Un dernier petit coup de froid…

Avant, cela ressemblait à cela. dsc00488

C’est une photo de la fenêtre de la salle de bain. On peut voir qu’il y a de la glace dessus, pas du givre, non, de la glace ! Et à l’intérieur en plus … :o)
Et oui, il est temps de faire un point sur ce froid qui nous gelait le cervelet.

Comment ça, « nous gelait » ?

Pour ceux qui suivent un peu, nous étions alors en plein décembre. Le froid paralysait la France, ridiculisait nos dangereuses centrales nucléaires et nous poussait à augmenter fortement notre consommation d’énergie pour nous chauffer. En ce qui nous concerne, ce fût une période assez longue et pénible. Déjà parce que tout ce froid avait commencé bien avant décembre. En tout cas, question température, ici, on peut pas dire que c’était très joyeux.

Entre -2 et +2 dans la salle de bain.
Je me souviens de cette scène où les enfants prenaient un bain pendant que moi je grattais la glace sur la fenêtre de la salle de bain car enfin elle fondait un peu. Impossible en lisant ces mots de s’imaginer à quel point il nous était difficile de pénétrer dans cette pièce vitale, qui se situe en plein nord de la maison. Le carreau simple vitrage fendu n’aidait pas. Le volet ne fermait pas non plus à fond, youpi.
J’ai donc pris mon échelle et suis allé voir pourquoi ce volet ne fermait pas. Il s’avère que c’était l’enduit appliqué sur le mur extérieur qui empêchait le gond d’aller jusqu’au bout. Marteau, burin. Et hop, le volet s’est fermé. La fenêtre de la pièce juste en dessous présentait les mêmes symptômes. Après la fenêtre du salon qui n’avait jamais été ouverte depuis qu’elle avait été peinte, voilà les volets nord qui n’avaient jamais été fermés correctement depuis que l’enduit de la façade nord avait été refait. Et vu son état, cela fait un bout de temps. Je ne sais pas si je dois en rire ou pleurer… en tout cas, maintenant c’est top, les pièces nord ont les volets fermés, de jour comme de nuit, trop joyeux… Impossible évidement d’ouvrir la fenêtre de la salle de bain pour verrouiller le verrou, tout est gelé, cadre imbibé d’eau oblige. J’ai dégelé la serrure au briquet pour m’en apercevoir :o)
Mais bon, le bain des enfants était rigolo, comme d’hab, tout cela leur passe bien heureusement à côté, voire au dessus :o) Comme le fait que la vieille baignoire en fonte mette tant de temps à se réchauffer un peu que l’eau du bain est déjà tiedasse.
Donc, salle de bain, entre -2 et 2° en moyenne.

Chambres entre 5° et 8°
Un lit tellement froid qu’il en paraît humide. Tous les membres sauf les respiratoires sont enfouis sous 5 couches de couvertures. Heureusement, la position de la chambre au dessus du salon la conserve à une température pas trop extrême. Mais si les couchers ne sont pas faciles, que dire du réveil ? Comment s’extirper de ce lit tout chaud pour se précipiter sur des habits gelés ? pas facile. Surtout quand il faut faire un tour à la salle de bain :o)

Les toilettes entre 0° et 8°
Il y a un trou dans le mur nord. Ce trou fait environs 8 cm sur 20 de haut sur toute la profondeur du mur, environs 50 cm. Une fenêtre ouverte sur le mur nord. Classe. Ce trou était bouché par de vieux vêtements abimés. J’avais ôté ces tissus du trou en été. Inutile de dire que ce trou permettait une aération efficace de ce haut lieu de lecture. Par toutes saisons. Et en ces froides périodes, c’est un vent froid qui y pénétrait. J’ai donc bouché ce trou avec des pierres et du bois, ce qui laisse encore pénétrer de l’air donc, on avisera plus tard pour ce que l’on y fera, une toute mini fenêtre triple vitrage ? :o)
Bon, en tout cas, la lunette de nos toilettes sèches était bien froide. Brrrr….

Cuisine, environs 20°
Le choc est rude. Ce fameux passage de porte qui nous envoie 15° de plus dans le nez est un bien beau souvenir. Comme quand vous rentrez d’une bonne promenade au froid, et que vous sentez un bon air chaud vous enlacer de partout. C’est l’avantage de ce passage, c’est qu’on y éprouve ce sentiment une dizaine de fois par jour. Le problème c’est que l’on prend aussi ce passage dans l’autre sens :o)
En tout cas, le poêle de la cuisine qui nous a été prêté par CPR Cheminées, en attendant la fin des travaux de l’insert et l’installation de la cuisinière nous rend bien service.

Le salon, la pièce à vivre
Après ces premières tranches de travaux qui avaient démarré ici, nous avons aussi ici de bien belles températures. Le soir surtout, car le matin, c’est 15…

Bref, il est temps d’isoler la maison maintenant… Quelle extraordinaire transition pour signaler qu’enfin, ayait, les combles sont maitenant isolé ! Et oui, j’écris toujours un peu décalé dans le temps…

Bien entendu, tout cela, vous est raconté dans l’article suivant…


Laisser un commentaire