Et pendant tout ce temps… les travaux de l’insert se poursuivent…

Et voui et voui… les journées étaient cette semaine bien remplies, livraison d’une partie des arbres du verger, expédition pour chercher du compost biologique, l’installation de rideaux (à coudre d’abord, et de leur tringle à mettre ensuite/pendant/après selon :o) ), les travaux du compost (mais oui! où en est-il celui-là ? il mériterait un petit billet aussi), le nettoyage de l’escalier de la cave (c’était une question de vie pour les ouvriers l’utilisant), un peu d’électricité, et la Journée régionale de l’allaitement à Autun mercredi…….

Tout cela en profitant du spectacle offert par les travaux de l’insert Godin 851 Haut-Rendement (851HR)

En tout cas, ici, dans mon bureau, avec mes gants, ma couverture, mon col roulé sous les yeux et mes chaussettes jurabidule spéciale botte bien chaude (les chaussettes pas les bottes), le rendement est moindre, car le clavier avec les gants, c’est moins facile… :o)

Et non, avec les gants sur le clavier, ce n’est pas facile de se gratter le nez, précise-je à l’adresse d’un de nos cyber-lecteurs… comprenne qui pourra… ^_^

J’ai les muscles un peu endoloris au niveau des épaules, je ne sais pas si cela provient de cet après-midi passé à creuser rapidement des trous pour les arbres avant que ne tombe la nuit, ou à cause de ce froid car je ne bouge pas comme un fou sur ce siège face à cet écran qui ne chauffe pas autant que la vitre du poêle installé dans la cuisine depuis lundi soir…

Alors quid de cet insert depuis lundi ? (mon article datait de la nuit du dimanche/lundi :o) )

Journée de lundi, objectif : installer un poêle dans la cuisine. Pour cela, c’est forcément très simple, comme toujours.

D’abord agrandir le conduit de cheminée afin d’accueillir comme il sied l’insert et sa suite de tuyauteries. Notre salon est absolument très coquet en ce moment.

Ensuite, il suffit de percer un trou de la cuisine vers le conduit de cheminée qui se trouve juste derrière. Ce conduit est en briques des deux côtés, ça facilite donc le perçage. Dépose de la cheminée sur le toit, premier tube passé, celui de l’évacuation des fumées de la future cuisinière bois (la Châtelaine de Godin, qui devrait venir en décembre/janvier). Ce tube servira déjà au fumées du poêle prêté par CPR Cheminées. Je dois dire que sans ce prêt providentiel, nous n’aurions jamais tenus. Merci encore !

Bon, en tout cas, jamais ces quelques lignes ne sauront décrire la réelle difficulté qu’il y a eu a faire tout cela et plus encore, c’est donc pour cela que je n’en ferai pas un roman, les images traiteront cela mieux que moi.

Voilà, après il n’y a qu’à connecter le poêle à ce tube d’évacuation et zou, c’est parti pour chauffer la cuisine. Enfin, une pièce vraiment chaude !!! Ca n’a l’air de rien, et ce ne sont pas ces deux lignes qui décriront le bienfait que ce feu procure.

Bon, maintenant, c’est la seule pièce, car les autres pièces chambres, salon (surtout lui avec tous ces tuyaux installés mais pas connectés et ouverts sur l’extérieur), toilettes, sdb et literies sont toujours à 7 degré celsius :o)

Bon, les travaux se sont poursuivis une bonne partie de la semaine et reprendront encore la semaine prochaine. Bonne nouvelle cependant, l’insert est déjà là, installé, c’est un sacré balourd (350 kilos !), on était pas trop de cinq pour les transbahuter… 4 ? ben oui, deux ouvriers, moi, et deux invités bien particuliers qui méritent un petit billet à eux seuls dès que possible (il semblerait bien que l’on ait trouvé deux partenaires de choix pour l’Ecorénovation du Bief, des histoires d’architecture, j’en parlerai bientôt :o) ).

En tout cas, il est beau, il sent pas encore le chaud, car il faut terminer la cheminée avant de le mettre en route. Mais il promet de grosses chaleurs…. raaaaaaââââââhhhhh, du chaud. La semaine prochaine, la cheminée devrait se terminer, ensuite, il faudra attendre le temps que la maçonnerie soit bien sèche, et on mettra tout cela en route doucement, de plus en plus fort…. vers un bon feu bien vif que j’attends avec beaucoup de curiosité.

Un tube part vers le premier étage diffuser de la chaleur. Oui oui, un seul. La grille (à débit réglable), est installé directement à 30 cm du sol dans l’atelier de couture. Cela laissera donc la possibilité de laisser la porte fermée tout en conservant la pièce chauffée. Rien dans les chambres, c’était soit une grille directement dans la chambre à coucher (trop chaud pour nous), soit une gaine qui emmène la chaleur vers le couloir. Bof, ça ferait un gros caisson qui courrait le long du sol jusqu’au couloir, ou au plafond au choix, mais question diffusion de chaleur rebof. Dans tous les cas, il suffira de laisser la porte ouverte et la nature fera le reste (la chaleur trouvant souvent son chemin vers le froid :o) ), plus la chaleur passant du RDC vers le 1er à travers le plancher pas isolé, et qui ne le sera pas plus.

Cet insert sera alimenté par deux arrivées d’air. Une de la cave (tuyaux de 18cm), une de l’extérieur (conduite existante de 8-10 cm). Les arrivées d’air serviront aussi à ventiler le conduit, l’insert et la maison, dans le cadre du renouvellement d’air comme elle l’a toujours faite jusqu’à aujourd’hui (vous l’aurez compris, on est plutôt adeptes des ventilations naturelles dans les bâtis anciens.).

Programme de la semaine prochaine, l’isolation des combles, les premiers devis arrivent déjà. On se taterait presque entre le chanvre en vrac et la ouate de cellulose en vrac, mais la différence de prix répondra peut-être un peu à la question visiblement…

Bon, heureusement que j’ai dis que j’en ferai pas un roman hein ? :o)

3 réponses sur “Et pendant tout ce temps… les travaux de l’insert se poursuivent…”

  1. Bonjour à toute la famille,
    Un petit mot d’encouragement à toute la famille, pour les travaux de l’avant période hivernale.
    Un chtit bonjour au passage du père Thiéfaine aux hbts du Bief, vin Diou :mrgreen:
    A bientôt

  2. Coucou!

    Je fais un bond dans le futur (ou présent plutôt) car je n’en suis que au mois de mai pour la lecture de ton (votre) blog. J’ai été attiré par ton choix de fournisseur d’électricité et en me rencardant un peu sur internet j’ai trouvé Alterelec qui propose aussi une production 100% énergies renouvelables. Pourquoi sont-ils plusieurs? Je trouve ça dommage? Connais-tu Alterelec?
    (Tu peux me répondre sur mon mail si tu veux)

Laisser un commentaire