de s’installer. On verra quoi faire demain, ou plus tard… Elles ne semblent pas agressives et vont polleniser tout le quartier, c’est un plus important. Mais je crains un peu pour les pieds nus de nos enfants et je sais pas si une ruche à très peu de mètres de sa maison est une bonne chose en terme de sécurité. J’imagine que cela dépend des espèces d’abeilles. Je crois savoir que les petites noires sont assez agressives, ce ne sont pas celles-ci, j’essaierai de prendre une photo des abeilles du mur nord.

Mais à part appeler les pompiers qui vont venir décimer tout le monde avec des produits défiant le bon sens et leur/notre santé, y a t-il d’autres soluces ?

Autant décimer le nid de frelons l’année dernière était une résolution facile à prendre, autant un nid d’abeilles… Pourquoi pas une cohabition harmonieuse plutôt ? ^_^

bon, tout va bien pour l’instant, on verra demain :o)

Envie de partager cet article aussi sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Technorati
  • Wikio FR
  • Netvibes
  • email
  • Print
  • PDF

Mots-clefs :

10 commentaires sur “La miellerie du Bief”

  1. Noémie dit :

    Et pourquoi ne pas appeller plutôt un apiculteur ? (c’est clair que les pompiers, bof bof dans ce cas là…) Il pourra peut-être vous en dire plus ?

  2. Tony Moutaux dit :

    Vi ! Apiculteur non de non !

    J’ai eu le meme style d’experience : en train de jardiner chez mes grands-parents quand le « Grand nuage noir » est viendu. Tout le monde a terre et degagement en rampant.

    Renseignement pris aupres d’un copain apiculteur, il a repere la reine, et deplacer le nid. Bon c’etait pour qu’il le recupere dans une de ses ruches (d’ailleurs le depart de l’essaim est aussi impressionnant que l’arrivee).

    Dans votre cas, pourquoi voir a ne pas installer une ruche un peu plus loin et faire votre apiculture ? Miel potable garantis. Pas de soucis de polenisation dans le jardin.

    Et vous pourriez meme montrer qu’on peut avoir des abeilles pres d’un gamin sans hurler a la mort agiter les bras de toutes parts et crier au meurtre a venir comme la pluspart des parents stupides qui se foutent de la nature comme de leur premieres pompes.

    Au fait le Zwombala, gogolle ne me dit pas ou c’est ? :D

    • Antoine dit :

      Salut Tony,
      bon, question gérer une ruche, pour l’instant, on ne peut pas dire que je croule sous le temps libre. D’ailleurs, si j’avais le temps d’avoir des animaux en ce moment, ça serait plutôt basse cour pour les oeufs, et peut-être un quadrupède tondeur d’herbe :o) En tout cas, on est très heureux de ces nouvelles voisines, car comme tu le dis, question pollenisation dans le quartier, ça va être un plus certain !!!
      Même si les abeilles ne nécessitent pas autant de soin, je n’ai pas lu d’ouvrages sur le sujet, je me vois pas gérer un rucher pour l’instant… en tout cas, ces abeilles sont très calmes. On verra l’éVolution avec le temps, et sinon, effectivement, on tentera un déplacement de la reine.
      A suivre donc… merci pour vos conseils.

      concernant le Zwombala, c’est un endroit qui n’existe que dans les confins reculés de ce qui me reste de cervelle, même google arrive pas jusque là :o)

      Antoine

  3. roxane dit :

    en tout cas vu que je m’en suis pris dans les cheveux et que bien sûr je les ai enlevées avec les mains (oui oui, en hurlant et dansant) et qu’elles ne m’ont pas piqué et avaient l’air bien calme, je pense qu’elles ont un tempérament assez doux pour qu’on les laisse tranquilles.

  4. Nathalie dit :

    Bonsoir,
    Je crois aussi qu’on peut avoir des abeilles sans rien faire, juste ‘pour la survie de l’espèce’. Y a des apiculteurs qui cherchent des gens pour héberger des ruchers sans les exploiter, je vais voir si je remets la main sur l’info.
    Ca ressemblerait assez à votre co-habitation avec vos abeilles

    • Antoine dit :

      Hello,
      voui, c’est un peu ce qu’on a en tête de toute façon.
      Elles ne nous dérange pas pour l’instant. Le jour où nous devrons refaire la salle de bain par contre, je ne me vois pas refaire le plafond avec un méga nid au dessus de ma tête, surtout qu’avec le bruit, elles seraient peut-être un peu nerveuse.
      Peu importe pour le moment, on verra bien à ce moment là de toute façon. Pour l’instant, on continue comme ça, le concept de cette cohabitation nous plaît beaucoup, jusqu’à la première piqure peut-être :o)
      Mais dans tous les cas, si nous devions déplacer ce nid (si c’est possible), cela se fera avec un apiculteur. S’il accède à la reine cela dit, parce que, mais je n’ai pas été le vérifier, je crois que le nid se trouve dans une zone d’accès pas facile du tout. Déjà il faudra déplacer toute la ouate de cellulose (50 cm en vrac au sol des combles) pour se frayer un chemin jusqu’à la ruche, et après, j’ai l’impression que le nid se trouve juste en dessous du niveau du plancher des combles.
      Bon, en tout cas, merci pour ton commentaire,
      Antoine
      ps : l’info m’intéresse beaucoup concernant cette histoire d’apiculture passive :o)

  5. Reuben dit :

    ahhhhh quoi dire? c’est bien lesss abeilles, mais par fois elles ne sont que de passage et si vous êtes pas a leur convenance elles vont partir attention vous aurez moins de pommes dans votre nouveau verger et alors si elles restent il faut savoir que le patron de maison doit, oui oui doit les tenir aux courant de tous se qui se passe dans la maison, mais attention les abeilles ne sont pas connectées sur le web et c’est le patron qui doit oui oui doit parler en personne. Les abeilles chez soi sa se mérite oui elles ont droit au respect vu que sans eux notre pouvoir et largement diminué.
    Helene me dit qu’ il pleut ahhh quelle bonheur je viens de repiquer des salades, du fenouil et des choux,……… et ton jardin?

    All the best Reuben

    • Antoine dit :

      Salut cousins !
      ben dis, kezako jura-boutons.com ? Si vous vous lancez dans la mercerie, je connais une couturière qui va être contente. Je parle de Roxane. ^_^ On va être obligé de venir par chez vous cet été en revenant de strasbourg alors :o)
      Ce que tu dis me rassure en tout cas, car si le patron de la maison doit aller directement parler aux bees, au moins, cela ne me regarde pas :o)
      Chez nous aussi il pleut à cette heure-ci, et j’ai comme programme cette semaine d’aller planter les plantes que nous avons semé dans le chassis, la liste des légumes serait un peu longue à retranscrire ici, mais j’ai du boulot qui m’attends, en attendant, je paille le verger :o)
      Tout cela devrait apparaitre dans le blog dans les jours à venir…
      Bisous à toute la famille… pour cela, il va falloir courir vite pour attraper les 5 fistons qui doivent sûrement courir bien plus vite que leur petit père :o)
      Antoine

  6. Reuben dit :

    Je vois que vous avez trouvé ce qu’est Jura-boutons ;merci pour l’article a son sujet. mais si vous ne voulez pas bénéficier du franco vous êtes trés très bienvenue à la Main Morte devenu si vivante et bruyante;;;;

  7. [...] peut-être, nous avons la joie, la fierté et l’honneur de loger un essaim d’abeilles. Elles ont fait leur ruche depuis maintenant deux ans, et n’avons jamais eu à nous plaindre [...]

Laisser une réponse