Les brebis Mérinos noires du Portugal

Quelques jours après ce 26 mai 2015, en cette belle journée du 1er juin 2015, voici l’arrivée au Bief des brebis Mérinos noires du Portugal !

Brebis Mérinos Noire du Portugal

Enfin, avant l’arrivée, il fallait déjà les chercher ! :)

Et encore en amont, il fallait surtout les trouver.

Et encore avant, les découvrir !

Il vaut donc mieux que je commence cette histoire par son commencement, histoire de ne pas perdre le fil.

Et de fil, il en est justement question ! ^_^

Lors de mes recherches sur les Mérinos, j’étais tombé sur cette association Lainamac qui, et cela tombait bien, traitait de ce projet : Filière courte Mérinos Noirs.

Où on pouvait lire

En effet, après l’observation pendant trois ans des 40 brebis Mérinos Noires importées du Portugal par l’association, le lycée agricole d’Ahun a pu confirmer la bonne acclimatation des brebis au territoire. Le troupeau quitte l’établissement pour devenir dorénavant propriété d’un éleveur corrézien, Pierre Couloumy, engagé dans un système de polyculture-élevage, un schéma ambitieux et plein de modernité, au coeur de l’agro-écologie où la laine doit être revalorisée grâce à une transformation 100% limousine.

Là, forcément, ça m’a bien vite parlé! ^_^

J’ai donc contacté Lainamac, puis cet éleveur corrézien. Je leur ai présenté notre projet, et c’est ainsi que j’ai pu aller chez lui, en Corrèze, chercher ces trois agnelles noires, première génération de ces brebis noires importées du Portugal ! Leurs parents gambadaient donc dans les montagnes portugaises!

Bon, je passe la route et les détails du voyage et de la sympathique rencontre avec Pierre et sa famille, remercie encore ce confiant voisin qui m’a prêté pour la deuxième fois sa bétaillère pour le transport de ces brebis dans de bonnes conditions et ai donc la joie d’avoir ramené tout le monde à bon port.

La rencontre avec ces brebis noires (très sauvage [pas dans l’agressivité, non, elles sont très peureuses plutôt]) et les blanches s’est plutôt bien déroulée, même si elles seront, les premiers jours, plutôt groupées chacune ensemble, plutôt qu’en mélange.

Voilà pour les brebis, elles sont maintenant toutes les sept ici, ne reste qu’à faire connaissance avec ces animaux, car c’est une première pour nous tous, n’ayant jamais rien eu d’autre que des chiens, chats, tortues, poissons tropicaux ou non, tritons, et des poules, mais c’était il y a longtemps

Pierre Couloumy m’a aussi donné quelques toisons issues de la tonte des brebis et agnelles, comme il faut aussi encore la trier, il me fallait donc un support pour cela.

J’ai donc bricolé rapidement, à l’aide d’un ancien châssis de fenêtre, un petit plateau de tri pour une toison. Il me faudra quelque chose de plus conséquent quand nous tondrons tout le monde. Environ entre 3 et 5 kilos de laines sont ôtés à chaque tonte, par brebis Mérinos adulte. Pour l’instant, avec une tonte d’agnelle d’un an, ce petit châssis suffira. :)

Le reste en images, comme d’habitude !

Une pensée sur “Les brebis Mérinos noires du Portugal”

  1. Bonjour Antoine Content de retrouver ton blog d’Antoine. J’aime bien te lire et y avait longtemps que plus rien n’arrivait, alors on oublie.
    bonne année bonne santé avec plein de vos nouvelles
    Amicalement
    JC Marcel

Laisser un commentaire