La vidange de l’étang…

Quel week-end !
Oui, je sais, nous sommes déjà jeudi, mais tout ne s’est pas exactement passé comme prévu, forcément me direz vous.

Forcément me dis-je…

J’étais un des rares pessimistes sur la chose, pas totalement à tort, mais heureusement surtout pas totalement à raison non plus ^_^

Commencée vendredi 12 novembre à 10h, la vidange de l’étang était programmée pour durer jusqu’au samedi, jour de pêche. Nous sommes aujourd’hui jeudi, et l’étang coule toujours. Mais que s’est-il donc passé jusqu’ici ?

Voilà déjà avoir un aperçu de la situation.

A l’arrière, derrière la ligne d’horizon au pied de l’arbre, repose l’étang. Celui-ci, de plus de 50 ares (56 plus exactement), attends depuis maintenant une quinzaine d’année de pouvoir enfin se vider à nouveau. Mais le caniveau de pierres plates (une en dessous, deux sur les côtés et une sur le dessus, le tout sur 11 mètres de galerie sous 3m de profondeur environs, en pente et avec quelques escaliers (décalage des pierres dans la galerie)), dans lequel passe l’eau pour sortir passe aussi sous l’arbre plus ou moins. Le système est-il toujours en état ?

En tout cas, la sortie est bien enterrée, après avoir déterré la bonde au niveau de l’entrée, dégageons donc la sortie.

Inutile de préciser d’où coule l’eau de l’étang ^_^

En tout cas, c’est bien bouché… Ça commence bien.

C’est parti !

Après quelques mètres cube de terre bien humide, la sortie se dégage. Elle était remplie d’eau, de terre sur au moins 15cm, et ce très loin dans la galerie.

Idéal donc pour installer ce super système bricolé tout exprès pour l’occasion par François. Merci encore d’ailleurs, car jamais je n’aurais eu le matos pour faire ce genre de montage. Et pis on peut se mettre à l’abris des vache comme ça ^_^

On est bien à niveau avec la sortie. L’intérieur est plus ou moins lisse, le poisson risque donc moins de se blesser.

Tout est prêt. Tout le monde est là. On est vendredi matin, vers 10h environs, on enlève donc la bonde, on tire enfin sur cet anneau de fer !

Voilà enfin à quoi ressemble cette fameuse bonde ! On appelle ça un quillon par ici. Le système est vraiment ancien, ils n’avaient plus l’habitude d’en voir en bois dans la région. Longueur, environs 2m80 – 3m.

Le puits se vide presque d’un seul coup ! Hauteur du puit, entre 2m50 et 3m. Je ne suis pas sur place, je suis en contrebas, à la sortie, tout ce qui suit repose donc sur les témoignages des gens autour du puits. L’eau se vide très rapidement du puit, plus vite que ne rentre l’eau de l’étang. Tout va donc bien pendant ces premières secondes. Soudain, cela s’agite autour du trou. Le trou du puits, est rempli de gravats, sur au moins presque 1m50. Ça coule encore. Un morceau de bois et une très grosse pierre qui se trouvaient dans le puits, tombent dans le tourbillon qui s’était créé à l’intérieur. Ça coule moins fort à la sortie. Le puits se remplit très rapidement. Le débit venant de l’étang est très fort, on voit de puissantes arrivées d’eau passer entre les pierres du puits. Le puits se bouche, avec tous ces gravats et ces pierres dans le trou du bouchon au fond, pas étonnant. Le puits se remplit en quelques secondes, impossible de le vider à la main.

A la sortie, plus rien ne coule…

Heureusement, nous avons une pompe thermique pour pomper l’eau du puit. Afin de pouvoir nettoyer le fond. Une pompe 600l/mn, un débit déjà conséquent. Le puits, malgré ce qui sort de la pompe restera plein et son niveau ne variera pas d’un iota. L’eau de l’étang arrive au fur et à mesure que l’on pompe.

On va tenter de déboucher le puit par la sortie. On monte donc les tuyaux disponibles ensemble, on relie ça à une des pompes et on va aller cracher de l’eau avec plein de pression par la sortie. une dizaine de mètres de galerie à traverser, avec un tuyau crachant de l’eau sous pression, c’est très amusant…

Cela aura pour seul résultat, et ce n’est déjà pas mal de bien nettoyer la galerie de tous les gravats qui en jonchaient le sol. Mais le puits restera bouché.

Et pendant ce temps là, le temps passe…

Le puits lui, est bien rempli par rapport à avant, on continue de tenter de le vider.

Malgré la pompe de 600l/min, malgré une seconde que nous rajoutâmes, encore plus puissante, rien à faire, nous n’arrivons pas à vider le puit. L’eau de l’étang arrive trop vite dedans, la pression est trop forte !

Pourtant les deux pompes alignent plus de 1500l/min, mais le puit reste impertubablement au même niveau.

Notre vendredi se termine…

Le résultat de la vidange est plutôt décevant. Rien ne coule, ou presque. Le puits est plein et bouché.

Nous essaierons samedi de débloquer tout cela… telle était du moins notre idée.

[A SUIVRE…]

9 réponses sur “La vidange de l’étang…”

    1. Je reviens à l’instant de l’étang, les poissons commencent à s’agiter. Il faut dire que la baignoire commence à contenir beaucoup de monde ^_^
      Mais le puits… ce puits !#@?/!!## !

    1. C’est surtout que je n’ai pas le temps de faire plus vite ! ^_^
      Entre la vidange, les enduits et tout le reste (j’ai une fuite d’eau qui s’est rajouté avant hier soir par exemple sur le robinet d’eau filtrée (le réducteur de pression est vraiment trop hs (6 bars dans le réseau interne, ça finit par faire de sacré coups de bélier :o) ), je vais je crois devoir triturer de la plomberie en os de tricératops, j’appréhende, je ferai pas ça un dimanche matin…), pour dire que la tenue en haleine n’est pas toujours de mon fait, car l’ordi me renvoie souvent vers le Petit Monde de Couillaler et me laisse peu d’escales sur ce site… ^_^
      Allez, je vais aller m’éclaircir les idées au fond de mon puits de 3m, buenas tardes !
      Antoine
      ps : je détiens 2 chaussettes de 2 paires différentes de J-F, je vous les rendrai trou par trou une fois que je serai sorti du mien ^_^

  1. 6 bars ??? À Paris, dans mon immeuble de cinq étages, on avait 1 bar et ça suffisait largement. Mon voisin avait essayé de pousser à 2 bars, mais ça avait fait exploser plusieurs robinets, hihihi ! :-)

  2. Salut à vous,
    dis donc, quel chantier !
    j’ai pas tout compris, mais ça à l’air d’être un sacré truc !

    Tu me raconteras dimanche !

    bisous

  3. rien d’autre à dire si ce n’est « IMPRESSIONNANT!!!! »
    impatiente de lire la suite…
    en tout les cas je te souhaite bcp de courage pour la suite…
    bizzzzz

Laisser un commentaire